* Bienvenue sur FruityClub.net !

Le FruityClub.net est le site des utilisateurs francophones du logiciel de Musique Assistée par Ordinateur FL Studio développé par la société Image Line. C'est une association à but non lucratif qui a pour ambition de rassembler les utilisateurs de FL Studio dans un esprit d'échange et de partage des connaissances.

Ici vous pourrez partager vos créations, vos conseils, vos talents et créer de la musique à plusieurs. Tutoriels pour apprendre, Ressources en tout genre, Forum pour discuter et s'entraider, Compos à télécharger, écouter et critiquer, le FruityClub est un lieu d'entraide, de partage et de création !

Le FruityClub est un site, mais une de ses parties les plus vivantes est son Forum, venez y faire un tour, présentez-vous, discutaillez entre créatifs et venez y trouver la solution à vos problèmes !

Le FruityClub dispose également de son propre discord ! Venez nous rejoindre !

https://discord.gg/S5KNXJc

*Nouveau concours : Songs For Children !


Oyez oyez !

Bonne année à tous sur le Fruity Club !

Nouvelle année, nouveau concours ! Cette fois-ci c'est Virez qui nous propose son concours "Songs For Children", où l'objectif sera de composer une comptine, ou chanson pour enfant !

Les inscriptions sont en cours, le détail des règles se trouve par ici : http://www.fruityclub.net/concours-defis/concours-(new)-'-songs-for-children-'/msg512455/#msg512455

*Quoi de neuf ?

Soundstravelers
  Oyez oyez chères et chers membres du Fc ! Le nouveau concours du Fc est (enfin) lancé pour votre plus grand bonheur !!!   Après consultation de la communauté et un vote démocratique, vous avez choisi le sujet "Comptines pour enfant". L'objectif sera, dans un délai de 3 semaines ( mais c'est négociable! ), de nous proposer une composition reprenant les codes des chansons à destination des enfants. L'idée sera donc de pondre une instru légère et mignonette qui réveillera l'imagination de nos chers bambins. Tout est utilisable: Instruments virtuels, samples, samples sauvages. . . . . . . . . Un exemple ? &rel=0&fs=1 ?v=0Cv-pKbIC7M&feature=share &rel=0&fs=1 ?v=wR87GWDfV5Q C'est tout ? Noooooooonnnnnnnnnn !!!!!!  Les compos devront être accompagnées d'un texte. . . et d'un chant ! Pas de micro ? C'est po grave !!!!  L'utilisation de samples de voix découpée est autorisé ! Pour résumer, la notation se fera sur 4 critères: - La qualité mélodique de l'instru notée sur 20 - la qualité générale du mixage  sur 20 - la qualité du texte notée sur 10 - la qualité du chant notée sur 10 Il va de soi que la fameuse  "qualité" sera analysée sous le prisme mélodique mais aussi technique par les juges. Les compos devront être envoyées en format Wave à une adresse mail que je fournirai aux participants une fois leur inscription confirmées. 1 semaine pour s'inscrire ! ( Du 24/01 au 31/01 ) 3 semaines pour composer ( négociable !) ! ( Du 01/02 au 22/02 ) Durée de la compo limitée à 4 minutes!!!!!!!! Le concours est bien évidemment ouvert à tout le monde !  J'espère que vous serez nombreux ! J'aurais également besoin de l'aide d'au moins deux âmes charitables pour juger et noter vos bonbons sonores (  3 juges me semblent adéquat). Bref. . . à vos claviers les zaaaaamis !!!!  faîtes chauffer Fl ! Bavez sur vos micros !!!!! Je compte sur vous !!!!! Notation - La qualité mélodique de l'instru notée sur 20 - la qualité générale du mixage  sur 20 - la qualité du texte notée sur 10 - la qualité du chant notée sur 10 Participants et jurés Nombre de participants: illimité 1) hastodid 2) Felknia 3) Switchfat. . . switcht bat. . . enfin. . switch quoi. . . . . . .   4) Asnaise et sa "vielle moche" 5) Twinckly / Voekoevaka 6) LGN alias The banni 7) Dot RossProd 9) Carl M. et sa douce moitié 10)  Xiao-sum 11) SoundBastoss 12) chaman 13) MagicaBeatz Nombre de juges: minimum 3 1) Virez 2) Antek 3) Caturday 4) Maxava PRIX: Premier: 30 points offerts Second:  15 points offerts Troisième: 8 points offerts
Carl M.
Bonjour tous, A la demande pertinente d'Asnaise, on mettra ici les compte-rendus des assemblées générales. Organisées à raison d'une fois par mois environ, réunissant modos et admins, elles consistent à faire avancer les projets et à organiser l'administration de votre site préféré. Evidemment toute discussion ne peut être rendue publique, mais ce compte-rendu pourra permettre de faire le lien entre vous et nous ! J'en profite d'ailleurs pour lancer un appel à compétences , si certains d'entre vous ont des connaissances en codage de site internet, du temps et l'envie de s'investir dans le FC, proposez votre candidature ! J'en profite également pour rappeler que nous sommes tous bénévoles. Si vous voyez que les projets n'avancent pas, c'est qu'on ne peut pas faire autrement ! On aimerait bien trouver un mec à payer un mi-temps pour s'occuper de tout mais on n'a pas de sous !
Felknia
Ce Teuf-teuf club a été une superbe expérience ! On était en effectifs réduits mais on ne s'en est pas moins éclatés ! Voici quelques photos prises dans la jungle de la soirée. . . Ainsi qu'un petit aperçu du before et de l'after tout aussi sympathiques ! LES PHOTOS C'EST PAR ICI Et voici deux vidéos prises dans le feu de l'ambiance, avec un Carl dévergondé, un Felknia déchaîné qui pousse la chansonnette aux côtés de Voekoevaka. Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay ! Carl : C'est ça qu'il fait Koala ? Felknia : Ouais ! Carl : Mais c'est vachement bien ! Tous : LALALALALALALALALAL ALALA
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. 1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page "Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. 2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. 3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.
Quasar
Présentation         Le FruityClub a décidé de dépoussiérer la chaîne Youtube dans le but de donner de la visibilité à vos compositions. A l'image des chaines promotionnelles actuelles (MrSuicideSheep, Diversity, UKF) nous allons promouvoir les meilleures tracks du forum.     Ce sera donc aux travers des réseaux sociaux : Youtube, mais aussi Facebook et Soundcloud que nous partagerons les créations qui auront retenu notre attention, au rythme d'une publication par semaine. Comment soumettre ma composition ?     Il suffit de compléter ce formulaire en ligne :     Nous ferons donc une sélection qui viseras à faire ressortir les talents du FC sans pour autant mettre en avant un genre en particulier mais plutôt la diversité que renferme le FC.     Nous vous demandons ainsi de ne pas proposer trop de titres à la fois, seulement ceux dont vous êtes le (la) plus fier(e). La chaîne doit de proposer du contenu de qualité et pour cela nous nous devons d'exiger un bon mixage .
Felknia
Le saviez vous ? Le FC dispose d'une page Facebook officielle. N'hésitez pas à vous y abonner, on y publie quelques news, et en général c'est là qu'on se retrouve quand le site est down ! C'est par ici !

*Dernières Ressources

LGn
Hello, je vous propose de découvrir la chaine de new producer, un mec a base de presque 1 millions d’écoute, petit producteur français qui fais des vidéo YTB de bonne qualité ou il nous explique comment reproduire des style de beatmaker connue ^^ Il y a une partit gratuite, et une partit payante ou il approfondie les court sur 7 a 10h00 par style, j'ai jamais test, mais j'ai vue que de bon retour sur les court payant.
RossProd
Le plugin GRATUIT ROMpler de SampleScience Player avec 200 instruments jouables a libéré !! C'est pas bon ça ???? Enjoy !
Tafai
Heyy !  :D Je voulais vous partager des ptites astuces que j'utilise pour envoyer ma musique à des blogs/labels/DJs. Ca peut paraitre rien comme ça mais la structure du mail est très importante quand vous voulez que votre musique soit écoutée. PS : J'ai publié ce tuto dans cette catégorie, j'ai pas trouvé plus adéquate j'espère que ça ne dérange personne ! ---- Bonne lecture ! ---- >> Les blogs/labels/DJs les plus influents dans votre style de musique peuvent être contactés via mail ou via des sites créés pour ça. Il est donc devenu assez facile de se faire remarquer quand on produit de bonnes tracks, tant qu’on prend la peine de les envoyer aux bonnes personnes. Mais ce qui freine plus d’un producteur de musique, c’est la manière de contacter un blog/label/DJ, surtout par mail. Faut-il montrer ses tracks précédentes ? Faut-il donner son âge ? Faut-il donner un lien youtube ou un lien soundcloud ? Comment faire la mise en forme de ce mail ? Il existe plusieurs sites qui permettent d’envoyer votre musique à des blogs/labels/DJs sans écrire la moindre ligne, juste en envoyant votre track. Pour vous, c’est peut-être une bonne nouvelle, mais ça veut dire que toute l’attention sera portée sur votre track … C’est donc plus facile à envoyer, mais beaucoup moins d’arguments possibles que par mail. Par mail, vous pouvez donner des arguments pour prouver que vous en valez la peine. Ca ne veut pas dire qu’il faut en faire un CV, ou que ça remplace une super track. C’est juste un bon complément de ce que vous pouvez envoyer à la personne. Pour vous aider à bien écrire votre email, voici quelques conseils à appliquer (dans l’ordre) : 1 - Dites bonjour/hey X Recordings, j’espère que vous êtes en forme 2 - Vous venez de X ville dans tel pays, pas besoin de donner votre âge 3 - Vous venez de finir cette track 4 - Vous pensez que le blog X est parfait pour cette track 5 - Vous ne l’avez pas envoyée à d’autres blogs (si ce n’est pas vrai, ne le dites pas) 6 - Donnez un lien privé Soundcloud pour écouter la track entièrement 7- Vos précédentes tracks ont été soutenues par de gros artistes 8 - Merci pour votre temps / Thank you for your time __ __ __ __ __ __ >> Et si on a aucune réponse ? > Si vous n'avez aucune réponse au bout de 5/7 jours, vous pouvez envoyer une réponse de ce style (toujours en restant poli) : "Bonjour X ! Avez-vous eu le temps d'écouter ma track ?" > Si après cette relance vous n'avez toujours rien, vous pouvez envoyer un ultime mail (en envoyer plus ne servirait à rien, passez à la suite) : "Si ma musique ne vous plait pas je peux le comprendre, dites-le moi simplement pour que je puisse contacter d'autres blogs/labels/DJs. "  (Pour blogs/DJs = seulement si vous voulez que la personne diffuse le titre en exclu). __ __ __ __ __ __ >> Les + ? - si votre track a plu, le blog/label/DJ n’hésitera pas à vous faire confiance de nouveau pour une autre track. - contrairement à plusieurs techniques où il suffit de faire chauffer la carte bleue, tout repose sur votre musique, et rien d’autre. - avec les étapes données ci-dessus, vous pouvez recevoir beaucoup de réponses, sans être un pro de la communication. >> Les - ? - beaucoup de mails mais peu de réponses. Il faut apprendre à encaisser les échecs, qui sont parfois dur à surmonter. - relancer un DJ n’est pas un inconvénient. L’inconvénient, c’est de devoir en relancer des centaines, pour espérer une poignée de réponses. - toute la puissance de cette promo dépend de la personne/blog qui s’en charge, et vous ne pouvez rien y changer si ça n’a pas fonctionné, sauf si vous le faites vous-mêmes. Voilà, j'espère que ce tuto vous aura plu ! Si vous avez des questions ou des suggestions n'hésitez pas ! J'ai fait du mieux possible pour rendre ça facile à appliquer  :)
RossProd
https://static-2. gumroad. com/res/gumroad/2962004203642/asset_previews/d9518ec7598c2baa0af963fded4ba9e6/retina/VST_20Soundscaper. png SOUNDSCAPER VST/AU. is a FREE polyphonic rompler with 12 samples taken from Flintpope’s Reaktor Soundscaper, to give you a flavour of the latter instrument. Soundscaper is aimed at sound-designers and in the Reaktor version there are 254 samples, 96 presets and a staggering 16000 possible combinations of sounds. Meanwhile, Soundscaper VST/AU boasts a representative selection of sounds from the three banks “Synthwaves”, “Soundscapes” and “Percussives” in the Reaktor version and a selection of controls. Enjoy  :rulaiz:
Amandine
Un mixer Windows pour vos lives, jeux et autres. . . . compatible Asio! :) et free !!!! (donationware) Petit défaut, il faut le démarrer avec Windows, et il prend un peu de ressources :)
Pateus
Jusqu'à présent j'utilisais FL Keys , mais dans mon courrier d'aujourd'hui j'en ai eu un nouveau et il est très mignon. Room Piano est un VST/AU plugin comportant le son d'un piano physiquement modelé. Le son est lofi et intime, il peut être lisse (ou pas) en utilisant les multiples outils de mise en forme à bord. Le plugin est basé sur un très petit jeu de sons et nécessite très peu de CPU pour fonctionner. Le son du piano peut être amélioré (augmenté) par une sous-couche qui peut également être jouée seule pour créer des lignes de basse. Une couche de vinyle a été ajoutée pour plus de grain. Il peut être désactivé si ce n'est pas votre truc.     - Physical modeled piano sampled each 3 notes, 1 velocity, 37. 8 megs in size     - On board Attack and release controls     - Vinyl and sub (sine waveform) sound layers     - Full featured LFO with routing selectors for input and output     - Amplitude range controls as well as PreGain to ensure that your sound is always clean (or dirty, depending on your needs)     - Individual outputs for each sound layer     - Lowpass and Highpass filter Content:     24 bit 44. 1kHz wav files     VST & AU plugins in both 32 bit and 64 bit flavors     Plain Kontakt 4, Reason NN-XT, Sfz, Apple EXS24 and Sf2 files     User manual Requirements:     Windows XP, 7, 8 or 10 for PCs     Mac OS X 10. 6 (Snow Leopard) and up     A digital audio workstation that loads either VST or Audio Units plugins     Compatible with the most popular DAWs on the market: Ableton Live, Cockos Reaper, Steinberg Cubase, FL Studio, Traktion, Mixcraft, Sony Acid, Presonus Studio One, Cakewalk Sonar, GarageBand, Renoise, Apple Logic Pro. téléchargez et écoutez ici nécessite votre mail de compte si vous n'en avez pas encore + mdp

*Derniers Tutoriels

JeanPhi
J'ai publié une version présentable de mon nouveau projet. Il s'agit d'un outil pour nous aider à construire des progressions d'accords dans une (ou des) gammes définie(s). Si vous trouvez des bugs, des choses à améliorer ou si vous avez des idées de nouvelles fonctionnalités, n'hésitez pas :++: >>>
ETHAN VAN GUARD
Salut tout le monde! J'ai commencé ma propre série de tutoriels sur les fonctionnalités de FL Studio. Je ne prévois pas de vous apprendre à mixer ou à "faire un son de basse monstrueux", je vous apprends purement et simplement à vous servir du logiciel. Voici le sommaire prévu pour l'instant : 0. 1 - Présentation des différentes zones de travail 0. 2 - Architecture et personnalisation du Browser 0. 3 - Architecture de la barre de contrôles 1. 0 - Le Channel Rack 1. 1 - Le Channel Rack : fonctions disparues! 2. 0 - Le Piano Roll : bases 2. 1 - Le Piano Roll : automations et paramètres des notes 2. 2 - Le Piano Roll : la Riff Machine 2. 3 - Le Piano Roll : Autres fonctionnalités de la boîte à outils 3 - L'utilisation de samples 4 - L'utilisation de synthétiseurs (software et hardware) 5 - La Playlist 6 - L'enregistrement audio et MIDI 7 - Les automations 8 - Le mixer 9 - Les effets (software et hardware) 10 - Le mode performance 11 - Utilisation de FL Studio avec d'autres logiciels ou objets Si cette série de tutoriels vous a plu, n'hésitez pas à le manifester à travers les likes, commentaires, partages, likes facebook ou abonnements! Merci de votre attention! Cette chaîne n'est pas monétisée, je ne gagne rien avec ces tutoriels, merci de ne pas les recopier sans mon avis!
Amandine
Yop all!  :rulaiz: un petit tuto vite fait car bisarement dans la section tuto du fruity club il n'y a rien pour assigner un controleur a FL ou un VST. Alors deja on parle de quoi comme controleur. bah on parle de truc genre launchcontrol par exemple. un truc a vec plein de potards et de boutons qui ne servent qua bouger des potards et des boutons. . .   :lol2: [size=18pt][color=orange]1 ) premier cas, l'interface de FL et les VST natif. l'avantage de ces derniers c'est qu'il sont assignable directement. pas besoin de passer par un un menu, celui qui s'ouvre directement permet d'assigner le potard virtuel, au reel. donc: 1) clic droit sur le potard pour faire apparetre le menu: [img width=530 height=380] 2) cliquez sur "link to controller" 3) puis bouger le potard de votre controleur voilou! quand vous bouger le potard de votre controlleur, celui du VST (ou du mixer ou de Sytrus. . . . ou de tout ce qui sort de chez image line) Bouge!!!  :rulaiz: [size=18pt][color=orange]2 ) second cas, vous voulez bouger un potard d'un VST externe (tout ce qui ne viendras pas de chez image line donc!) il faut donc passer par un menu en plus. plus precisement par le Browser (la partie a gauche dans FL) 1) ouvrir le menu plugin option situer en haut a gauche de votre VST: [img width=530 height=255] 2) selectionner "browse parametter". ceci ouvriras les paramettres assignable du VST dans le browser 3) dans mon exemple je vais assigner la saturation a mon controlleur. je bouge donc le potard sur le VST. ceci auras pour effets de mettre en surbrillance le paramettre dans le browser. 4) clic droit sur le parametre dans le browser, puis comme pour les VST natif, "link to controller" 5) bouger le potard de votre controleur. . . et voilou!  :rulaiz: [hr] pour sauvegarder une assignation, il suffit d'enregistrer  votre "musique" (le flp avec l'assignation) dans les template de FL. moi j'enregistre dans le dossier "minimal" dans le dossier "empty"de FL: D:\Program Files (x86)\Image-Line\FL Studio 12\Data\Projects\Templates\Minimal\Empty ainsi vous la retrouverais dans "news from template" quand vous commencerais une musique :)
JIM-CB-EDM
Je voulais vous donner des informations concernant la chaîne basique utilisée en mastering EDM. Je vois déjà certains me dire « c’est du pré-mastering, le mastering c’est le glass-master, le pressage, etc. » Certes mais aujourd’hui avec l’avènement du numérique, le « pré-mastering » est devenu le « mastering ». C’est le terme employé par les professionnels simplement. [b]Pourquoi ces informations ? Je vois trop de mauvais conseils et c’est dommage. Et vous allez voir que faire du mastering pour de l’EDM n’est pas si compliqué. Mais en général les débutants rencontrent un souci : la track ne sonne pas aussi fort qu’une référence. Et si le débutant essaye de pousser le volume, il va trop dégrader le signal. Les raisons à cela sont multiples : - Mauvais mixage ; - Plug-ins non adaptés ; - Plug-ins utilisés dans le désordre ; - Plug-ins mal exploités ; - etc. [u][b]Comment doit être mon mixage avant le mastering ? Alors évidemment le mixage de votre track doit être bon (mais pas forcément parfait, en fait il ne doit pas l’être car il ne peut pas l’être). Mais qu’est-ce-qu’un bon mixage ? C’est un mixage qui sonne bien sur votre système d’écoute principal (monitoring ou très bon casque ou les deux). Un mixage qui sonne bien c’est un mixage où chaque son sera à sa place et dont le mélange n’entrainera pas une sorte de « bouillie » auditive. Sans revenir en détails sur le mixage, tout ceci se fait grâce principalement à du nettoyage de fréquences, de la compression, de la reverb et à la bonne utilisation de l’image stéréo. Une balance des volumes sur chaque piste doit permettre d’assurer une bonne assise et une présence cohérente de chaque élément suivant une ou plusieurs références. En EDM on pratique aussi le hard clipping sur les pistes des instruments qui n’ont pas besoin de conserver des hauts niveaux sur les transients. Il suffit simplement de mettre un plug-in de hard clipping et de couper ce qui dépasse sans que cela change la perception du son. Ceci permettra lors des divers compression et maximisation d’être optimal. Le dernier point est vraiment très important. Ne tentez surtout pas de trop vouloir apporter de brillance, de chaleur voire même de basses dans votre track. Il faut laisser cette mission au mastering. On peut comparer cela à la photographie pour les connaisseurs. En photo, il est bon lors de la prise de vue d’équilibrer l’exposition (photo ni trop sombre ni trop claire) et de ne pas saturer trop les couleurs. Cela sera lors du développement numérique (ex : photoshop ou lightroom) que l’on va accentuer les couleurs, en atténuer d’autres et jouer sur le contraste, le bruit, etc. En audio, la production et le mixage c’est la prise de vue et le mastering c’est le développement. Je vais m’arrêter là pour la comparaison. Évidemment votre headroom doit être correct c’est à dire ne pas dépasser les -3dbFs. [u][b]Techniquement, que font les studios des mastering en EDM ? Si on devait retenir une chaîne de mastering EDM, on doit retenir celle-ci : - « Gluer » le mix ; - Mettre sous contrôle les fréquences du mix ; - Nettoyer le mix ; - Colorer et faire briller le mix ; - Apporter de la chaleur au mix ; - Maximiser le volume global du mix. Je vais maintenant passer aux détails techniques. Cela dit je ne vais pas détailler les paramètres et expliquer le paramétrage de chaque plug-in. Cela pourra faire l’objet d’un tutoriel séparé si demandé. [u][b]Gluer le mix Derrière ce terme un peu étrange se cache une première chose fondamentale à faire. Vous devez rendre votre mixage homogène. Il va falloir donner l’impression que tout sonne à sa place en donnant aussi le ressenti que tout sonne tel un ensemble. On va en fait lier le mixage. Pour cela, on va utiliser une compression légère (2:1) de type analogique. Je vous recommande donc de mettre le plug-in Duendo SSL Bus Compressor pour faire cela. [u][b]Mettre sous contrôle les fréquences du mix Le plug-in utilisé est le compresseur multibandes. En EDM, on va utiliser que 3 bandes sur le master : basses, mediums et aigus. La compression de chaque bande doit être légère avec une attaque au moins égale à la durée d’une croche (environ 100ms). L’idée est de garder intacts les transients du mix. Une fois la compression active , on va ajuster le volume de chaque bande de façon à se rapprocher au maximum de l’équilibre bass, medium et aigu que l’on souhaite. Utilisez un compresseur multibande de qualité comme celui de la suite Ozone par contre. Je sais que certains ont du mal avec la compression et encore plus avec la compression multibande. Si je trouve le temps, je vous donnerai une méthode simple pour cette partie. [u][b]Nettoyer le mix Assez classique mais il faut le rappeler. Il est important de vérifier qu’aucune sifflante ou fréquence désagréable soit présente dans le mix. Faites ce travail de soustraction avant de passer à la suite. Pour cela, l’EQ2 reste un bon plug-in. Mais pour plus de précision je vous recommande l’EQ Fabfilter. [u][b]Colorer et faire briller le mix C’est là où vous allez dégainer votre plus beau EQ. Oubliez celui de FL, il va trop faire ressortir son côté « digital » quand vous allez augmenter les fréquences. Je vous recommande donc l’Oxford Native EQ en mode 4 ou GML. La première chose à faire est de mettre un low cut à 30Hz. Ensuite, vous pouvez intensifier et réduire les fréquences qui vont amener votre mix à la perception spectrale souhaitée (comme d’habitude on se base sur une référence). Et vous verrez qu’avec cette EQ et en utilisant de larges facteurs Q, vous pourrez augmenter ou réduire des fréquences jusqu’à 3 ou 4db sans que le résultat paraisse extrême. Cela reste précis et acceptable. Les algorithmes derrière ce plug-in sont très performants. Pour ajuster encore plus précisément cette coloration, on peut aussi tenter une EQ M/S (en gros, on égalise ce qui est au centre séparément de ce qui est sur les côtés et inversement). Et pour finir, on va ajuster l’image stéréo à l’aide de plug-ins. Le bx-control de Brainworks est très utilisé pour cela en mastering. En général, on rend mono tout ce qui est en dessous de 150 Hz et on ajuste la largeur stéréo suivant une référence. On surveille aussi le vu-mètre de corrélation pour assurer une compatibilité mono (être en 0 et +1). [u][b]Apporter de la chaleur au mix Ici on va encore essayer de masquer ce côté musique par ordinateur. On veut apporter une touche analogique supplémentaire. Je recommande le très bon Oxford Inflator où il suffit juste d’augmenter l’effet pour obtenir un mix plus chaleureux. Selon votre mix et le sous-genre EDM, je vous recommande d’essayer une valeur d’effet entre 30 et 75%. Ce plug-in est vraiment magique dans le sens où y’a qu’un seul fader à monter ou descendre. [u][b]Maximiser le volume global[/u] Cette étape cruciale est incontournable aujourd’hui. La Loudness War oblige chaque producteur à amener du niveau au mastering au détriment d’une dynamique toujours plus petite. L’objectif est donc d’augmenter le volume en écrasant le mix mais sans que l’effet de saturation soit dérangeant. Ne vous inquiétez pas, il existe des plug-ins de limiteur très performants qui ont été conçus spécialement pour cela. En général, on utilise deux limiteurs mais pas n’importe lesquels. Le premier est le Oxford Limiter (décidemment cette série Oxford nous sert beaucoup en mastering). On l’utilise en Safe Mode, auto gain et auto comp actifs avec l’attack de 1ms (valeur max). L’astuce est cette attaque car elle est connue de tous les producteurs professionnels. On ne sait pas comment ni pourquoi mais quand on va augmenter le gain input, les transients du kick et des drums en général vont rester intacts. Notez le gain réduction ne doit pas dépasser environ 2. Votre mix doit danser sur ce vu-mètre. Ce premier limiteur doit vous réduire la dynamic range à environ 6 db (utilisez le TT Dynamic Range Meter pour le savoir). Mais on va devoir réduire la dynamic range à 5 ou 4 pour sonner aussi fort que les titres du commerce. Vous pouvez aussi tenter d’augmenter le paramètre enhancer, cela peut apporter encore de l’harmonie et de la chaleur dans le mix. On utilise un second limiter : le AOM Invisible Limiter G2. Ce dernier va pouvoir aller jusqu’à une DR de 4 ou 5 sans dégrader (de façon perceptible) le signal. Il suffit juste d’ajuster l’input gain et le tour est joué. Encore un plug-in magique. Je recommande aussi de mettre une limitation à -0. 3 db (idéal pour les conversions mp3, youtube, etc. ). Évidemment, oubliez le limiteur de FL pour le mastering. Et voilà ! Avec tous ces conseils vous devriez avoir un mix masterisé EDM similaire à ceux du commerce. Évidemment la qualité de producteur et de mixage en amont va aussi jouer énormément. Dernier conseil, jusqu’à l’étape de maximisation, comparer chaque effet ajouté en gardant toujours un volume identique. Car je vous le rappelle, si un effet fait sonner plus fort, cela va paraître meilleur. Or, c’est une fausse idée. Il faut toujours écouter l’effet ajouté en ayant un gain RMS identique. En général chaque plug-in dispose d’un make up gain ou output gain que vous pouvez baisser ou augmenter. Ce conseil est très important. Enfin, je sais que les plug-in que je recommande sont payants et très chers pour certains. Libre à vous de les acheter ou juste les essayer gratuitement en version d’essai. Ceux qui veulent les pirater, cela reste leur affaire. Car oui, ils sont tous « piratables ». En espérant que tout cela vous aide beaucoup, je vous souhaite bon courage.
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. [color=yellow][size=18pt]1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page [url='est-ce-qu'un-commentaire-constructif-42251/]"Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. [size=18pt]2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. [i]Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. [size=18pt]3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.
ZoOm
[b]Salut tous le monde J'ai un ALESIS QX61 et souvent mes touches du clavier se dérèglent à cause d'une mauvaise manipulation et j'aurais qu'une touche qui sonne, les autres touches deviendront muettes . . . . . Pour régler ce problème il faut  réinitialiser ton clavier comme suite. . . [color=teal]FACTORY RESET : Cette fonction permet de réinitialiser les paramètres d’usine, supprimant tous les préréglages ou les autres valeurs Maintenez les commandes de lectures « bouclage » et « enregistrement » (commandes situées aux extrémités) tout en mettant le QX61 sous tension.           PS : éteindre ton clavier avant tout . . . maintenir la touche enregistrement et la touche Boucle en même temps et rallume ton clavier . . [color=white] Télécharger Tutoriel Alessis QX61  :        <a href="">[PDF]QX61</a>                                                                                                                                                                               Bonne journée à tous  [/color]               

*Partenaires

*Compos Récentes

West.K
Salut à tous. Je vous poste une de mes dernières compos orientée Deep-House / Nu-Disco, pour savoir ce que vous en pensez. En featuring la superbe voix de Weldon (USA), vocal original. Sortie il y a qqs mois sur le Label Enormous Chills (Enormous Tunes). FL Studio 12. 5 Bassline : Trilian Pianos : Nexus + Addictive Keys Arpège : Sylenth1 Merci pour vos avis! Damien
Soundstravelers
Hello les loulous, Bienvenue chez les Soundstravelers ! Avec Dj T, on travaille depuis quelques temps sur un ptit projet inspiré de la route de la soie. Ayant finalisé quelques tracks dudit projet, on a décidé de vous proposer une petite exclu rien que pour vous. Pour la petite histoire, celle-ci a été montée par mes petites mains (Virez) sur le génial Fl Studio. Au menu: Du trip hop, de la musique du monde, un chouilla de classique, un zeste de folk. . . . . bref. . . encore un blougi boulga "made in Soundstravelers". Bonne écoute!!!! Tous les coms sont les bienvenues! Même les lapidations verbales !! :++: Composition/mixage/mastering: Virez Conseils et arrangements: Dj T Et merci à Antekounet et mamandine pour les avis sur le mixage ! :petard:
KASGAR
Salut à tous , j'ai à cœur en ce moment de musiques style "White walker" l'armée des morts était l'idée, j’expérimente le sujet et d'autres aussi , mon expérience de l'orchestral avance doucement . . . Bonne écoute en espérant que ça vous plaise , merci pour les critiques . ( malheureusement le son est dégradé en MP3, est-il possible d'envoyer un fichier WAV ?
F4ke le rat des pâquerettes
Bon ben voilà après 8 mois d'absence j'ai enfin réussi à pondre un truc bordel! J'ai mis ça là mais y a pas de catégorie Synthwave donc vous ne m'en voudrez pas! Inspiré probablement par ceux qui ont fait la BO de Stranger Things et ce genre de truc rétro. . . J'ai eu peur d'avoir un peu baclé tout ça dans la joie et la précipitation (terminée en 4 jours), mais en même temps je me dis qu'il n y a pas grand chose à rajouter. . . Vous me direz! :++:
Haztec
Yo Un nouveau genre que je m'essaie et que je trouve assez sympa N'hésitez pas à me laisser un avis !
RossProd
Wagapoupou !!! Une bonne journée !!!!! Tu t'en rappelles ?????? Bonne journée !!!!!!!!!!

*Entraide

Matt27
Salut a tous, j'explique mon probleme, je galere toujours a mixer mes kick, je ne sais pas si ca viens du fichier original ou quoi mais c'est gavant. Donc je voudrais demander a toute la communauté de fruityclub de me passer si vous avez, des kick mixer qu'ils soit propres svp ! Merci a tous
C-Borg
Yop, j'ai l'impression d'être complètement attardé, je ne trouve aucun sujet ou vidéo pour mettre filterbank, kick2, icarus sur FL studio. Je télécharge le fichier, mais après je sais pas ce que je dois faire pour l'utiliser dans FL studio, il sont en . zip, mais j'suis supposé faire quoi ? parce que dans FL studio je peux pas les  utiliser vue qu'ils n'apparaissent même pas dans mes choix, j'ai  juste les choix par défaut (tout les fruity)
arkahan
Bonjour, Comment donc utiliser Edirol Orchestral de sorte à s'éviter l'horrible peine de recharger 10 à 20 instruments systématiquement, avec leur propres réglages de volumes et d'équalisation, lorsqu'on a une grosse composition orchestrale en cours ? Dans les posts précédents il me semblait peu clair les explications fournies car si on sait qu'on peut ajouter environ 100 channels de VST dans FL Studio il y'en a environ 16 à 20 je crois dans une interface d'edirol orchestral, mais comment faire en sorte que 20instruments dans cette interface puisse être enregistrés avec leur propres paramètres d'équalisation et de volumes individuels en un seul fichier (car oui la phase de sauvegarde n'est pas bien compliqué en cherchant cliquant en haut vers la droite sur edirol orchestral on trouve aisément comment sauvegarder une configuration de un seul instrument pour un seul channel) qui corresponde à 20 channels dans FL Studio ? Il me semble qu'un post frais et plus précis est nécessaire pour faire le tour de edirol orchestral qui je pense à cet instant est l'un des meilleurs Plugin Vst d'instruments gratuit en plus. Cdt
arkahan
Bonjour, J'ai de sérieux soucis de rendering mixage mastering à savoir j'ai une grosse composition orchestrale epic utilisant la race de plugins VST puissants passant par Kontakt 5, des grosses doses d'effets vocaux, de vocalises, Edirol Orchestral pour les instruments. La lecture de mon projet dans FL STUDIO 12 est correcte et plutôt fluide pas de dégât particulier lorsque je lis la compo, du moment (surprenant) que le driver audio soit "FL Studio Asio" et non "Asio4all" car si je choisis Asio4all la qualité devient tout de suite hideuse (surprenant l'ai-je dit déjà?). J'ai passé énormément de temps à faire de nombreuses configurations d'export (presque toutes j'ose dire), des qualités moindres (genre 128point sinc et 6 linear hermine) aux meilleurs (512point sinc etc) le délire c'est que que j'arrive à obtenir aucune bonne qualité du rendu final en export waw le fichier final à l'écoute est toujours détruit dans le sens qu'il est remplit de grossières saturations de gains le rendant inaudible. Le plus grisant alors que je méprise le format ogg à cause de la perte de nuances sonores parfois altérant grandement la qualité d'un morceau, c'est que je parvient en exportant en ogg à obtenir un rendu final qui semble fidèle à l'écoute finale que j'ai dans FL 12. (après tout on peut monter la qualité du ogg de 128 à 416 (je sais plus valeur de quoi) dans ma version FL Studio).   Si le problème s'arrêtait là et se résumerait à ça je pourrais être satisfait mais ça va plus loin. Il faut savoir que quelque soit l'autre logiciel que j'utilise pour lire mon fameux fichier ogg, la qualité change soudainement à chaque import dans n'importe quel logiciel de montage audio ou vidéo que j'ai pu utilisé jusqu'à présent (openhot, adobe premiere, adobe audition, audacity. . . ) se transformant en un tas de m*rde inaudible avec de grossières saturations. Je cherche donc éventuellement à exporter le fichier sur un autre logiciel audio ou vidéo (l'idée étant de faire un montage avec une image pour publication youtube) mais inexpérimenté vu le niveau professionnel que demande le travail de réajustement audio du rendu final qui "miraculeusement" se détériore dès que lu via l'import d'un autre logiciel que VLC, il convient d'ajouter que de simples réductions de gains ou d'amplification sont insuffisantes à retrouver la qualité ogg initiale lu sous VLC. J'en appelle vivement à l'aide voilà des jours que je livre bataille. La seule chose que je n'ai probablement pas touché dans FL Studio c'est les fameux 41000Hz devrais-je risquer de mettre le maximum de Hz pour peut-être espérer une qualité rendering parfaite qui ne bouge pas en waw ou autre et ce quelque soit le logiciel audio ou vidéo qui lit le fichier final édité ? Que puis-je faire d'autre ? Je cherche vainement à voir si je peux faire quelque chose avec Adobe Audition mais bon à première vu pas moyen de redresser la barre. Je suis désespéré car sur mon ancien pc (simple processeur 4go de ram) avec un rendering basique 6linear-hermine 128point sinc et édition waw j'avais toujours une bonne qualité même si le fichier audio final fait 100Mo c'est sans importance pour moi si la qualité est là (vu les galères qu'on peut avoir à jouer l'aventurier). Mais il faut ajouter que pourtant mon nouveau pc n'a rien d'un looser, il est je pense apte à offrir le meilleur en terme de qualité audio car 32go de Ram, processeur quadcore i7 4930mx, Dell M4800 avec disque dur SSD et hybride, c'est pourquoi je ne comprends pas ces irrégularités audio à la lecture et ces limitations audio au rendering. Merci
Totobow
Bien le bonjour à tous ! Je voulais savoir, comme spécifié dans le titre, s'il est possible d'installer un ampli virtuel ou quelque chose du genre pour que je puisse avoir un son plus propre quand j'enregistre ma guitare en audio ? J'aimerais avoir une disto plus propre, et quelques autre effet d'un ampli ^^ Merci d'avaaaaaance :)
neo888
Salut à tous! J'ai un p'tit soucis agaçant depuis que j'ai fait une réinstallation de mon OS (win7pro à 10pro). J'ai installé la dernière version d'FL. Je charge un morceau, pas de problème, je le lance en lecture, il se lit bien. Seulement au bout de quelques minutes j'ai un potard sur le mixer "enable effect slot" qui s'active comme bon lui semble et me rend muet la piste concernée. Je n'ai qu'une automation de volume sur cette piste. Je clique sur ce potard, il passe du jaune/vert à blanc et là je retrouve le son, seulement impossible d'avoir les effets (rev,. . . ) Je remarque que tous les autres sont gris lorsqu'inactif mais celui-ci reste blanc, impossible à remettre gris. Est-ce qu'il y en a qui ont eu le même problème? Bug de la dernière version? Je n'ai pas trouver de lien vers un sujet équivalent. Merci pour votre aide!

*Experiences Musicales

Orpheus
Salut a tous  ;),  je fais mes premier pas dans la compo,  et je cherche une " banque de son " pour faire mes mélodie,  j'ai entendu parler de nexus qui est payant,  connaissez vous des plug in du style non payant ? Et comment se créer ces son électronique par quel appareil modifie un son de base ? Merci a vous !
Maxsowento
Hey tout le monde ! j’espère que vous allez bien ? ça fait hyper longtemps que je suis pas venu et surtout que j'avais plus trop composé de nouveau son! donc j'aimerai avoir votre avis sur cette compo que je suis en train faire , au niveau mixage et qualité de la prod en général Merci d'avance :)
Just a Lil a Beat
Hello le FC ! Ceci est mon premier post ! Des idées de sites où trouver des des samples de vocal d'une scène de film ? ( Plus clair en bas ^^ ) Alors tout d'abord je tiens à commencer par me présenter à la commun pour mon arriver :) [ Passage chiant ou je raconte ma vie ] Alors voilà je suis un Padawan de 20 ans et je suis dans la composition hip hop sur fl depuis presque 1 ans déjà je n'ai pas encore partager mes instrus apart quelques rappeurs ou les amis proches, j'ai fais du piano pendant au moins 8 ans et me suis arreté juste avant le concervatoire  :eek: :eek: ( Triste erreur que je regrette mais l'adolescence nous fait faire bien des mauvais choix  :D :D ) Enfin bref j'ai une bonne base en solfège, mais j'ai stoppé le piano depuis maintenant 5 ans. . . Sinon je produis des sons principalement hip hop mais essaye de toucher dans plus de style que le boom bap ou trap " facile "  Je penserais à trouver un moyen de partager mes productions avec vous quand je me sentirais assez pro ! Pour en revenir à nos histoires ! Je souhaitais demander si vous n'auriez pas des sample de vocals de scènes de films ? Pour m'expliquer, je suis en ce moment sur un projet qui drop high-pass grace à "effector" et dans mon idée je voulais mettre un son de gun et qu' 1s après vienne un vocal disant " Ah mais ou ai-je mis ces foutues balles" ou quelque chose dans le délire, du coup si vous auriez ça qui traine ou des idées de sites où me renseigner je vous en remercierai :) Bonne soirée à tous !
Remingtone
Bonjour a tous, Je poste ma musique en WIP parce que je voulait avoir votre avis sur la globalité de celle-ci , au niveau du mix/mastering mais aussi niveau sonorité ( par exemple si vous aimer un lead ou un clap ) , toutes vos avis m'intéresse. mais aussi cela va me permet a finalisez une fois que j'aurait reçu vos retour , car prendre en compte les avis dans ma musique permet de touche un maximum d'auditeur. Merci a vous Remingtone 
Patkiller
Bonjour J'ai un début de projet sur FL studio et j'ai placé une pattern avec un 3x osc et les notes joués dans la piano roll sont les suivantes : D4 et D5 La mélodie que je souhaite créer est suceptible de comporter les notes suivantes :  C5 D5 E5 F5 G5 A5 D'après ce que j'ai vu sur internet concernant les harmonies et les notes, il me semble que pour l'instant je suis bon si ma tonalité est bien en DO Majeur (voir tableau ci-dessous) [img]?resize=409%2C249[/center] Question : - Comment savoir si je suis bien dans une tonalité DO Majeur ? - Est-ce que c'est ma mélodie (du moins les notes qui seront dans cette mélodie) qui va déterminer la tonalité ? - Si je suis bien en tonalité DO Majeur, je peux utiliser les notes citées ci-dessus ? - Si je suis bien en tonalité DO Majeur, je ne peut pas inclure de notes tel que D4# ou D5# que ce soit dans la mélodie ou dans tout autre pattern quelconque ? Merci par avance car vraiment j'ai du mal à assimiler les notes et l'harmonie pour le moment. . . mais j'y travaille!!!  :petard:
Xiao-sum
Salut la jeunesse !! Ca fait long time hein :) comment ? mon delire psyché-dubo-triphopo-expert en menthe a l'eau vous avait manqué ? non ? ben je suis de retour quand meme ^^ avec un album qui trainasse depuis quelque temps mais qui voit le jour enfin de compte :) pour ceux qui me suivent sur soundcloud il y'aura peu de nouveautées malheuresement 2/3 morceaux , mais il fallait que je concretise ces morceaux en un "album" , pour les autres y'a plein de nouveautées :) Voici le lien pour y accéder ?du=1517758385 Pourquoi "face cachée du dub" ? car ce n'est pas du dub , pas de grosse sub et snare a delay , simplement l'emballage le travail sur les effets , les sonorités étrange et l'ambiance général ! disons qu'il y'a un grosse influence du dub et d'autre style de l’époque , et cet album et un résultat de ces influences :) toujours avec mon regard un peu étrange sur la musique ! enfin voila quoi je vais pas m’étaler plus ,  si vous avez l'occasion de l’écouter j'en serais ravi ! Et oui la pochette fait un peu cheap , mais bon je suis pas graphiste et j'ai pas de potes xD Cordialement Xiao ( nan j'en fait pas trop ^^ )

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Shinas Aujourd'hui à 00:10:34
  • Hello RossProd :)
  • RossProd Aujourd'hui à 00:11:05
  • ça va bien ?
  • Shinas Aujourd'hui à 00:11:25
  • oui merci et toi ?
  • RossProd Aujourd'hui à 00:11:34
  • ça va tranquille
  • Shinas Aujourd'hui à 00:11:51
  • en écoute en même temps des musique sur ce site :)
  • RossProd Aujourd'hui à 00:12:06
  • et alors, c'est du bon pour toi ?
  • Shinas Aujourd'hui à 00:12:20
  • tu fais de la musique depuis longtemps ?
  • RossProd Aujourd'hui à 00:12:30
  • ça fait un ptit moment ouais
  • et toi t'es nouveau sur le site ?
  • Shinas Aujourd'hui à 00:25:19
  • ca a bugger ???
  • RossProd Aujourd'hui à 00:25:32
  • une mise a jour ou une sauvegarde systeme
  • Shinas Aujourd'hui à 00:25:45
  • ha ok je ne pouvais plus me connecter
  • RossProd Aujourd'hui à 00:25:47
  • il y en avait une prévu pour la sauvegarde de la radio
  • ça a peut etre une influance
  • Shinas Aujourd'hui à 00:26:08
  • ha ok
  • RossProd Aujourd'hui à 00:26:16
  • on se reparlera une autre fois
  • bonne nuit
  • Shinas Aujourd'hui à 00:26:22
  • ouui je suis nouveau sur ce site
  • depuis debut janvier
  • ok bonne nuit

*Derniers Commentaires

*Messages Récents