Les Modes En Musique (récapitulatif Par Voekoevaka)

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5625
  • 1133 points
09 décembre 2014 à 18:18:44
Bonjour et bienvenue sur le thread contenant mon tuto sur la musique modale !

Pour commencer, expliquons rapidement ce qu'est la musique modale. À la renaissance, la polyphonie (l'art de mélanger plusieurs mélodies) était de plus en plus utilisée, et il fallait donc trouver un moyen rapide de savoir si telle mélodie correspondrait bien avec telle mélodie : c'est le développement du solfège. Et deux systèmes s'opposaient pour décrire les familles de notes qui vont bien ensembles : le système tonal et le système modal.
Le système modal fut initialement le premier utilisé, laissant libre cours à un ensemble d'harmonies assez singulières, mais fut supplanté par le système tonal avec l'avènement de la musique classique. Aujourd'hui, les contemporains cherchent à creuser à nouveau la notion de musique modale afin de créer des nouvelles sonorités.

Ici, nous allons expliques les principes de base de la musique modale.


L'échelle diatonique

L'échelle diatonique à été construite explicitement par Pythagore, même si il est attesté que son utilisation était antérieure. On peut la déduire de la définition de l'harmonie faite par Pythagore : deux notes sonnent d'autant mieux ensemble qu'il y a d'harmoniques en commun entre elles, ou autrement dit, plus le rapport de leurs fréquences est une fraction simple (avec des petits dénominateurs et numérateurs), mieux les notes sonnent bien ensemble. Pour de plus amples information en la matière, je vous conseille la lecture d'un essai que j'ai fait sur le sujet, dans lequel je rappelle les principes de l'harmonie.

Ainsi, on perd d'une note de notre choix, et on en crée des nouvelles en multipliant sa fréquence par des fractions simples. Bon, multiplier par 0 et 1 n'apporte pas grand chose, même si ce sont les plus simples des fractions, mais la multiplication de la fréquence de notre note par 2 et 1/2 nous donne des nouvelles notes consonantes. Tellement consonantes que l'on a l'impression que c'est la "même" note, mais dans un référentiel plus aigu (pour 2) et plus grave (pour 1/2). Ces écarts de rapport 2 et 1/2 (et tous les écarts que l'on peut créer en combinant ces écarts de base, comme 4, 8, 16, 1/4, 1/8...) sont les octaves de notre note initiale. Et on leur donne le même nom, par exemple, si on a pris un do pour commencer, les octaves du do sont tous les autres do. Pour les différencier, on les numérote : do1, do2...

Donc, quand on parlera d'une notes, on considère l'ensemble des notes à l'octave près.

Ensuite, on prend une autre rapport simple : 3 (et tous les autres rapports correspondant à l'octave près : 3/2, 3/4, 6, 12...), on obtient une autre note très consonante, qui, si on prend do comme exemple, sonnerait comme un sol. Pythagore à alors essayé de construire la gamme en suivant ce procédé : multiplier par 3, pur atteindre un autre système d'octave près. Ainsi, en prenant 1, 3, 9, 27 et 81 (toujours à l'octave près, bien entendu), on obtient la gamme pentatonique.

Pour aller plus loin, il a ajouté 243 et 1/3, et obtenir le système diatonique à sept notes, qui semble remplir "assez équitablement" l'espace dans l'octave. Ainsi, l'échelle diatonique (do ré mi fa sol la si pour l'exemple en do) est donc construit avec une quinte inférieure et cinq quintes supérieures par rapport à la note de référence.

Mais regardez bien, certaines notes construites ainsi échappent à sa règle de simplicité, c'est ainsi qu'il a décidé de remplacer les rapports les plus tordus pas d'autre plus simples : 27/16 est devenu 5/3 et 81/64 est devenu 5/4. Ainsi, pour résumer, dans l'échelle diatonique de Pythagore, les rapports de fréquences sont construit ainsi :


┌──────────┬──────────┬──────────┐
│Intervalle│Rapport   │Exemple   │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Elle-même │1         │Do        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Seconde   │9/8       │Ré        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Tierce    │5/4       │Mi        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Quarte    │4/3       │Fa        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Quinte    │3/2       │Sol       │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Sixte     │5/3       │La        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Septième  │15/8      │Si        │
├──────────┼──────────┼──────────┤
│Octave    │2         │Do        │
└──────────┴──────────┴──────────┘

Ce système a été sacrifié aujourd'hui au profit de la gamme tempéré utilisant le même rapport pour chaque demi-ton (j'en parle aussi ici), pour avoir un système facilement transposable, mais ces changements sont quasiment imperceptible pour l'oreille.

Les Modes Baroque

C'est ici que nous rentrons dans le vif du sujet. Précédemment, nous venons de construire l'échelle diatonique qui est omniprésente en musique. Par exemple, les notes blanches du piano, do ré mi fa sol la si, forment une échelle diatonique, avec pour espacement entre les notes {1, 1, 1/2, 1, 1, 1, 1/2} tons.

Cette échelle est transposable sur toute note (car on a un système tempéré) : par exemple, en transposant les notes blanches du piano par un ton entier, on obtient les notes ré, mi, fa#, sol, la, si, do#, qui est aussi une échelle diatonique (vérifiez-le avec les espacements entre les notes).

La musique tonale à pour habitude d'appeler ce système "gamme majeure", mais la nomenclature en musique modale appelle cette gamme avec plusieurs noms selon la manière à laquelle on la considère. Pour cela, on associe à chaque note une valeur relative dans la gamme, en fonction du rôle qu'elle prend, une valeur que l'on appelle "degré", et ces differentes assomptions s'appellent les "modes".

L'exemple le plus simple est lorsque l'on prend la première note comme le premier degré, la seconde note comme second degré, et ainsi de suite. La gamme ainsi crée est la même gamme majeure que décrite dans la musique tonale, et ce mode est désigné par le nom de "mode ionien".

Mais par exemple, si prend la sixième note comme premier degré, la septième note comme second degré, la première note comme troisième degré, la seconde comme quatrième degré (et ainsi de suite, on effectue une transposition de 5), la gamme obtenue est une gamme mineure naturelle, et ce mode est désigné par "mode éolien".

Comme il y a 7 transpositions possibles, il y a 7 modes décrits dans la musique baroque, et voici leur résumé :


┌──────────┬─────────────────┬────────┬─────────────────────────┐
│Mode      │Intervalles      │Décalage│Exemple en do            │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Ionien    │1 1 1/2 1 1 1 1/2│0       │Do Ré Mi Fa Sol La Si DO │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Dorien    │1 1/2 1 1 1 1/2 1│1       │Ré Mi Fa Sol La Si Do Ré │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Phrygien  │1/2 1 1 1 1/2 1 1│2       │Mi Fa Sol La Si Do Ré Mi │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Lydien    │1 1 1 1/2 1 1 1/2│3       │Fa Sol La Si Do Ré Mi Fa │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Mixolydien│1 1 1/2 1 1 1/2 1│4       │Sol La Si Do Ré Mi Fa Sol│
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Éolien    │1 1/2 1 1 1/2 1 1│5       │La Si Do Ré Mi Fa Sol La │
├──────────┼─────────────────┼────────┼─────────────────────────┤
│Locrien   │1/2 1 1 1/2 1 1 1│6       │Si Do Ré Mi Fa Sol La Si │
└──────────┴─────────────────┴────────┴─────────────────────────┘

Par exemple, voyez le mode dorien : celui-ci ressemble au mode éolien (la gamme mineure naturelle) mais avec une note de changée : le sixième degré est un demi-ton au dessus, ce qui donne une sonorité différente, comme une gamme mineure moins lourde. D'ailleurs, beaucoup de morceaux Irlandais que l'analyse tonale classe comme des morceaux mineurs sont des morceaux en gamme dorienne : la musique tonale ne fait a priori pas cette distinction, mais la musique modale la fait, et permet une analyse plus complexe, mais plus fine.

Donc en résumé, pendant la période baroque, la musique modale consistait à prendre une échelle diatonique, et à attribuer des différents rôles (les degrés) aux notes dans la gamme. Les changements de modes en gardant la mélodie au sens des degrés permet de décrire très facilement les marches harmoniques.

Les modes laissent plus de liberté si on compose à partir d'eux : par exemple, un changement du dorien vers l'éolien, ou du ionien vers le mixolydien peut radicalement changer une mélodie ou une suite d'accords, alors que la musique tonale est incapable de décrire proprement une telle transition sans "tricher" et ajouter un changement d'armure en plus de la tonalité.

La liberté laissée par ces 7 modes disponibles sur les 12 échelles diatonique nous donne 84 gammes, dont les enchainements laisse beaucoup de possibilités : le dorien donne une touche celtique ou espagnole, le phrygien une touche plus orientale...

Hors ligne The Koala

  • Faites gaffe, je mords.
  • Modérateur
  • Honorable
  • ****
  • Messages: 4278
  • 130 points
09 décembre 2014 à 18:48:53
Super Voek, merci beaucoup ! :youpi:

En ligne Soundstravelers

  • "Experts agréés en voyage musical depuis 2003"
  • Modérateur
  • Honorable
  • ****
  • Messages: 4896
  • 19 points
11 décembre 2014 à 09:00:24
 :eek:

J'y comprends rien......

 :doute2:
En même temps j'y connais rien en solfège.......Et puis en plus si on me rajoute Pythagore dessus.....brrrrrr. .....les maths.......même effet que la trapp chez moi.......sueur, tremblements, remontées acides, ejection buccale inopinée de mon alimentation hebdomadaire.

Quoi qu'il en soit, une présentation inspirée et claire. Bravo Voek.
 :++:

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5625
  • 1133 points
11 décembre 2014 à 14:37:11
J'ai mis une petite suite où là je rentre plus dans le vif du sujet.

Hors ligne Mic

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6104
  • 77 points
14 décembre 2014 à 13:11:30
C'est intéressant.

Pourquoi Pythagore a choisi de construire la gamme en multipliant successivement par 3 ? Pourquoi pas 5 ou 7 ... ? Il y a une raison logique ou c'est juste un choix arbitraire ?


Par contre je ne comprends pas pour les modes, j'avais bien compris ce décalage mais ton exemple dans la colonne de droite m'embrouille.

Bon le Do Ionien c'est bien : Do Re Mi Fa Sol La Si Do, mais le Do Dorien, qui lui est décalé d'un demi ton ne devrait pas être du coup : Do Re Re# Fa Sol La La# Do ? (+ 1 + 1/2 + 1 + 1 + 1 + 1/2)
Le Do Phrygien : Do Do# Re# Fa Sol Sol# La# Do (+ 1/2 + 1 + 1 + 1 + 1/2 + 1)
Et ainsi de suite... (bon avec des dièses ou des bémols je suis pas assez calé pour différencier, du coup je met tout en dièses)
Modifié: 14 décembre 2014 à 13:19:06 par .:Mic:.
φ = ∞ - 1

Mon soundcloud : Soundcloud
Mes dessins : DeviantArt
Tous mes albums et mes compositions sur mon profil : Albums

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5625
  • 1133 points
14 décembre 2014 à 15:10:52
Pourquoi Pythagore a choisi de construire la gamme en multipliant successivement par 3 ? Pourquoi pas 5 ou 7 ... ? Il y a une raison logique ou c'est juste un choix arbitraire ?
Sans doute parce que 3 est le nombre le plus simple après 2 qui représente l'octave, et qui est simple par nécessité.

Par contre je ne comprends pas pour les modes, j'avais bien compris ce décalage mais ton exemple dans la colonne de droite m'embrouille.
En fait, les modes correspondent à la transposition des degrés dans la gamme majeure initiale. Donc avec la gamme de do majeur, on fait le ré dorien, le mi phrygien...

Bon le Do Ionien c'est bien : Do Re Mi Fa Sol La Si Do, mais le Do Dorien, qui lui est décalé d'un demi ton ne devrait pas être du coup : Do Re Re# Fa Sol La La# Do ? (+ 1 + 1/2 + 1 + 1 + 1 + 1/2)
Le Do Phrygien : Do Do# Re# Fa Sol Sol# La# Do (+ 1/2 + 1 + 1 + 1 + 1/2 + 1)
Et ainsi de suite... (bon avec des dièses ou des bémols je suis pas assez calé pour différencier, du coup je met tout en dièses)
Oui.
Modifié: 14 décembre 2014 à 15:13:50 par Vœkœvaka

Hors ligne Mic

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6104
  • 77 points
14 décembre 2014 à 15:21:06
Ah ok d'accord, j'avais pas compris que tu transposais dans la gamme. Merci

Hors ligne Quasar

  • Ne pas lire, oups !
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1057
  • 480 points
18 décembre 2014 à 19:51:01
Merci voek c'est très intéressant.

Tu nous dis que le solfège est né à la renaissance mais les compositeurs du moyen-age écrivaient bien des partitions à peu près normalisées non ?

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5625
  • 1133 points
19 décembre 2014 à 01:43:42
Au moyen âge, il n"y avait pas de "musique savante occidentale" au sens propre. On écrivait des partitions, mais surtout d'oreille. Le bagage théorique était encore celui de la Grèce antique.

Hors ligne Quasar

  • Ne pas lire, oups !
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1057
  • 480 points
19 décembre 2014 à 13:27:56
Pas curiosité je suis allé voir à quoi ressemblait une partition du moyen age et je plaint les interprètes  :o


Hors ligne Ray Mee

  • Artiste incompris de lui-même
  • Membre
  • *
  • Messages: 46
  • 71 points
29 décembre 2014 à 12:26:23
Alors c'est comme ça qu'on retrouve les modes  :o
Mais c'est super simple en fait! :youpi:
Merci :)

Hors ligne Aulren

  • Habitué
  • **
  • Messages: 706
  • 61 points
29 décembre 2014 à 15:19:56
Pas curiosité je suis allé voir à quoi ressemblait une partition du moyen age et je plaint les interprètes  :o




Ça, ça date de la renaissance et c'est pas beaucoup plus simple...




Faut juste être habitué à le lire.

Hors ligne Mic

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6104
  • 77 points
29 décembre 2014 à 18:29:18
Si si c'est même carrément plus simple, c'est une tablature de luth.

Hors ligne Aulren

  • Habitué
  • **
  • Messages: 706
  • 61 points
30 décembre 2014 à 11:13:23
Si si c'est même carrément plus simple, c'est une tablature de luth.

Oui je sais mais pour quelqu'un qui ne sais pas la lire c'est aussi incompréhensible qu'une partition médiévale, que du chinois ou du lapon.

Hors ligne Ask One

  • Ne regarde plus, écoute.
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1086
  • 116 points
02 janvier 2015 à 09:15:28
Merci !
L'univers entier était au menu.
L'art m'a amené dans ce monde.


Mon soundcloud: https://soundcloud.com/MinosBeatz
Ma chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCx_3NOtpVWpKBpUivszDn2A

                                                                      
                                         

Hors ligne Dreak

  • Membre
  • *
  • Messages: 4
  • 61 points
07 mars 2015 à 18:49:20
L'intervalle de "1" s'apelle l'unisson :troll:

EDIT du Koala: J'ai changé le smiley !
Modifié: 07 mars 2015 à 19:04:49 par The Koala

Hors ligne AlexTrong

  • Habitué
  • **
  • Messages: 190
  • 60 points
19 avril 2015 à 15:54:38
Super sujet,

Ce qui est drôle, c'et que lorsqu'on se confronte à nos premières mélodies et assemblage de mélodies, sans cours de solfège, on est automatiquement confronté à la problématique rencontrée à l’époque du moyen age, c'est pour cela qu'humblement je pense qu'il est important de chercher sa propre conception de la musique, de l'harmonie avant de plonger dans les théories musicales (du moins intéressantes) et par la suite s'y intéresser afin de comprendre comment nos prédécesseurs ont résolus les problèmes de dissonance.

Ce qui est motivant dans ce Topic , Voek, c'est que tu donnes la piste que nos contemporains cherchent à creuser davantage l'harmonie, ce qui est tout a fait réjouissant car cela nous indique clairement que la musique n'est pas statique et qu'elle évolue avec son temps et que chacun peut trouver le fil harmonique de demain. D'ailleurs, preuve en est que les arabes et les chinois ont suivi leur chemin musical indépendamment du chemin occidental pour arriver à d'autres sonorités également agréables.

Ton article est très intéressant, il donne envie d'en savoir plus sur le sujet car il remonte à l'époque même ou la musique a pris une autre dimension. :++:
" Si tu veux contrôler un peuple, contrôle d'abord sa musique " PLATON

Artisan FL Studio de père en fils

Soundcloud : https://soundcloud.com/alextrong

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5625
  • 1133 points
19 avril 2015 à 20:57:46
Pour approfondir, j'ai une autre de mes lectures sur le sujet de l'harmonie : http://www.fruityclub.net/tutoriels-flstudio-theorie-musicale-solfege/que-ce-que-la-musique/

En effet, expérimenter soi même l'harmonie est toujours intéressant pour avoir un modèle à soi et mieux comprendre vraiment son fondement, qui n'est rien d'autre qu'une question de rapports rationnels, rapports qui ont été changés par question de bon sens.

Oui, la musique n'est pas statique : le solfège évolue, mais l'harmonie reste la même et on l'apprend progressivement à l'apprécier dans l'histoire de la musique.

 

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Felknia Hier à 12:06:43
  • C'était cool !
  • Switchback Hier à 14:15:40
  • +1
  • SoundBastoss Hier à 20:34:46
  • hello !!
  • Voekoevaka Hier à 21:26:53
  • Test
  • denisluz Hier à 22:09:32
  • 21 h 26 T' as trouvé la pierre philosophale qui abolit le temps!il est 20 heures chez moi.
  • Bon j ' arrétes de dire des conneries, bonjour à tous
  • Sinon j' ais mis la photo de Francois Hollande dans le topique qu'est-ce-que-tu-ecoutes mais j 'arrives pas à ce qu ' elle s' affiche,y a un gars qui s' y connait ?
  • Il pose avec un batteur connu,de moi au moins.
  • Amandine Hier à 21:15:42
  • yop
  • y a un probleme d'horloge nan? xD
  • SoundBastoss Hier à 22:12:55
  • nom de dieu !! qui s'est amusé avec l'horloge ?  :happy4:
  • nom de dieu !! qui a dit que l'horloge était déréglée ?  :happy4:
  • Carl ❤️ Hier à 23:51:58
  • Voekoevaka Aujourd'hui à 00:25:45
  • Test
  • RossProd Aujourd'hui à 00:51:46
  • one two one two
  • et ça marche ??
  • :lol:
  • Switchback Aujourd'hui à 01:53:00
  • C'est quoi cette histoire d'horloge ?
  • verrox Aujourd'hui à 03:36:35
  • salut jetez un coup d'oeil et dite moi si quelq'un peut reproduire ce drop [lien]
  • si quelqu'un peut faire le même je suis pret à payer pour une collab  :lol: