"Blues Asylum" (Virez des Soundstravelers)

Hors ligne Soundstravelers

  • "Experts agréés en voyage musical depuis 2003"
  • Modérateur
  • Honorable
  • ****
  • Messages: 4920
  • 9 points
05 mars 2018 à 20:28:31


Bienvenue chez Virez des Soundstravelers !

A côté de mes divagations sonores aux côtés de l'inestimable Dj T, je continue à taffer sur des ptits projets solo depuis de nombreuses années.
Après un premier album solo intitulé "are you ok ?" dispo gratuitement sur le fc (ici: https://www.fruityclub.net/albums/'-are-you-ok-'-full-album-virez-(solo)/ ), je vous propose un second opus finalisé il y a plus d'un an maintenant.
Intitulé "Bues Asylum", il est le résultat de mes très nombreuses années de tortures sonores de vieux Blues.
J'en avais déjà proposé quelques extraits dans la rubrique "Compos" mais je ne l'avais jamais publié dans son entièreté.
Et comme je me suis bien fait chier dessus, je rattrape mon erreur.

Au menu:
- Du vieux Blues
- du Hip Hop
- du Rock
- Du Trip Hop
- et plein d'autres trucs..... :petard:

Tout a été monté par mes petites mains fébriles sur Fl 11.

Le mastering a été fait par Mamandine, illustre membre du Fc.

Bonne écoute!!!!!

 :++:

Téléchargement: https://drive.google.com/open?id=0BwiUbXxHLl5YdzRoSFFzbGdOd1k

En ligne SoundBastoss

  • open your mind.......
  • VIP
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 1050
  • 249 points
05 mars 2018 à 21:47:07
j'ai téléchargé et maintenant je m'en vais écouter ça tranquillement..... .... :petard2:

Hors ligne Doc Ed

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 4562
  • 192 points
15 mars 2018 à 18:40:37
Salut Virez, je prend et te ferai un retour plus tard :++:

On a pas le droit à 320kbs ?

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5758
  • 1183 points
18 juillet 2018 à 13:43:00
Salut !

Il s'est écoulé quelques temps depuis sa sortie, mais ton album n'a pas eu le luxe de recevoir un commentaire. Je vais donc ouvrir le bal. Je vais structurer mon commentaire assez classiquement, avec d'abord un retour succinct sur chaque morceau, et enfin un retour sur l'album en tant que tout. Allez, c'est parti pour les compositions !



La première, "Got a Good Friend" est une introduction tout en douceur, racontée par un vieil américain et ses quelques amis musiciens. D'ailleurs, le thème est l'amitié ! Les extraits de voix et d’harmonica annoncent bien le ton de l'album : le Blues, et la libre interprétation de tout ce qui tourne autour. J'ai même l'impression que le vieil américain me parle et m'introduit carrément l'album ! EN tout cas, le rôle d'introduction sied à merveille cette track.

La seconde, "Tell me the Reason why", avec ses harmonies et ses guitares, montre un ton tout à fait sérieux. Tu n'as sans doute pas vraiment de connaissances théoriques musicales, comme tu le dis toi même, mais tu as l'avantage d'avoir une très bonne oreille, car le mélange des voix et de l'instrumentale dans deux tonalités différentes crée vraiment une impression blues. D'ailleurs, l'une des caractéristiques de ce mouvement était d'utiliser des harmonicas pris dans une autre tonalité pour pimenter harmoniquement le mélange. Il s'en dégage une certaine délibération et une certaine liberté par rapport aux mélodies. Le morceau en lui-même est encore un peu court, mais il peut faire figure de deuxième introduction, qui amène encore un peu plus profondément dans les tréfonds du blues.

On arrive maintenant à "Vietnam Vietnam". On a gagné encore un niveau en sérieux, et l'enchaînement avec la précédente marche bien, car la tonalité utilisée est la même, donnant l'impression que 'Tell me the Reason why" est une introduction pour "Vietnam Vietnam". Avec les titres des morceaux, on peut aussi inventer une histoire :"Dis moi quelle est la raison de cet album ?". Réponse : "le Vietnam, source de contestation dans l’Amérique, et qui a été aussi un moteur pour l'inspiration des musiciens, et un phare pour le blues". Cela crée une cohérence pour les thèmes de l'album et justifie d'une certaine manière le blues, d'autant plus que les différents samples de ce morceaux se mélangent en un tout cohérent et l'enchaînement coule de source. J'aime bien la fin, ou le morceau se calme, avec la voix plaintive du chanteur et la petite flûte, rappelant le Vietnam lui-même, raison pour laquelle il s’égosille et cela donne une touche de mélancolie.

Voici maintenant le morceau éponyme, induisant une petite rupture au niveau des sonorités et des tonalités, et mettant de la valeur sur le fait que c'est cette piste qui a donné son titre à l'album. Un mélange de groove et de mélancolie qui décrit bien l'esprit de l'album, mais que je trouve un peu court pour être la piste représentative de l'album.

On arrive à "Harpos". J'aime beaucoup la sonorité de la harpe. En MAO, on a pas l'occasion d'entendre des harpes digne de ce nom, mais comme ici il s'agit de samples, on peut enfin profiter comme il se doit de cet instrument. Je trouve que la structure et la manière à laquelle vous avez organisé la boucle est un classique de chez vous : répéter trois fois un  passage pour terminer la quatrième avec deux accords concluants, et recommencer. Je le trouve un peu précipité (enfin plus que votre précédent morceau à la harpe, "Harp Set") ce qui contraste énormément avec la douceur de l'instrument, rendant le morceau à la fois original mais difficile à suivre. Aux deux tiers environ, on retrouve une guitare qui nous tire de cette rêverie et nous replonge dans le thème de l'album, le blues. Du coup, ce morceau sonne comme une courte évasion précipitée parmi le reste de l'album.

On arrive maintenant à "Baldéssa", morceau qui avait fait un carton à l'époque dans la sections composition du FC, je me souviens, et que j'ai d'ailleurs totalement décrypté il y a quelques mois. Je comprends totalement l’engouement qu'il avait provoqué, car il est assez unique parmi vos productions, avec une très forte touche ethnique, mais aussi un bruitages commençant dès l'introduction, induisant une certaine mise en pression constante, et donnant une teinte unique à ce morceau. Il y a à la fois une impression de voyage, oui, mais la tension évoque quelque chose de supplémentaire, presque transcendant et onirique. C'est une évasion réussie, succédant parfaitement avec l'évasion avortée que raconte le morceau précédant, "Harpos". On a réussi à s'envoler depuis le territoire du blues pour le comparer par rapport à la musique indienne. Moralité de l'histoire, la musique est quelque chose d'universel qui se partage, quelque soit le continent.
Mention spéciale aussi à la structure du morceau, très complète et très riche, qui donne elle aussi une impression totale d'évasion grace aux différentes parties qui se succèdent.

Voici "Come in my Kitchen", dont la guitare simple fait immédiatement redescendre sur Terre pour aller revisiter à nouveau le continent du Blues. J'ai l'impression que ce petit morceau fait écho avec l'introduction très détendue, et est là aussi pour nous montrer, à travers sa rupture avec le précédent et le fait de clore la première partie d l'album, que la musique est comme la cuisine ("the Kitchen"), un mélange de saveurs. Carl et ses métaphores culinaires peuvent recevoir votre médaille maintenant.

La huitième, "Weak Brain", recommence à induire de la tension légère avec une ligne de guitare qui n'est pas sans rappeler la musique de James Bond. L'harmonica très doux et légèrement dissonant est vraiment dans cette optique, et j'ai l'impression d'entendre une confession avec cette voix triste.

Puis, on a "Gambler Blues" qui décide d'aller explorer quelques terres différentes, comme le reggae, et surtout le jazz, dont l'histoire est très entrecroisée avec le blues. Là aussi, tu démontres que le blues a lui-même beaucoup voyagé dans l'univers musical.

Après, "Sit Down" nous reposer un peu l'esprit avec de nouveau une guitare très détendue et quelques voix qui font bouger la tête.

Le onzième morceau, "My Shotgun", vient nous perturber en nous rappelant la violence que l'on avait déjà entrevue dans "Vietnam Vietnam", mais pas cette fois-ci avec l'accoutrement du rock, mais plutôt du glitch. Le tout est très entrecroisé, et il y'a même des dissonances qui entretiennent cette idée de conflit que la musique a cherché à dénoncer. Trop court, je pense que quelques minutes supplémentaires et une exploration plus profonde de ces directions musicales équilibrerait bien plus l'album dans son thème.

On a "Yes I Know" qui est très simple dans sa forme : une ancienne vois mélangée à des accords de guitare un peu plus modernes, le tout dans un carcan hip-hop caractéristique de votre style.

Tout comme "Harpos", je retrouve dans l'introduction de "When I live my Home" (n'y a t'il pas une erreur dans le titre, et ne serait-ce pas plutot "When I leave my Home" ?) une gestion du samples très proche de vos habitudes, cette fois-ci basée sur une alternance entre deux accords, mais liés par le même motif accompagnateur. Je trouve les voix distantes sur celui-ci, mais cela semble totalement justifié, car c'est la fin de l'album et on se prépare à dire "Au Revoir" au blues. Le titre est lui aussi totalement dans cette optique, car il y a la notion de quitter un lieu, et les synthés très mélancoliques et solennels nous plongent dans une tristesse, une impression qu'une page s'est tournée et que l'album se terminera.



Je commente le bonus séparément, car c'est un bonus, qui n'est par définition, et par votre propre choix, pas relié intrinsèquement à l'album et à sa progression. Selon moi, avec son côté sérieux, les harmonicas très criards, et sa longueur bien fournie, il aurait très bien pu avoir sa petite place au chaud vers la fin de l'album, car, comme je l'ai dit, la fin manque un peu de poids par rapport au début, et d'un morceau long. Il reste à trouver comment l'intégrer, et je pense que si il s'est retrouvé en bonus, c'est que vous n'avez pas réussi à le faire. Quoi qu'il en soit, il y a de bonnes idées dans ce morceau, avec une mention spéciale aux grondements de guitare au milieu, qui font très post apocalyptiques et me rappellent certaines ambiances des albums de Constellation Records.



Voici maintenant mon avis général quand à l'album. Une impression que j'ai en écoutant, et en me repenchant sur le titre, "Blues Asylum", est que le Blues vient se confesser à nouveau, après quelques décennies d'histoire musicales où celui-ci a été un peu laissé au placard. Celui-ci vient plaider sa véritable nature avec ses voix torturées et ses harmonicas fébriles (dans "Weak Brain" par exemple), en s'incrustant dans des rythmiques hip-hop pour atteindre les oreilles des auditeurs plus modernes. C'est une brique de l'histoire qui décide de refaire surface, qui réexplique son origine et sa raison d'être : une musique issue de la pauvreté et de la souffrance, et qui décide de prendre une seconde vie. Le travail de prise de recul, de sélection des voix et des samples est excellent.

Je pense que le mot "album" est parfait pour cet album, car il y a vraiment une histoire à raconter. Chacun des morceaux à sa place et, même si certains sont plus centraux et complets que d'autres ("Baldéssa" qui est un point culminant de l'histoire que tu veux raconter, par exemple, "Gambler Blues" qui nous propose des horizons différents, et "My Shotgun" qui tente de faire le lien avec le début de l'album), le tout est cohérent et enlever un morceau reviendrait à amputer l'album d'un chapitre de l'histoire du blues. Seul hic, je trouve que certaines pistes de la fin de l'album mériteraient plus de longueur et d'explorations, car elle traitent des aspects différents de la musique blues mais ne parviennent pas à contrebalancer la longueur de "Baldéssa" qui trône seul au milieu de la première partie de l'album.

D'autant plus que le mixage est de très bonne facture, avec un mastering made in Amandine qui souligne la cohérence entre les différentes pistes.

Alors, je vous adresse des félicitations pour ce voyage musical riche tant dans la forme que dans le fond et l'idée, et j'attends encore le prochain que vous faites miroiter depuis maintenant presque deux ans : "Abstract Feelings" !

 

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • asnaise Hier à 23:21:36
  • Y' a un topic pour se présenter.
  • BLACKGHOST666 Hier à 23:27:26
  • Mercii, voila presentation terminé !
  • denisluz Hier à 23:28:56
  • Pour un débutant, c' est pas mal mais ils ont raison, y a une page présentation, comment veux tu qu' on juge, si t' as un an de fruity, c' est bien, si t' en a cinq c' est moyen mixage mastering etc...
  • BLACKGHOST666 Hier à 23:30:48
  • Oui excusez moi en tout cas, je commence mal mon arrivé lol, Merci je pense que je doit encore m’améliorer ^^
  • denisluz Hier à 23:33:22
  • Pour apprendre, y a cette chaîne qui est pas mal [lien]
  • Pour les idées noires ,moi,je me promènes dans la nature [lien]
  • Mais on peut commenter tes compos si tu les mets au bon endroit.
  • Youtube, c'est pas sa fonction
  • BLACKGHOST666 Hier à 23:37:54
  • Merci Denis, D'accord je retient ce que tu me dit comme sa je ferais pas la meme erreur ;)
  • denisluz Hier à 23:41:07
  • De rien, y a zony aussi qui fait des bons tutos [lien]  :lol5:
  • Mais pour un début, c' est pas mal.
  • Lâche pas.
  • BLACKGHOST666 Aujourd'hui à 00:49:56
  • Ahah tu gere je me fait une instru maitenant je verrais ce que sa donne ^^ je ne compte pas laché !
  • Rawwr ☭ Aujourd'hui à 01:16:18
  • Asnaise cracher de la haine... :)
  • Sinon il on raison, ces pas la joie ta compo
  • Trash Boy Aujourd'hui à 02:15:19
  • Bonsoir a tous.
  • denisluz Aujourd'hui à 04:49:08
  • Par contre les noms en 666, ça m' fait flipper, j' espère que Dieu gagnera dans l ' histoire.
  • RossProd Aujourd'hui à 11:07:49
  • il a de noir désir

*Derniers Commentaires

*Messages Récents