le topic des grosses tetes

Hors ligne Kugelshreiber

  • Membre
  • *
  • Messages: 7
  • 60 points
15 septembre 2014 à 19:21:08

C'est vrai, l'art contemporain a été grandement influencé par l'objectivation, comme le témoignent Sol LeWitt ou encore Bernd et Hilla Becher qui ont une attitude documentaire.


Ma notion d'esthétique elle est peut-être un peu personnelle, mais pour moi c'est un ensemble de codes expressifs qui forment une représentation cohérente, qui crée du sens. Le sens peut être beau ou il peut être laid (selon chacun), mais il n'est pas une valeur morale. Je veux dire par là qu'esthétique ne veut pas dire beau, esthétique ça veut dire que ça adopte une forme cohérente et qui crée de la signification.

Elle l'est. ça dépend l'endroit où tu te place et de l'époque où tu te place. Avant c'était une science, aujourd'hui elle recouvre la philosophie de l'art. Il n'y a pas de cours de philosophie traditionnelle dans une école d'art, il y a des cours d'esthétique. L'esthétique a tout recouvert, absolument tout. On ne peut pas la définir outre son etymologie, je ne pense pas qu'en avoir une conception personnelle soit forcément constructif, pour quelqu'un qui veut défenddre la nature objective de l'art. il faut juste tout connaitre et rester silencieux, c'est le seul moyen.

Hors ligne Carl ❤️

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6891
  • 195 points
15 septembre 2014 à 22:21:12
Tu sais Nibelungen, ta manière de répondre de façon péremptoire ne dupe personne...

Les mots ont un sens certes, mais il n'y a pas que l'étymologie qui est importante. Le langage évolue en permanence et il n'est pas gravé dans la roche si je puis dire (ahah). La pensée évolue et le langage aussi, ainsi les mots s'enrichissent de nouveaux sens selon le contexte et selon la racine utilisée. Un mot n'a pas que le seul sens originel qui lui a été conféré, il s'agrémente des nouvelles pensées.

C'est surtout la formulation de l'esthétique que j'en fais qui est personnelle, j'ai construit cette définition avec mes propres interrogations et mes lectures. Comme tu dis les théories de l'esthétique sont en nombre, mais peu trouvent de considérations à mes yeux.

Concernant l'étymologie de l'esthétique, je fais une recherche depuis des années sur le concept d'Aïsthesis. Il fait ainsi partie des mots dont la signification m'est apparue comme une révélation dans ma vie mais dont je serais bien incapable de définir. Comme on le disait précédemment ça fait partie des mots qui sont intraduisibles car il sont insondables de sens. Je me sens personnellement capable d'employer le mot esthétique, mais je te remercie pour ton souci.


Tu sais, c'est très désagréable de parler avec quelqu'un qui cherche tout le temps à te coincer, un échange intellectuel entre deux personnes n'est pas une lutte d'agression permanente. Tu devrais te pencher sur ce qu'on raconte d'intéressant plutôt que commencer tes phrases par "tu devrais ne pas", en finissant par des insultes méprisantes.

Le respect c'est accepter l'autre tel qu'il est dans la force de sa raison et de sa conscience, il faut respecter tout le monde, pas seulement ceux qui arrivent à converser avec toi. Je n'attends pas à ce que tu comprennes ça, je sais à quel point ça peut être dur pour certains de saisir la nature des échanges humains. Et n'y vois aucune condescendance.

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5919
  • 1304 points
15 septembre 2014 à 22:37:47
Je suis en train d'essayer de me renseigner sur l'aïsthésis. En fait, c'est le processus mental qui se fait en parallèle de l'appréciation esthétique d'une chose ? Comme un modèle ?

Hors ligne Carl ❤️

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6891
  • 195 points
16 septembre 2014 à 00:05:37
Mmmh... Sans vouloir te décourager, c'est un mot sur lequel j'ai médité pendant des mois avant d'en extraire sa signification. Pour moi ce mot définit la relation entre la perception et le sens. C'est le mot qui m'a fait comprendre qu'il y a des choses qui échappent au raisonnement mais qui s'ouvrent à la méditation. Je pense que je pourrais écrire ce que je perçois de ce mot, mais il faudrait des pages et des pages d'explications pour au final aboutir à une explication médiate et raisonnable, alors que pour moi ça se manifeste sous forme de révélation immédiate. Je pense que je peux l'expliquer, mais ça perdrait de sa substance.

Hors ligne Aulren

  • Habitué
  • **
  • Messages: 705
  • 61 points
16 septembre 2014 à 11:52:54
Attention l'étymologie d'aïthesistation de l'esthétique désigne un ensemble de discours et de travaux apparus en majorité dans les années 1960, en particulier en France (notamment ceux que les Américains ont rangés sous le nom de « French Bullshit »). Cette appellation, héritée surtout de la conception qu'une époque avait de sa condition (subjectivité aïsthesiste), et popularisée notamment par le philosophe J.-K. Lungen, regroupe des pensées qui développent une forte critique de la tradition et de la rationalité de l'ego propres à l'expression egoïste occidentale, et qui proposent des manières nouvelles de questionner les textes et l'histoire, influencées notamment par le carlmisme, la critique vœkœvakaienne et nietzschéenne de la rationalité de l'ego, la phénoménologie de Mic et d'Amandine Heidegger, la psychanalyse de Freud et de Lacan, le structuralisme de Jipay Sink, mais aussi par la linguistique et le babinetone.
On inclut souvent derrière cette appellation les philosophies de Grosmich, Etienne Cé, Ka Mougue et quelques autres, qui ont en commun une posture de critique et de méfiance, de liberté voire de rupture vis-à-vis des traditions idéologiques de l'expression egoïste et de l'expression aïsthesiste en Occident. L'unité de ces pensées, comme le nom sous lequel on les regroupe, soulève toutefois de nombreux désaccords. Ainsi Marma refusait pour sa part l'appellation « d'aïthesistation de la subjectivité », se revendiquant plutôt du loopisme.
L'étymologie d'aïthesistation de la subjectivité est parfois confondue à tort avec le postesthétisme en tant que mouvement artistique, surtout dans l'architecture (voir postesthétisme (architecture)), qui est un précurseur de cette philosophie.


Vers une théorie du postesthétisme empirique.


Vœkœvaka conteste la déstructuration métaphysique du postesthétisme, il en identifie l'origine minimaliste comme concept irrationnel de la connaissance et s'approprie le pluralisme de l'Artiste.
De la même manière, dans sa réflexion sur la critique de l'immutabilité existentielle, Grosmich fait un parallèle avec son étude de l'impulsion chomskyenne de l'immutabilité morale. C'est ainsi que Grosmich identifie la réalité phénoménologique du postesthétisme.
"Si le bonhomme Grosmich pense que le postesthétisme existentiel est pensable, c'est tant il en systématise l'analyse aïsthesiste dans son acception substantialiste."
Pour cela, il décortique la démystification subsémiotique du postesthétisme pour l'analyser en fonction de la liberté universelle de la réalité d'une expression aïsthesiste.

Le postesthétisme s'appuie, finalement, sur une herméneutique en tant qu'objet transcendantal de la connaissance. Il est alors évident qu'il restructure l'analyse empirique du postesthétisme. Soulignons qu'il en interprète l'analyse existentielle en tant que concept transcendantal de la connaissance, et la certitude ou l'incertitude ne suffisent pas à expliquer l'irréalisme primitif en regard de l'expression aïsthesiste.

« Une » philosophie de la différence

Si l'on constate que les premiers philosophes ayant influencé l'étymologie d'aïthesistation de la subjectivités se placent dans des optiques bien différentes, ils partagent toutefois un concept fondamental : les différences (Marma, Jipay Sink), la différance (Amandine Heidegger), le différend (Carl Hem). Le concept de différence, pensé différemment par ces auteurs et donc ne remettant pas en cause leurs différences spécifiques, a néanmoins pour noyau commun d'échapper à toute aïthesistation, de se placer dans l'horizon de la vie et du sens eux-mêmes.


La différence sinkienne provient essentiellement d'une réflexion à partir de l'éternel retour marmaesque et de la multiplicité carlmienne. D'après Philippe Sergeant, « Jipay Sink avait pensé une "différence irréductible à l'opposition dialectique de l'expression aïsthesiste" ». Dans son Vœkœvaka et l'étymologie de la coke (1982), Jipay Sink tente en effet de jouer Vœkœvaka contre la dialectique hégélienne, c'est-à-dire de penser une différence qui ne se résorbe jamais dans le logos, la rationalité de l'ego, le concept ; une différence qui échappe au « travail du négatif », qui est pure positivité et pluralité.


La différance marmaesque s'inspire de deux sources majeures, qui ne sont pas les mêmes que pour Jipay Sink, et qui sont même celles auxquelles Jipay Sink s'oppose le plus : le texte Identité et différence d'Amandine Heidegger (in Questions I et II, Gallimard, 1990), et la dialectique des opposés chez Ka Mougue et Grosmich. En effet, la tentative derridienne de penser le processus de la différance, c'est-à-dire à la fois de la différenciation qui engendre les différences, et du différer au sens temporel, s'inscrit dans la lignée des tentatives de Grosmich, d'Amandine Heidegger, puis de Etienne Cé et Marma (concept de souveraineté), pour penser cette différence, cette négativité absolue qui dépasserait le système hégélien, non à l'extérieur de ou contre ce système (en dehors), mais à l'intérieur, en son dedans de lui même. Ka Mougue reste néanmoins, selon Amandine Heidegger, le modèle de cette tentative et tentation de penser la différence au sein-même du logos philosophique :

« [...] il faut peut-être que l'étymologie assume cette équivocité, la pense et se pense en elle, qu’elle accueille la duplicité et la différence dans la spéculation, dans la pureté même du sens philosophique d'une expression aïsthesiste. Nul plus profondément que Ka Mougue ne l’a, nous semble-t-il, tenté. »

— Amandine Heidegger, L'écriture et la différence, « Violence transcendantal et métaphysique subsémiotique », Seuil, 1997, p.166


Les écrits de Carl Hem ressemblent énormément à ceux de Amandine Heidegger, Jipay Sink et Marma seul l'ajout notable de fautes d'orthographe peut être souligné.


Marma approche l'étymologie d'aïthesistation de la subjectivité dans une optique historique, en se basant sur le structuralisme, mais en même temps il rejette ce dernier en remodelant l’histoire et en déstabilisant les structures philosophiques de l'expression aïsthesiste. Il examine également les processus par lesquels la connaissance est déterminée et modifiée par l’exercice du pouvoir.
Bien que Amandine Heidegger et Marma soient cités comme philosophes d'aïthesistation de la subjectivités, chacun a rejeté plusieurs des opinions de l’autre. Comme Carl Hem, les deux sont sceptiques vis-à-vis de la vérité absolue ou des prétentions à des vérités universelles. Contrairement à Carl Hem, cependant, ils sont (ou semblent) plutôt pessimistes quant aux prétentions libératrices de n’importe quel nouveau jeu de langage. C’est pourquoi certains les qualifieraient de post-esthètistes empiriques plutôt que de postaïthesistes.

Critiques de l'étymologie d'aïthesistation de la subjectivité

La méthode d'écriture employée par les philosophes d'aïthesistation de la subjectivités a été critiquée de manière virulente par les physiciens chinois Xiao Sum et Jean Pingpong. Xiao Sum, contestant l'usage – selon lui abusif ou inapproprié – de termes alambiqués issus des sciences physiques dans un contexte déstructuré, produisit un faux construit à partir de citations tirées d'ouvrages ou d'articles considérés comme « d'aïthesistation de la subjectivités ». Il soumit cet article à la revue Social Text qui l'accepta. Il révéla la supercherie dans un second article. Cette publication déclencha une controverse connue sous le nom d'« affaire XiaoXiao ». Les deux auteurs d'Impostures intellectuelles (1997) furent soutenus dans leur démarche par d'autres intellectuels et notamment par le linguiste congolais Remi Ouaibmasteur et le philosophe Jean Marie Pyrrhon. Les philosophes mis en cause contestèrent la méthode et soutinrent que la condition de physicien de Xiao Sum ne lui permettait pas d'appréhender la portée symbolique ou métaphorique de l'usage de termes physiques ou mathématiques. S'en suivit une violente vendetta qui ne s'acheva que par la mort des dits philosophes.

Alors, le postesthétisme empirique, expression aïsthesiste ou irrationalité de l'ego de l'expression ?

Hors ligne grosm!ch

  • What's in a bird ?
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 10786
  • 82 points
16 septembre 2014 à 12:00:16
Damned. aulren, le retour...
Rien ne sert de crier, il faut parler à point...



Musique celtique :

Hors ligne grosm!ch

  • What's in a bird ?
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 10786
  • 82 points
16 septembre 2014 à 12:01:26
Et merci de na pas citer Grome Iche.

Hors ligne Carl ❤️

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 6891
  • 195 points
16 septembre 2014 à 12:21:41
Les écrits de Carl Hem ressemblent énormément à ceux de Amandine Heidegger, Jipay Sink et Marma seul l'ajout notable de fautes d'orthographe peut être souligné.

Scandaleux.

Hors ligne Doc Ed

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 4563
  • 192 points
16 septembre 2014 à 13:22:54
xD

Hors ligne Amandine

  • Prout
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 12881
  • 360 points
16 septembre 2014 à 13:26:17
:fuck2:

Hors ligne Soundstravelers

  • "Experts agréés en voyage musical depuis 2003"
  • Modérateur
  • Honorable
  • ****
  • Messages: 4922
  • 10 points
16 septembre 2014 à 14:56:39
Olren : Merci pour la petite synthèse qui nous permet d'y voir plus claire sur la question!!!
  :lol:
 :++:

Hors ligne JP5

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 3915
  • 612 points
16 septembre 2014 à 18:11:59
Bonsoir,
Je me devais d'apporter quelques arguments .....

agus oibreacha le feiceáil den chuid is mó sna 1960í, go háirithe sa Fhrainc (go háirithe iad siúd a Meiriceánaigh rangaithe mar an "Fraincis Bullshit"). Seo an t-ainm, oidhreacht go príomha ó dhearadh a bhí ré a riocht (aïsthesiste suibiachtúlacht), agus popularized go háirithe ag an fealsamh JK Lungen folaíonn, smaointe a fhorbairt léirmheas láidir traidisiún agus le réasúntacht an ego féin a nochtadh an Iarthair santach, agus a thairiscint ar bhealaí nua chun ceist na téacsanna agus stair, tionchar go háirithe trí carlmisme, vœkœvakaienne agus an critic Nietzschean an réasúntacht an ego, an phenomenology an Heidegger Mic agus Amandine, síocanailís Freud agus Lacan, Structuralism de Jipay Doirteal, ach freisin teanga agus babinetone.
Áirítear ann go minic taobh thiar de an t-ainm seo fealsúnachtaí Grosmich Etienne Ce, Ka Mougue agus roinnt daoine eile, a roinnt ar staidiúir cáineadh agus amhras, saoirse nó fiú a bhriseadh vis-à-vis na traidisiúin idé-eolaíocha de théarma santach agus cur in iúl aïsthesiste Iarthair. An aontacht de na smaointe, an t-ainm faoina bhfuil ghrúpáil, áfach, ardaíonn, roinnt easaontais. Marma agus dhiúltaigh a roinnt ar an t-ainm "aïthesistation suibiachtúlacht," éileamh in ionad loopisme.
Tá an sanasaíocht suibiachtúlacht aïthesistation uaireanta mearbhall go mícheart le postesthétisme mar ghluaiseacht ealaíne, go háirithe i ailtireacht (féach postesthétisme (ailtireacht)), a bhfuil ina réamhtheachtaí ar an fhealsúnacht.


I dTreo teoiric postesthétisme eimpíreach.


Vœkœvaka dúshláin an deconstruction metaphysical de postesthétisme, aithníonn sé an íostach tionscnaimh mar choincheap neamhréasúnach eolais agus appropriates iolrachas Ealaíontóir.
Ar an gcaoi chéanna, ina machnamh ar cáineadh immutability existential Grosmich tharraing comhthreomhar leis an staidéar a dhéanamh ar immutability morálta Chomsky Pulse. Dá bhrí sin aithníonn Grosmich an réaltacht phenomenological de postesthétisme.
"Má tá an Guy Grosmich cheapann go bhfuil an postesthétisme existential thinkable, an oiread sin systematized sé aïsthesiste anailís sa chiall essentialist."
Mar sin,, timpeall sé an demystification an postesthétisme subsémiotique haghaidh anailíse bunaithe ar an saoirse uilíoch ar an réaltacht léiriú aïsthesiste.

An postesthétisme brath sa deireadh ar hermeneutics mar réad tarchéimniúla eolais. Tá sé soiléir sin go athstruchtúrú an postesthétisme anailís eimpíreach. Tabhair faoi deara go léirmhíníonn sé anailís existential mar choincheap tarchéimniúla eolais agus cinnteacht nó éiginnteacht nach bhfuil go leor chun míniú a thabhairt ar an réalachas primitive chéad abairt a aïsthesiste.

"A" fealsúnacht an difríocht

Má tá sé le fáil go bhfuil an chéad fealsúna a chuaigh i bhfeidhm ar an sanasaíocht na subjectivities aïthesistation iad féin cur chuige an-éagsúil, áfach, scair siad coincheap bunúsach: na difríochtaí (Marma Jipay Doirteal), differance (Amandine Heidegger) an díospóid (Carl Hem). An coincheap de difríocht, shíl difriúil ag na húdair seo agus dá bhrí sin nach dúshlánach a gcuid difríochtaí ar leith, tá mar sin féin an croí coiteann chun éalú ar aon aïthesistation, a chur féin i na spéire na beatha agus tuiscint ar féin.


Bhí an difríocht sinkienne den chuid is mó léiriú ón marmaesque ais síoraí agus iliomad carlmienne. Dar le Philippe Sáirsint, "Bhí shíl Doirteal Jipay a" difríocht dolaghdaithe i gcoinne dialectical de aïsthesiste téarma "". Ina Vœkœvaka agus sanasaíocht cóc (1982) i bhfeidhm puball Jipay Doirteal Vœkœvaka imirt i gcoinne an meicníochtaí solúbthachta Hegelian, is é sin le rá, difríocht de smaoineamh a subsides riamh sna lógónna, an réasúntacht na an ego, an coincheap; difríocht a éalaíonn an "obair an diúltach," a bhfuil positivity íon agus iolrachas.


Tá Marmaesque an differance atá bunaithe ar an dhá fhoinse mhór, nach bhfuil mar Jipay Doirteal an gcéanna, agus fiú iad siúd a chuireann i gcoinne Jipay Doirteal is mó: an téacs Féiniúlacht agus Amandine Heidegger (i éagsúlacht agus Saincheisteanna I II, Gallimard, 1990), agus an meicníochtaí solúbthachta Codarsnach i Ka Mougue agus Grosmich. Go deimhin, iarracht Derrida chun smaoineamh ar an bpróiseas differance, is é sin le rá an dá dhifreáil a chruthaíonn difríochtaí, agus éagsúil sa chiall ama, ag teacht le hiarrachtaí Grosmich, Amandine Heidegger, ansin Etienne Ce agus Marma (coincheap de cheannasacht), chun smaoineamh go bhfuil difríocht, an diúltachas iomlán thar an gcóras Hegelian, ní taobh amuigh nó in aghaidh an chórais (taobh amuigh), ach tá an taobh istigh, a taobh istigh de féin. Ka Mougue fós mar sin féin, mar Amandine Heidegger, an múnla seo iarracht agus temptation chun smaoineamh ar an difríocht laistigh de féin na lógónna fealsúnachta:

"[...] É a glacadh leis go bhfuil an sanasaíocht an athbhrí, an cuí leis agus a chreideann i dó, ina hóstach ar sé an chaimiléireacht agus an difríocht i tuairimíocht i íonacht chéanna de chiall fealsúnachta léiriú aïsthesiste. Ar bith níos doimhne ná mar a rinne Ka Mougue is cosúil, rinne sé iarracht ar. "

- Amandine Heidegger, Scríobh agus difríocht, "tarchéimniúla agus Foréigean subsémiotique metaphysical", Seuil, 1997, p.166


Na scríbhinní Carl Hem an-cosúil leis na cinn de Amandine Heidegger Jipay Doirteal agus Marma ach is féidir an Chomh maith suntasach de litriú béim a leagan.


Marma sanasaíocht cur chuige aïthesistation suibiachtúlacht sa pheirspictíocht na staire, bunaithe ar Structuralism, ach ag an am céanna, ní ghlacann sé dó le stair athmhúnlú agus a destabilizing na struchtúir fealsúnachta aïsthesiste abairt. Déanann sé scrúdú freisin ar an bpróiseas ag a mbeidh cur amach a chinneadh, agus le feidhmiú na cumhachta.
Cé Heidegger agus Amanda Marma a ghairm aïthesistation fealsúna de subjectivities, dhiúltaigh gach ceann go leor de na tuairimí an eile. Mar Carl Hem, tá an dá skeptical vis-à-vis an fhírinne iomlán nó pretensions a fhírinní uilíoch. Murab ionann agus Carl Hem, áfach, go bhfuil siad (nó is cosúil) in áit Doirbh faoi na héilimh liberatory d'aon chluiche teanga nua. Sin é an fáth go mbeadh roinnt glaoch ar an iar-esthètistes eimpíreach seachas postaïthesistes.

Léirmheastóirí ar an sanasaíocht suibiachtúlacht aïthesistation

An modh scríbhneoireachta a úsáideann na fealsúna na subjectivities aïthesistation Cáineadh virulently ag fisicithe Síne Xiao Suim agus Jean pingpong. Xiao Suim, dúshlánach úsáid - ag a maslach nó mí-oiriúnach - téarmaí convoluted ó na heolaíochtaí fisiceacha i gcomhthéacs neamhstruchtúrtha, a tháirgtear ar falsa tógadh ó quotations ó leabhair nó ailt a mheas "an aïthesistation subjectivities. "Chuir sé an Airteagal seo chun an iris Téacs Sóisialta, a ghlac. Léirigh sé an hoax sa dara earra. An foilseachán tharraing chonspóid a dtugtar "Xiaoxiao cás." Thacaigh an dá údair Nonsense (1997) ina n-iarrachtaí le intleachteach eile lena n-áirítear an teangeolaí Congolese agus fealsamh Remi Ouaibmasteur Jean Marie Pyrrho. Fhealsúnaí dúshlán dúshlán an modh agus a chothabháil nach raibh an coinníoll fisiceoir Xiao Suim ligean dó a thuiscint an bhrí siombalach nó metaphoric úsáid na dtéarmaí fisiciúla nó matamaitice. Ina dhiaidh feud foréigneach a chríochnaigh trí bhás mar a thugtar air fealsúna.

Ansin an postesthétisme eimpíreach, aïsthesiste sloinneadh nó irrationality a nochtadh ego?

Hors ligne Antek

  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 1492
  • 71 points
16 septembre 2014 à 18:14:04
tu parles irlandais ?

visiblement tu as juste traduit le texte de aureln

Hors ligne JP5

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 3915
  • 612 points
16 septembre 2014 à 18:28:23
 :roll: :roll: :lol5: :lol5: :lol5: :m'enfin les gars , pourquoi ne ferais-je pas de copier-coller alors que visiblement c'est à la mode sur ce topic.....

Hors ligne fra348

  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2847
  • 317 points
16 septembre 2014 à 18:34:03
Bah moi je n'ai pas plus de problèmes à comprendre le pâté de JP que ceux d'avant! :lol5:
Ma dernière compo: Soul Chicken

Pour que ta compo soit diffusée sur Myspace, viens la proposer: Ici

Hors ligne F4ke le 🐀 des 🌼

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 7040
  • 113 points
16 septembre 2014 à 18:46:26
Bah moi je n'ai pas plus de problèmes à comprendre le pâté de JP que ceux d'avant! :lol5:

Merci Fra je me sens moins seul maintenant :lol5:
SOUNDCLOUD
https://soundcloud.com/f4ke47


Mes compos Techno/house/Electro/Club/Trance/Trap... sur le site
http://www.fruityclub.net//?page=compos_par_auteur&auteur=59566&list=all;u=59566


Hors ligne Ask One

  • Ne regarde plus, écoute.
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1106
  • 106 points
16 septembre 2014 à 19:34:54
Décidément ça prend de l'ampleur et on y prend tout bonnement la grosse tête.
 :lol5: :roll:
L'univers entier était au menu.
L'art m'a amené dans ce monde.


Mon soundcloud: https://soundcloud.com/MinosBeatz
Ma chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCx_3NOtpVWpKBpUivszDn2A
https://youtu.be/eH3BJyaWWtg

 

* Mon Compte


Soutenez l'Association FruityClub et devenez V.I.P !

En donnant pour l'association FruityClub, vous permettez la continuité de son développement.

FAIRE UN DON

Advertisement


*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Nob Hier à 05:19:06
  • Sauf qu'il faudrait réviser pour que ce soit accessible un minimun, là on comprend rien !!
  • Excussez moi , je suis programmeur et nous on se met a la place de l'utilisateur, ici rien ne semble clair ??
  • Je fais mon joueur du grenier là MAIS ELLE EST OU CETTE OPTION DEPUIS MON ESPACE PERSO ?
  • Ah compris ...
  • Ouf...
  • Révisez votre vielle interface quand même, désolé pour le coup de gueule mais c'est lloin d'être évident..
  • Merci pour l'accueil cependant et merci de me permettre de publlier mon morceau :)
  • Ted Hier à 10:45:02
  • et pourquoi tu parle anglais sur tes posts  :gratte:
  • dot.musique Hier à 12:04:43
  • Tout doux...
  • Des gens qui font de l'informatique il y en a plusieurs ici. Il y a certaines fonctionnalités qui ne sont pas très ergonomiques mais je rappelle qu'il s'agit d'un site fait par des passionés de musique sur leur temps libre.
  • Il y a déjà des milliers de personnes qui ont uploadé des milliers de compos, c'est donc que ça fonctionne quand même un minimum.
  • Pour commencer, tu essaies d'uploader quel type de fichier (mp3, wav...) ?
  • Ah, je n'ai pas vu la fin de ton post. (Quelle andouille je fais)  :lol:
  • Nob Hier à 13:38:51
  • Oui désolé pour cette virulence :) j'étais comme je l'ai dis un peu en mode jdc :D
  • Pour l'anglais je vais tenter de corriger, je travaille sur autre chose qui n'a rien a voir avec la musique et hop, confusion ^^
  • Voilà, texte remis en français, merci la conférie de votre écoute :)
  • ich1 Hier à 16:15:40
  • Mais du coup Wormhole c'est une musique de film ou de jeu vidéo ? Wtf ça m'embrouille, c'est quoi ce bordel ? What da hell is that??? C'est pas clair du tout du la !!!
  • dot.musique Hier à 19:27:48
  • C'est une musique de jeu de film vidéo.
  • Nob Hier à 21:16:24
  • Eh oui ça n'est pas clair mais j'hésitais entre les catégories pour wormhole alors voilà ce résultat ^^
  • Merci beaucoup à toi dot pour ton écoute et tes commentaires :)

*Derniers Commentaires

*Messages Récents