Reflexion Autour De Structures Dans Les Musiques Ethniques Africaines (un Essai Par Voekoevaka)

En ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5708
  • 1158 points
21 septembre 2014 à 19:25:56
Dans la revue scientifique "Pour la Science", en 2005 parait un numéro spécial intitulé "Mathématiques Exotiques", et dans une partie de ce dossier, il est question de musique. De musique Africaines plus particulièrement, et de certaines structures mathématiques qui s'y trouvent. Écrit pas Marc Chemillier, il traite deux différents aspects, dans lequel il retrouve des constructions mathématiques, ce qui est étonnant de la part d'ethnies qui n'utilisent ni arithmétiques, ni algèbre.

Vous pouvez trouver l'article en cliquant sur ce lien.

Les trois différentes musiques étudiées sont les mélodies qui accompagnent les chantes traditionnels des Nzakara et Zandé, joués avec une harpe à cinq cordes, vivant au Congo. La deuxième partie concerne les rythmes que l'on qualifie d'asymétriques.


Les "canons" joués à la harpe

Dans cet enregistrement fait par Marc Chemillier ici, on remarque que les cordes sont jouées 2 par 2.

Il y a cinq cordes, que l'on va désigner pas "1", "2", "3", "4" et "5". Une écoute approfondie montre que les cordes sont jouées uniquement selon cinq combinaisons, qui sont :

A : 1 & 3
B : 2 & 4
C : 3 & 5
D : 1 & 4
E : 2 & 5

Donc on peut coder les airs de harpe avec une succession de "ABCDE". Par exemple, un des airs traditionnels utilisés se joue comme ceci :

"ABEADADECDBDBCABEBE ADECECDBCAC"

Et le pattern de répète. Mais en observant la mélodie, on voit qu'il y a une mélodie "ABEADA" qui est transposée quatre fois pour donner les autres. La transposition se fait de manière cyclique, comme sur ce diagramme :


→ A →
E       B
↑       ↓
D ← C

On remarque que les six notes suivantes notes "DECDBD" sont données par les six premières "ABEADA" après trois rotation sur le cycle. La partie "BCABEB" est alors transposée de un cycle, "EADECE" de quatre et "CDBCAC" de deux. Et, en plus, la suite "03142" est aussi donnée en avançant de 3 en 3.

On a donc affaire à une structure particulière, qui est la rotation d'une autre structure, qui se répète alors de manière cyclique.

Mais cela se retrouve aussi sur d'autres mélodies traditionnelles. Vérifiez le sur :

"ACDBDABEBDECEBCACEA D" : répétition de "ACDB", translatée de 3 à chaque rotation

et

"ADECDBCABE" : répétition de "AD", translaté de 4 à chaque rotation

Après cette constatation, il vient le moment de se demander "pourquoi", et la réponse ne tient qu'à moi. Beaucoup de théories s'affrontent, mais aucune n'est vraiment basée sur des constations solides, car elle sont plus déduites des observations des mélodies elles-mêmes que de la manière à laquelle les joueurs Nzakara considèrent leurs mélodies.

On peut déjà se demander quelle est l'origine des 5 combinaisons de deux notes : pourquoi n'y a il pas de combinaison utilisant deux notes consécutives ? Y a il une volonté de créer un équilibre en ne jouant seulement que des notes distantes sur le cycle ?

Alors cela pourrait signifier que la musique à une connotation géométrique dans l'imagination des joueurs.

Ensuite, pourquoi la mélodie principale est elle répétée 5 fois suivant un grand cycle de transpositions ? C'est le genre de question qui nous amène à penser que le concept de symétrie est naturel, venant d'un peuple qui n'étudie pas les mathématiques au sens où nous les entendons. Voudraient-ils réunir toutes les differentes combinaisons par souci de complétude d'une mélodie ?

Je vous propose de donner vos idées, théories, pensées à ce propos aussi, car c'est un questionnement qui touche à beaucoup de domaines (musique, mathématiques, psychologie, histoire...).


Rythmiques africaines

Dans une autre publication faite par Simha Arom, il est question de rythmiques, et la problématique soulève autant de questions.

Il est très courant d'entendre des rythmes de percussions, se répétant sur 4, 8, 12 ou 16 temps, avec des coups tous les temps, ou tous les temps et demi.

Voici le plus simple exemple, que vous avez sûrement utilisé dans l'une de vos compositions :

. . . .
o--o--o-

Des exemples plus complexes que l'on retrouve chez les pygmées Aka, se noteraient comme ceci :

. . . . . .
o--o-o--o-o-

. . . . . . . .
o--o-o-o--o-o-o-

. . . . . . . . . . . .
o--o-o-o-o-o--o-o-o-o-o-

Enregistrement de ce rythme (par Simha Arom)

. . . . . . . . . . . .
o--o--o--o-o--o--o-o--o-

Enregistrement de ce rythme (par Simha Arom)

. . . . . . . . . . . .
o--o--o--o-o--o-o--o--o-

Vous ne remarques pas quelque chose de commun à toutes ces figures ?

Amusez vous à les décaler de la moitié de leur longueur, et vous verrez :

. . . .
o--o--o-
--o-o--o ← Rythme décalé de 2 temps

. . . . . . . . . . . .
o--o-o-o-o-o--o-o-o-o-o-
--o-o-o-o-o-o--o-o-o-o-o ← Rythme décalé de 6 temps

Vous voyer alors qu'aucun battement ne correspond à un battement du rythme décalé. En d'autres termes, on ne peut couper le rythme en deux sur un battement.

Et là vient la fatidique question. Pourquoi ? Le fait de ne pouvoir séparer en deux la phrase rythmique lui donne t-elle une durée et une continuité qui force la pensée à l'appréhender en entier et donc développe la mémoire ?

Hors ligne Switchback

  • VIP
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2227
  • 374 points
21 septembre 2014 à 21:45:04
On remarque que les six notes suivantes notes "DECDBD" sont données par les six premières "ABEADA" après trois rotation sur le cycle. La partie "BCABEB" est alors transposée de un cycle, "EADECE" de quatre et "CDBCAC" de deux. Et, en plus, la suite "03142" est aussi donnée en avançant de 3 en 3.
C'est super intéressant!

Merci de nous informer sur ces musique d'autres cultures :jap:
Mon Soundcloud
J'aime Maître Gims.

En ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5708
  • 1158 points
08 décembre 2014 à 17:31:05
Le tuto est agrandi. Maintenant, si vous avez des réactions et des théories par rapport au contenu, faites m'en part !

Hors ligne Switchback

  • VIP
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2227
  • 374 points
08 décembre 2014 à 19:41:14
Vachement intéressant, la suite de ton totu, Voek, merci pour ça !

Alors là ... pourquoi ces compositeurs ont fait ces suites de 6 accords transposé 5 fois ? Et pourquoi faire des rythmes en douze temps qu'on ne peut pas couper en deux?
Ben moi, je vois ça comme un exercice de la pensée, presque... faire délibérément quelque chose de très complexe presque comme un jeu.

Après, pourquoi vouloir faire si complexe...? Pourquoi est-ce que Meshuggah s'évertuent à faire de la polyrythmie avec des signatures rythmique composées... même combat, je pense, même si des siècles et des continents les séparent^^

Peut-être que ça vient de ce que ces compositeurs Aka voulaient exprimer en faisant cela, et qu'ils pensaient que ce type de rythme convenait exactement, après dans les détails, je n'ai pas de theorie précise, je pense juste que ça a dû longuement être réfléchi, tout ça.
Modifié: 08 décembre 2014 à 19:43:10 par switchback

En ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5708
  • 1158 points
08 décembre 2014 à 20:05:14
Donc selon toi, c'est de la recherche de complexité par jeu. Déjà, je sais pas si ils adhères à cette conception très occidentale du "truc over méga boosté", même si dans d'autre arts et d'autres cultures, on retrouve une idée de recherche de complexité (les mandalas, par exemple).

Mais surtout, si c'était par recherche de complexité, pourquoi le pattern, apparemment complexe, serait si simple ?

Sinon, il y a sans doute d'autre styles chez eux, mais beaucoup de musiques respectent cette règle. Or, en recherchant la complexité, on fait varier les règles, n'est-ce pas ?

Hors ligne Doc Ed

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 4566
  • 192 points
08 décembre 2014 à 21:22:49


Pourquoi est-ce que Meshuggah s'évertuent à faire de la polyrythmie avec des signatures rythmique composées...


[mode fanboy on]
La reponse est evidente, c'est parce que ça apporte un groove tout particulier ! Meshuggah, c'est tout le temps pareil mais suffisamment bien fait pour être tout le temps intéressant et groovy.
Et je pense que c'est ce qui fait la force de la polyrythmie, c'est justement le fait que ce soit en même temps intéressant et groovy.

...Et évidemment parceque c'est un aspect de la musique peu exploré (en tout cas dans la musique occidentale de notre époque), et qui mérite de l'être bien plus !

Meshuggah, meilleur groupe du monde !

Pardon pour l'incruste dans ce topic :jap:
[/mode fanboy off]


A+

Hors ligne Switchback

  • VIP
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2227
  • 374 points
08 décembre 2014 à 21:45:05
...Et évidemment parceque c'est un aspect de la musique peu exploré (en tout cas dans la musique occidentale de notre époque), et qui mérite de l'être bien plus !
Je suis bien d'accord !

Déjà, je sais pas si ils adhères à cette conception très occidentale du "truc over méga boosté"
Moi non plus ! :lol:
On ne peux qu'avancer des théories, de toutes façons.
même si dans d'autre arts et d'autres cultures, on retrouve une idée de recherche de complexité (les mandalas, par exemple).
Ben oui !
On a toujours fait ça dans l'art, je vois pas pourquoi les Aka dérogeraient à ça !
Mais surtout, si c'était par recherche de complexité, pourquoi le pattern, apparemment complexe, serait si simple ?
Dans ta première partie tu nous montre une construction simple dans le rythme, mais hyper compliquée à retenir, on parle bien de complexité, mais là, c'est pas une mélodie où un rythme qui le serait, mais tout simplement la structure.

Quand aux rythmes que tu nous présente dans la deuxième partie, je trouve ça tout sauf simple^^
Sinon, il y a sans doute d'autre styles chez eux, mais beaucoup de musiques respectent cette règle. Or, en recherchant la complexité, on fait varier les règles, n'est-ce pas ?
Ben en cherchant de nouvelles choses (dans ce cas, une complexité rythmique), on peut aussi créer des mouvances.
Modifié: 08 décembre 2014 à 22:17:45 par switchback

En ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5708
  • 1158 points
09 décembre 2014 à 15:22:36
Tu trouve ça complexe ? Pour moi, c'est une simple rotation. Mais la question est "pourquoi ?"

Hors ligne Switchback

  • VIP
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2227
  • 374 points
09 décembre 2014 à 16:49:07
Tu trouve ça complexe ? Pour moi, c'est une simple rotation.
Oui, c'est vrai, je suis d'accord, mais du coup cette rotation donne tellement l'impression à avoir affaire à des maths, que j'ai plus vu les choses de la même manière^^

Bref, tout comme toi, c'est le pourquoi qui m'intéresse le plus.

Hors ligne Chasa47

  • Membre
  • *
  • Messages: 1
  • 60 points
17 janvier 2015 à 14:52:32
Bonjour les gens , comme je suis quelqu'un qui ne connait rien dans la musique et voulant la produire sachant que je me debrouille bien dans fl studio genre je sais comment l'utiliser s'il vous plait quel tutoriel vous pouvez me conseillez

Hors ligne Aporie

  • Membre
  • *
  • Messages: 66
  • 66 points
26 janvier 2015 à 02:09:00
Salut.

Ce sujet m'a intéressé, alors j'ai un peu cherché sur google (n'ayant pas accès à la totalité de l'article que tu lies) un article liant les chants africains avec les chants des oiseaux.

Je suis tombé sur un article de Marc Chemillier, qui s'est intéressé de près au travail sur l'ethnomusicalité de De Dampierre (et d'Arom également, mais il en est peu question dans cet article).

D'après lui, ces rythmiques et ces canons sont le résultat d'une certaine "philosophie" de vie :

Citer
J’ai été frappé par ce qu’Éric de Dampierre m’a dit au sujet de la plante-des-jumeaux. Ce ne sont pas ses propriétés végétales qui intéressent les Nzakara (par exemple comme matériau pour confectionner divers objets, ou comme substance médicinale, etc.), ce sont ses propriétés purement géométriques. Elle est intéressante à leurs yeux parce qu’elle fournit un modèle naturel de ce qu’est une similitude affine, c’est-à-dire la composition de deux transformations géométriques, une rotation et un décalage.


Citer
Au cours de mes échanges avec Éric de Dampierre, il est apparu que le décalage des profils mélodiques en musique et le décalage des rangées de feuilles dans la plante, pouvaient être considérés l’un et l’autre comme les traces d’une sorte de « philosophie du décalage » par laquelle les Nzakara exprimaient l’idée qu’on ne rencontre jamais dans la nature deux termes qui soient rigoureusement égaux, parce qu’il existe toujours un « reste » qui permet de les distinguer.


La partie qui suit lie les chants africains (et particulièrement Zandé) aux chants des oiseaux (qu'il serait également intéressant d'étudier d'un point de vue mathématique...j'en ai eu quelques uns étant enfant, dont un canari. Et il est surprenant de voir que le chant des oiseaux n'est en rien "chaotique" ou "aléatoire", hors chants nuptiales, etc).

Citer
Et c’est ce que font réellement tous les chanteurs-ménestrels du pays. Ayant repéré le nid d’un rossignol, ils s’installent patiemment au-dessous, attendant l’influx magnétique musical que, magiquement, le rossignol devrait transmettre au nouvel initié à l’art du chant »


Pour éviter les lourdeurs, je poste le lien. ^^

Le lien en question : Ici.

Sur ce, il est tard, bonne nuit. ^^
Modifié: 26 janvier 2015 à 02:18:06 par aporie

 

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • RossProd Hier à 18:48:46
  • :lol:
  • allez tu t'es bien battu, j't'offre Dj Play music en guise de récompense
  • denisluz Hier à 18:49:35
  • merci ,salut.
  • RossProd Hier à 18:49:50
  • Salut Denisluz
  • dot.musique Hier à 19:57:06
  • Hello
  • asnaise Hier à 21:17:48
  • Yo! j' ai bien kiffé ton truc d' hier dot
  • Ça fait un peu vide sur le début, mais c' est bon.
  • KeeZy Money Hier à 21:22:27
  • Hello Asnaise
  • J'aime bien la mélodie
  • Mais la sorte de Snare sonne bizarre
  • dot.musique Hier à 22:56:51
  • P'têtre bien que la le snare est pas top, en effet.
  • asnaise Hier à 22:58:41
  • Ça ne me dérange pas plus que ça, je trouve qu' il y a un vide sur le piano au début rien de plus.
  • dot.musique Hier à 23:01:36
  • C'est une ébauche. En général je commence un truc et 2h plus tard ça n'a rien à voir. Les accords et le style étaient bine différents au début. Et avant que je termine une compo ça peut encore beaucoup changer. J'avais des doutes sur les accords et la mélodie.
  • *bien
  • Voekoevaka Aujourd'hui à 09:32:09
  • Hey ! Un p'tit passage ?
Pas de messages trouvés.