Assoupissement

Hors ligne Caturday

  • Gouroux des Cercle-quintistes
  • Habitué
  • **
  • Messages: 155
  • 1 points
27 janvier 2019 à 18:49:15
Citer
Une nuit d'été, couché sur son lit. La chaleur enivrante endigue son sommeil. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de ressentir ce sentiment d'être hors du temps. Une sensation d'exil intense vient envelopper ses draps. Le cadran s'était comme assourdi alors qu'il dressait le codex mental de l'évolution de sa vie.
Il se mit alors à se sentir touché d'un profond accablement euphorique.
"La nostalgie, se dit-il, c'est ce sentiment qui nous accapare lorsque les personnes avec qui nous avons partagé tant de souvenirs deviennent elles-mêmes des souvenirs."
L'intense lumière clémentine des premiers rayons de soleil venaient balayer avec douceur les rideaux qui dansaient au rythme de la fraîche brise d'un matin d'été.

Salut le FruityClub ! Après des années d'étude de théorie, de recherche musicale, d'expérimentation, d'explications, d'examination, d'analyse et d'apprentissage, je décide aujourd'hui de vous présenter un morceau original de ma composition. Il s'agit d'un morceau plutôt court, composé uniquement d'un piano. Pourquoi ne poster une composition que seulement maintenant, et pourquoi est elle si simple ? Simplement parce que je suis, en premier lieu, fasciné par la théorie musicale. Cette passion s'est montrée, ces dernières années en tout cas, plus forte encore que la volonté de créer qui anime la plupart d'entre nous ici. Cependant, j'ai le sentiment d'être arrivé quelque part. Certainement pas au bout, puisque bien des domaines sur le sujet il me reste encore à découvrir, mais quelque part d'important pour moi tout de même.
J'ai très souvent eu des "reproches" (souvent des gentils reproches, parfois des questionnements véhéments) quant à mon opinion sur la théorie musicale, qui consiste à dire que c'est un élément plus qu'indispensable à toute composition musicale. De ces nombreux débats sont sortis des choses intéressantes, des remises en questions, de formidables rencontres humaines (Felknia, Ryu, c'est à vous que s'adresse en particulier ce clin d’œil). Mais une idée en particulier a attiré mon attention, jusqu'à en devenir une obsession : beaucoup de personnes m'ont soutenu que la théorie musicale était un frein à leur créativité, et qu'ils ne se sentaient jamais plus libre que lorsqu'ils ne réfléchissaient pas aux règles.
Point de vue défendable, discutable, mon message ici présent n'est de toute façon pas destiné à en tirer le voile pour de bon. Cependant, cela explique le contexte de mon sentiment d'aboutissement :
J'ai en effet toujours mis un point d'honneur à expliquer (à ce qui voulaient bien l'entendre) que la théorie musicale était en parfaite corrélation avec les choix artistiques et les implications émotionnelles. Le lydien est un mode, mais plus qu'un mode c'est un son, et plus qu'un son, c'est une émotion. Voila ce que je m'époumone à essayer de dire.

Ma composition, Assoupissement, a été travaillée avec pour unique cap cet axiome. Chaque note, chaque accord, chaque rythme a été au moins réfléchi de façon émotionnelle. "Quelles sont les émotions que je veux transmettre ?" a été, est, et sera toujours la première question que je me pose lors d'un processus créatif - et en particulier en musique. "Quelle gamme / quel accord / quel rythme / quelle orchestration est en mesure d'être le vecteur de ces émotions ?" a été, est, et sera toujours la seconde question que je me pose alors, formant un premier - et parfois unique - élément de réponse à ma question originelle.

Point de vue technique, rien de bien compliqué. Un Nord Electro 6HP 71 branché en jack sur ma carte son externe, le tout enregistré dans FL. Un chouilla de réverbération (convolver) pour envelopper le tout d'un flou parfumé.

La composition est spéciale, en particulier parce qu’elle ne présente pas une structure classique, répétable, et identifiable. Cela sera certainement un gros défaut pour certains, probablement jusqu'à en être rédhibitoire, mais cela reste un choix artistique conscient cependant : je voulais par ce biais transmettre l'idée d'une réflexion floue, ce genre de réflexion que nous pouvons avoir alors que nous sommes au bord du sommeil.

Le repère harmonique se fonde très fortement sur la dynamique dorienne i-IV. Ce choix vient du fait que le dorien est un mode qui pose un contexte généralement sombre (du fait du premier degré mineur) sublimé par une pointe de lumière (quatrième degré majeur et dominant). Cela me semblait parfait pour transmettre l'idée de nostalgie.
De plus, l'accord de tonique se voit enrichit d'une onzième, ce qui forme un accord ambigu (la onzième pouvant être analysée comme un poly accord). Cette onzième est volontairement jouée sans sa basse dans les premières secondes du morceau, pour faire croire à l'oreille qu'il s'agit de prime abord d'un simple accord de BbM (la basse qui vient ensuite replace le contexte de l'accord en Cm11). Cette arrivée retardée de la basse permet d'autant plus d'appuyer sur l’ambiguïté de l'accord de onzième et donc de représenter l'état d'esprit équivoque du personnage : à la fois comblé en pensant à tous ces bons souvenirs, mais affecté par l'inexorabilité du temps qui passe.
Viennent se glisser au sein de ce contexte dorien bon nombre d'artifices supplémentaires, comme par exemple la célèbre modulation médianne i - bvi souvent utilisé dans les musiques de RPG pour son évocation très "démoniaque". Cependant elle est enrichie ici d'accords de neuvièmes mineures, qui viennent adoucir cette sensation pour n'en garder que le côté rude.
Un rapide passage en EbM au milieu du morceau permet d'apporter un brin de lumière dans l’entièreté de la musique et souligne la douce sensation de bonheur que le personnage éprouve en se remémorant de bons souvenirs. La progression harmonique à ce moment là fait apparaître en dominante principale un accord de iv6, qui correspond au négatif harmonique du V7. Cela possède, pour moi, une force évocatrice très intimiste, opposée aux septièmes de dominantes classiques.
La fin du morceau est caractérisé par une succession de cadences "déceptives", suivant le sens négatif du cercle de quinte, pour donner un effet de résolution intimiste (par opposition aux turnarounds classiques par dominantes secondaires très grandioses). La résolution finale enfin, fait apparaître le #4 caractéristique du lydien, qui vient ajouter une pointe de douceur et de mystère, pour représenter cette sensation d'assoupissement d'un côté, et le nouveau jour qui se lève d'un autre.

Je remercie ceux qui prendront le temps de lire ce message. La contextualisation est, je pense, souvent importante en matière d'art.
Modifié: 28 janvier 2019 à 14:05:33 par Caturday
"Finalement, une cadence parfaite en harmonie négative c'est une vidéo de chat mignon !"
   - un élève à un de mes cours d'harmonie, qui avait tout compris.

En ligne Babasmas 🐢

  • I like turtles!
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1047
  • 171 points
28 janvier 2019 à 16:57:56
Yop,

Personnellement, j'ai trouvé le morceau excellent. La reverb est bien dosée, et il n'y a pas grand chose à dire de plus sur le mixage vu la simplicité du morceau.

Pour ce qui est de l'avis sur la théorie musicale, pendant un moment j'étais pas d'accord avec toi. Sauf qu'il y a un an, j'étais bloqué. Je savais pas quoi "écrire" en terme de musique, j'avais pas d'idée et j'étais frustré parce que les idées que j'avais, j'arrivais pas à les mettre en forme. Heureusement que tu es arrivé sur le discord, parce que cela m'a permis de m'émanciper. Tu mets des accords/notes/gammes sur des émotions, des idées.

Du coup, je suis maintenant totalement d'accord sur le fait que la théorie aide à la composition, mais dans une certaine mesure. En effet, se forcer à la théorie peut aussi introduire un blocage. (Ce qui était mon cas)

Voilà. o/
Ben c'est comme se faire un plat au micro-onde, parfois c'est pas mal, mais souvent le résultat est en-dessous de ce qu'un vrai cuisiner peut servir...

Hors ligne dot.musique

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1668
  • 46 points
28 janvier 2019 à 23:43:55
Hello !


Bon. C'est très beau. Et aussi très apaisant et délicat.
Je n'ai rien à dire sur la composition en elle-même, les harmonies, la technique, car comme tu le sais, je n'y connais rien, je n'ai jamais eu de formation musicale et l'autoformation a ses limites surtout quand la vie laisse trop peu de temps pour ça.
Mais je crois que je sais reconnaitre une compo écrite, dans laquelle les effets paraissent intentionnels, réfléchis et j'aime quand une composition laisse de la place aux émotions et quand elle est un support à l'imagination, qu'elle fait naitre des images. Ta compo coche plein de ces cases.
J'aime aussi le son du piano. J'aimerais savoir jouer comme ça...

Ça n'a aucun rapport avec ta compo, mis à part le fait que c'est aussi du piano seul, mais ça m'a donné envie de réécouter ça :
https://www.reverbnation.com/michelsanchez/song/26467322-nelle
C'est le type de morceau que je qualifie de "musique de chevet", que je pourrai emporter avec moi sur une île déserte.


@ + !

N.

"The greatest earthly monarch has a body and a soul.
His royal name is Seasky and he rules from pole to pole."
(Moondog)

Mon dernier coup de cœur sur le FC : M.B. - La Nuit Se Réveille


Hors ligne neo888

  • VIP
  • Habitué
  • ***
  • Messages: 951
  • 354 points
01 février 2019 à 20:24:49
Salut,

Je trouve ton morceau vraiment intéressant.
Réussi sur le plan de la composition et de ce qu'il doit rendre comme émotion.
Et aussi ton descriptif, qui permet de se rendre compte de la technicité théorique dont tu t'es servis pour arriver à tes fins.
Alors oui je partage ce sentiment que plus on en connait sur le sujet et plus on sera performant pour passer un message , des émotions via la musique. Mais il y a aussi ce "truc" (ou feeling) qui vient de nul part et très instantané , qui amènera la personnalité à la compo. Celui, qui, sur une structure établie pleinement dans les cordes, fera dévier une note ou casser un rythme, etc...  à un endroit inattendu et la rendra plus personnelle et/ou encore plus riche. Les deux sont indispensables de mon point de vue avec un penchant pour le feeling (60/40 je dirais), j'adore l'impro dans tous les styles.
En tout cas c'est un plaisir de lire ta réflexion et tes coms en général, assez frustrant aussi car on se dit qu'est-ce qu'on pourrait faire avec plus de matière technique entre les mains ! mais faute de temps à s'y consacrer...

J'attends les suivantes alors! ;)

A la prochaine!

Hors ligne Felknia

  • Goulougoulou
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 6599
  • 471 points
02 février 2019 à 12:52:34
Aloha, je n'ai évidemment pas le bagage théorique pour "lire" ta compo dans les détails, mais mes oreilles me disent que c'est très cohérent, et plein d'émotion.

Si je ne me trompe pas, c'est joué à la main et pas à la souris, le côté humain de la compo est très appréciable.

Tu es très doué pour faire des morceaux de piano solistes, j'avais beaucoup apprécié "If I Had a Farm", je pense que c'est dans ce style que tu es le plus à l'aise.

Très beau travail, j'espère en entendre encore !

PS :

Citer
de formidables rencontres humaines (Felknia, Ryu, c'est à vous que s'adresse en particulier ce clin d’œil)



Hors ligne pshybrid

  • Habitué
  • **
  • Messages: 716
  • 206 points
03 février 2019 à 14:33:43
Salut !

Dès la première note, l'émotion et l'image viennent, c'est très réussi ! Nostalgie, onirique, hors espace temps, apaisant.
Un petit saut au Japon, ça m'a fait penser à Brian Eno ensuite.


Bien joué à toi :)

Tcho


En ligne Babasmas 🐢

  • I like turtles!
  • Doyen
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1047
  • 171 points
04 février 2019 à 22:35:45
Aloha, je n'ai évidemment pas le bagage théorique pour "lire" ta compo dans les détails, mais mes oreilles me disent que c'est très cohérent, et plein d'émotion.

Si je ne me trompe pas, c'est joué à la main et pas à la souris, le côté humain de la compo est très appréciable.

Tu es très doué pour faire des morceaux de piano solistes, j'avais beaucoup apprécié "If I Had a Farm", je pense que c'est dans ce style que tu es le plus à l'aise.

Très beau travail, j'espère en entendre encore !

PS :



C'est méchant ça...

Hors ligne Carl ❤️

  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 6665
  • 180 points
05 février 2019 à 13:16:38

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5815
  • 1225 points
10 février 2019 à 14:47:48
Salut !

D'habitude, j'apprécie une composition à travers le prisme de ses thèmes fédérateurs, de ses éléments récurrents et de ses auto-référencements. Ici, il y a une mélodie, mais elle reste éternellement changeante, ne cesse de se réinventer pour suivre ces successions d'accords n'obéissant qu'à un flot d'émotions. Suis-je perdu pour autant ? Et bien non. J'arrive à m'y retrouver. C'est vrai que j'aurais quand même apprécié que ce morceau vienne avec un thème chantant et reconnaissable, mais cela s'entend que chaque choix est justifié, ce qui en fait un morceau avec une structure tout de même très construite et cohérente. Il y a là la différence entre un morceau trop diversifié et non réfléchi, et un morceau varié où tout est réfléchi.

L'introduction du morceau, avec laquelle tu retarde l'arrivée de la note tonique, me fait aussi penser au début de "Rêverie" de Debussy, où il semble y avoir un procédé très similaire. De plus, j'aime beaucoup le fait que tu focalise pas mal la mélodie sur le neuvième et le second degré, créant des ambiances ambivalentes.

Quand tu parles de la "modulation médiane i - bvi", parles tu de l'accord à 0:48 ? Si oui, en effet, il perd son coté démoniaque comme tu l'as dis, mais je ne le trouve pas si rude pour autant. J'ai l'impression qu'il y a une sorte de flottement, légèrement absurde.

J'ai eu aussi du mal à faire le rapprochement entre ce que tu annonce (les "cadences décéptives") et la fin du morceau, et j'ai plutôt l'impression d'entendre des mouvements de tierces, qui reviennent de façon interrompue à l'accord de tonalité (le do mineur). Il va falloir que tu m'éclaircisse sur ce point.

Citation de: Caturday
Point de vue défendable, discutable, mon message ici présent n'est de toute façon pas destiné à en tirer le voile pour de bon.
Effectivement, le message pourrait ne pas avoir ce but, mais la composition pourrait l'avoir. On peut la voir comme une démonstration que s'apprivoiser la théorie ne pourra jamais nous limiter, ni nous brider, mais ne pourra qu'élargir notre vision des pans possibles en musique. Après, pour nuancer le débat, même si la théorie permet d'affiner son intuition musicale et avoir des idées plus en adéquation avec ses sentiments, elle n'est pas suffisante. Les morceaux de théorie pure, sans intuition et sans idée derrière, sont l'autre extrême. Le but est de trouver cet équilibre entre théorie et intuition, pour que les deux fusionnent en un langage.


En conclusion, c'est une composition très intéressante, qui mérite qu'on s'y attarde, qu'on l'écoute et qu'on se questionne dessus. J'espère qu'en temps que première composition "personelle", elle restera sur le FC, et qu'elle sera suivie par d'autres.

Hors ligne Felknia

  • Goulougoulou
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 6599
  • 471 points

Hors ligne Caturday

  • Gouroux des Cercle-quintistes
  • Habitué
  • **
  • Messages: 155
  • 1 points
18 février 2019 à 00:56:42
@Babasmas
"En effet, se forcer à la théorie peut aussi introduire un blocage. "
Encore une fois, la théorie musicale consiste à étudier des mouvements pour se les appropier dans une boîte à outil. "Forcer" la théorie ne veux pas dire grand chose ; se cantonner à la théorie musicale peut éventuellement présenter un blocage dans le cas où nos connaissances ne sont pas assez vastes pour répondre à tel ou tel choix artistique. Le problème est différent.

@neo88
"Mais il y a aussi ce "truc" (ou feeling) qui vient de nul part et très instantané , qui amènera la personnalité à la compo. Celui, qui, sur une structure établie pleinement dans les cordes, fera dévier une note ou casser un rythme, etc...  à un endroit inattendu et la rendra plus personnelle et/ou encore plus riche."

Ce "feeling" comme tu dis, ne vient pas de nulle part. Il existe peut être un musicien sur un million qui est prodige et n'utilise pas de théorie. Mais ce qui apporte une personnalité à une compo ce sont les choix artristiques et émotionnels. La théorie musicale constitue un mappage direct entre émotion et écriture. Prendre des risques et dévier de la théorie pour produire tel ou tel son inattendu n'est pas possible sans connaitre la théorie, justement.
De plus, quand tu dis "'adore l'impro dans tous les styles.", l'exercice de l’improvisation est un processus qui repose énormément sur la théorie (bien plus que la composition finalement). Tous les bons improvisateurs te le diront.

@Voek
"'introduction du morceau, avec laquelle tu retarde l'arrivée de la note tonique, me fait aussi penser au début de "Rêverie" de Debussy,"
Debussy joue effectivement beaucoup sur l'ambiguité de la onzième dans l'introduction de Rêverie, même si le procédé exact est un peu différent.

"en effet, il perd son coté démoniaque comme tu l'as dis, mais je ne le trouve pas si rude pour autant. J'ai l'impression qu'il y a une sorte de flottement, légèrement absurde."
Rude n'est peut être pas le mot à choisir. La modulation est tranchante cependant, du fait de l'écart sur le cercle de quintes.

"J'ai eu aussi du mal à faire le rapprochement entre ce que tu annonce (les "cadences décéptives") et la fin du morceau" Je t'ai répondu en privé à ce sujet, j'espère que mes explications t'ont satisfait.

"Effectivement, le message pourrait ne pas avoir ce but, mais la composition pourrait l'avoir."
Très joliment dit.

 

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • RossProd 18 mars 2019 à 16:58:29
  • de plus les voxengo sont en free depuis un moment mossieur
  • :lol5:
  • Pateus 18 mars 2019 à 23:47:21
  • oui tout à fait , çà fait logntemps que je les ai .
  • mais ils en sortent quand même des nouveaux
  • seul bemol , il y a pas d'alerte pour les update
  • parceque franchement j'y pense jamais .. heureusement ya kvr qui te prévient
  • asnaise 19 mars 2019 à 18:59:18
  • Yo! La radio ne fonctionne pas chez moi.
  • RossProd 19 mars 2019 à 20:22:48
  • t'es sur mozilla ou google ?
  • chez moi c'est google et ça marche
  • asnaise 19 mars 2019 à 20:33:00
  • chrome
  • RossProd Hier à 02:00:02
  • bizarre ça, mais elle s'affiche ? Parc'que moi j'ai pas le son sur mon ordi
  • mais elle s'affiche
  • tant chez toi il la fabrique pas pareil
  • :lol:
  • asnaise Hier à 17:33:42
  • Depuis au moins hier soir j' ai ça d'affiché: Radio Smoothie - Soir - 2 (2017)  Jingle
  • Rawwr ☭ Hier à 18:22:29
  • Vite ton cache jeune fou
  • vide*
  • RossProd Hier à 18:31:53
  • ah ben moi aussi j'ai ça d'afficher, et j'm'en balek Rawwr
  • :lol:
  • salut les fruity loopiens
[Inclassable] 19 mars 2019 à 22:25:27
[House] 13 mars 2019 à 23:53:21
[Orchestral] 12 mars 2019 à 09:48:20
  par Caturday
[Ambient] 08 mars 2019 à 01:05:29
[Trap] 01 mars 2019 à 16:12:45
  par Med-L
[Dub-Reggae] 01 mars 2019 à 13:04:12
  par Divady
[Pop] 27 février 2019 à 18:09:47
[Trap] 22 février 2019 à 02:22:22
[Inclassable] 19 mars 2019 à 22:25:27
[Ambient] 17 mars 2019 à 16:34:59
  par Beezea
[Trap] 17 mars 2019 à 15:17:12
[House] 17 mars 2019 à 12:06:16
[Ballade] 16 mars 2019 à 23:26:39
  par Skwo
[Trap] 16 mars 2019 à 19:36:20