* Bienvenue sur FruityClub.net !

Le FruityClub.net est le site des utilisateurs francophones du logiciel de Musique Assistée par Ordinateur FL Studio développé par la société Image Line. C'est une association à but non lucratif qui a pour ambition de rassembler les utilisateurs de FL Studio dans un esprit d'échange et de partage des connaissances.

Ici vous pourrez partager vos créations, vos conseils, vos talents et créer de la musique à plusieurs. Tutoriels pour apprendre, Ressources en tout genre, Forum pour discuter et s'entraider, Compos à télécharger, écouter et critiquer, le FruityClub est un lieu d'entraide, de partage et de création !

Le FruityClub est un site, mais une de ses parties les plus vivantes est son Forum, venez y faire un tour, présentez-vous, discutaillez entre créatifs et venez y trouver la solution à vos problèmes !

*Frui'Party 10, la soirée des membres de votre communauté préférée !


Fruityclubeuses, Fruityclubeurs bonjour !

Comme à l'accoutumée, votre communauté préférée organise l'annuelle sauterie/rencontre entre les membres, pour la 10ème édition ! (et ouais papy  :papy:)
Pour cette Frui'Party 10, il nous faut fixer une date (le 14 ou le 15 juillet 2017) et un lieu (habituellement vers Lyon mais ça se discute).

Tout le monde est convié alors venez en discuter sur ce présent topic.

Des bisous.

___________________ ___________________ _____________

Un petit concours de sample ? Ca faisait longtemps ! Inscrivez-vous à la La Breizhance, deadline le 1er août.

*Quoi de neuf ?

Felknia
Ce Teuf-teuf club a été une superbe expérience ! On était en effectifs réduits mais on ne s'en est pas moins éclatés ! Voici quelques photos prises dans la jungle de la soirée. . . Ainsi qu'un petit aperçu du before et de l'after tout aussi sympathiques ! LES PHOTOS C'EST PAR ICI Et voici deux vidéos prises dans le feu de l'ambiance, avec un Carl dévergondé, un Felknia déchaîné qui pousse la chansonnette aux côtés de Voekoevaka. Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay ! Carl : C'est ça qu'il fait Koala ? Felknia : Ouais ! Carl : Mais c'est vachement bien ! Tous : LALALALALALALALALAL ALALA
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. 1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page "Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. 2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. 3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.
Quasar
Présentation         Le FruityClub a décidé de dépoussiérer la chaîne Youtube dans le but de donner de la visibilité à vos compositions. A l'image des chaines promotionnelles actuelles (MrSuicideSheep, Diversity, UKF) nous allons promouvoir les meilleures tracks du forum.     Ce sera donc aux travers des réseaux sociaux : Youtube, mais aussi Facebook et Soundcloud que nous partagerons les créations qui auront retenu notre attention, au rythme d'une publication par semaine. Comment soumettre ma composition ?     Il suffit de compléter ce formulaire en ligne :     Nous ferons donc une sélection qui viseras à faire ressortir les talents du FC sans pour autant mettre en avant un genre en particulier mais plutôt la diversité que renferme le FC.     Nous vous demandons ainsi de ne pas proposer trop de titres à la fois, seulement ceux dont vous êtes le (la) plus fier(e). La chaîne doit de proposer du contenu de qualité et pour cela nous nous devons d'exiger un bon mixage .
Felknia
Le saviez vous ? Le FC dispose d'une page Facebook officielle. N'hésitez pas à vous y abonner, on y publie quelques news, et en général c'est là qu'on se retrouve quand le site est down ! C'est par ici !
Amandine
Salut a tous! Les Admins et Modos sont fatigués de devoir rappeler à certains d'entre vous que l'on est sur un site d'échange. Echange ça veux dire qu'il faut donner pour recevoir. En d'autres termes, si vous souhaitez des com' constructifs, il faut en donner. Qu'est ce qu'un com' constructif ? C'est un commentaire dans lequel vous exprimez ce que vous ressentez de la musique. Au niveau des émotions par exemple (mélancolie, tristesse, joie, bonheur, bref peu importe. . . ) : Hey ! La compo est très belle, mais l'humanisation du saxophone n'est pas à la hauteur. Déjà, son son est étrange, surtout dans les aigus, et les articulations sont très saccadées. Les pads procurent une ambiance astrale et le saxophone solitaire nous amène sous un pont dans un décor mélancolique du New York des années 30. On se sent distant des problèmes du monde avec ça. Puis s'entame un final avec le Rhodes qui intervient, toujours timide, mais joli. Sur mes bonnes vieilles enceintes style Windows NT, le mixage passe très bien et la mise en retrait du saxophone ne me dérange absolument pas. Au contraire, elle accentue l'impression d'espace ! Elle dit quoi, la voix ? Voici un com' typiquement tourné vers l’émotion (donc pas spécialement technique). Pas besoin de faire un roman sur le mixage si vous savez pas de quoi il s'agit ! Mais tout le monde a des oreilles et est donc capable de s'exprimer sur la qualité sonore! (enfin je crois!) Si vous êtes plus technique vous pouvez écrire[ un truc plus technique, plus axé sur le mixage, le mastering, ou le placement des instruments: Salut! Les delays sont très sympas. par contre le rimshot en permanence en contretemps c'est pas facile. il lui manque aussi de la reverb. d’ailleurs un rimshot c'est une caisse claire et le batteur a le droit de taper au centre de celle-ci j'aurais mis plus de rondeur à la basse avec une forme d'onde plus travaillée et un filtre. dans l'ensemble ça manque quand même pas mal de reverb. Le son fait un peu brut de décoffrage. Le kick manque d'harmonique. Un peu de medium pour le démarquer serait bienvenu. L'ensemble charley, cymbale manque aussi de puissance. Si vous le souhaitez vous pouvez mixer les deux  . Quoi qu'il en soit on vous demandera environ 2 ou 3 lignes suivant le contenu de celles-ci. Les trucs du style: " " " c'est trop cool " " c'est pas bien " " peut mieux faire " " " et autre trucs qui veulent rien dire seront systématiquement modérés. Modérés ça veut dire quoi ? Que votre compo, que vous aurez posée en "volant" des points (en spammant! ce qui est interdit par le règlement du forum que vous avez accepté en vous inscrivant! ICI ) sera supprimée, jusqu’à modification de vos commentaires. Nous serons alors obligés de vous surveiller, vous empêchant de poster un commentaire sans que celui-ci ne soit revu par les modérateurs avant sa publication, ce qui est on vous l'accorde très désagréable. Si vous êtes modéré, pas de panique ! Votre musique n'est pas perdue! On la garde au chaud ! Vous aurez quand même un avertissement (suivant l'humeur du modo : vous lui donnez du boulot supplémentaire et donc il ne le verra peut-être pas d'un bon oeil) , mais celui-ci disparait assez rapidement ! Par contre pour que votre musique réapparaisse dans la file des compos il faudra être un peu plus constructif ! Pour se faire vous avez accès à tous vos commentaires dans : mon profil > infos du profil > voir les contributions. Une fois que vos messages sont modifiés, vous pouvez contacter un modo ou un admin, par MP ou sur le Chat. Inutile d’être désagréable (ça risque de jouer contre vous !) demandez si votre compo peut être rétablie. Si vos coms ont été modifiés alors elle sera remise en ligne. Voila je pense que j'ai fait le tour du problème. . . et j’espère qu'il n'y en aura plus !  Cette mesure est provisoire le temps que l'on trouve un moyen de vous forcer (c'est quand même malheureux d'en arriver là nan ?) à écrire des messages constructifs. Bien entendu ceci ne vous concerne pas si vous étiez déjà constructifs et fairplay avant, si jamais vous avez un doute sur la façon de bien faire un commentaire, si vous vous demandez si votre commentaire est suffisamment rédigé, n'hésitez pas à nous solliciter : nous vous aiderons, on est quand même pas des monstres Et inspirez vous des autres commentaires sur le site ! Des commentaires constructifs donneront une bonne image de vous aux autres, même si ils sont négatifs (merci de ne pas l’envoyé de message privé pour me dire que vous ete pas content )

*Dernières Ressources

Melomanners
Yop le FC ! J'ai fait un tuto sur Fl Studio 12 où je crée une musique electro en direct. Je vous montre ma façon personnelle de procéder quand je compose. J'espère que la vidéo vous sera utile et qu'elle vous apportera de nouvelles idées pour vos futures compositions. Lien : ?v=WnyPEjxexjk&t=25s
RZ+HD
Voici mes packs de samples qui seront mis à jours dans le temps. Derbuka ?id=0B0Ptx3mGPIkgZUo3YndZT2JIclE Tabla ?id=0B0Ptx3mGPIkgb1Z1Q2VjRWR5eHM Have fun ! :D
Melomanners
Yop tout le monde ! Je vous ai fait un petit tutoriel sur la façon de procéder avec FL Studio 12 pour pitcher ou sampler une voix sans modifier son tempo, ou bien adapter son tempo au BPM du projet sans modification de tonalité. J'en profite aussi dans ce tutoriel pour vous présenter le sampling à l'aide de Harmor, le vst intégré à la version producer de FL Studio. Lien : ?v=vLFKHUndMRI
le d®นェde
K Brown free Synth Plugins, 1. 8 gigas de vsti à télécharger gratos ici: merci à IVO pour le lien. ;) quelques photos: ;)
le d®นェde
salut, site avec de très bon freeware(11) de chez maxsynths, bons sons et conso de cpu ultra light. . . . la drum machine est vraiment cool, le reste aussi d'ailleurs. lien du site: enjoy. :++: édit: j'ai fait une recherche rapide, à priori c'est pas sur le site. . . . le cas échéant, désolé^^
Pateus
[shadow=orange,right][color=teal][size=24pt][u][i][b]Beatskillz MAX1 VstFx free [img] Vous ne savez pas comment compresser ou être un pro en compression ? Alors ce plugin est pour vous. ceci est un compresseur automatique avec temps de sortie 'intelligent' et des paramètres de ratio. Commandez vos crêtes très facilement, augmentez la puissance et les niveaux de votre piste ou mixez aisément sans effort. Peu de contrôles mais un son "Énorme"! Le Plug-in a la mesure précise pour les entrées L/R ainsi que pour les canaux de sorties, tant qu'aussi bien que la mesure de "Gain Gain Reduction" . (voir explication d'Amandine) Quelques Presets définit d'avance pour vous faire commencer sur tous les types de matériel et sauvegarder également votre propre preset. En comprimant beaucoup, utiliser juste le bouton "d'Attaque" pour rappeler le coup de punch facilement. Employez le soft limiteur pour rendre vos pistes plus forts aisément et d'une manière transparente. Ne perdez "jamais la Basse" en maximisant votre mélange ou sons, conservez le caractère de vos sons avec ce processeur de dynamique transparent. Compression Facile Facile et Maximisation de puissance. Téléchargez MAX1 32-64-bit VST/AU/AAX. gratuit! (sans abo) Mac / Windows / Manuel (en) chez [url= ]Beatskillz - MAX1

*Derniers Tutoriels

Alilox prod
Voici une belle suite de Plugins dont l'apparence peu attractive est opposée à leur puissance. ReaPlugs de REAPER, entièrement gratuits - ReaComp : compresseur ultra configurable et très obéissant (oui il aime ça :rulaiz:) - ReaXcomp : compresseur multibande, bandes illimitées) - ReaDelay : délai avec LP, HP et largeur stéréo) - ReaEQ : il affiche les notes correspondantes aux fréquences en direct, très obéissant et pas mal) - ReaFIR : merveilleux, 5 modes : EQ, Gate, Compresseur, Convolve L/R, et Subtract. Amusez-vous bien ^^) - ReaGate : un Gate ultra paramétrable - ReaJS : Wow ! Une centaine d'effets (délais, compresseurs, limiteurs, convolution, distortion, édition spectrale de noise, analyseurs, loop samplers et effets créatifs en tous genres. ) - ReaStream et ReaControlMIDI (que je n'ai pas utilisés)
JeanPhi
J'ai publié une version présentable de mon nouveau projet. Il s'agit d'un outil pour nous aider à construire des progressions d'accords dans une (ou des) gammes définie(s). Si vous trouvez des bugs, des choses à améliorer ou si vous avez des idées de nouvelles fonctionnalités, n'hésitez pas :++: >>>
ETHAN VAN GUARD
Salut tout le monde! J'ai commencé ma propre série de tutoriels sur les fonctionnalités de FL Studio. Je ne prévois pas de vous apprendre à mixer ou à "faire un son de basse monstrueux", je vous apprends purement et simplement à vous servir du logiciel. Voici le sommaire prévu pour l'instant : 0. 1 - Présentation des différentes zones de travail 0. 2 - Architecture et personnalisation du Browser 0. 3 - Architecture de la barre de contrôles 1. 0 - Le Channel Rack 1. 1 - Le Channel Rack : fonctions disparues! 2. 0 - Le Piano Roll : bases 2. 1 - Le Piano Roll : automations et paramètres des notes 2. 2 - Le Piano Roll : la Riff Machine 2. 3 - Le Piano Roll : Autres fonctionnalités de la boîte à outils 3 - L'utilisation de samples 4 - L'utilisation de synthétiseurs (software et hardware) 5 - La Playlist 6 - L'enregistrement audio et MIDI 7 - Les automations 8 - Le mixer 9 - Les effets (software et hardware) 10 - Le mode performance 11 - Utilisation de FL Studio avec d'autres logiciels ou objets Si cette série de tutoriels vous a plu, n'hésitez pas à le manifester à travers les likes, commentaires, partages, likes facebook ou abonnements! Merci de votre attention! Cette chaîne n'est pas monétisée, je ne gagne rien avec ces tutoriels, merci de ne pas les recopier sans mon avis!
Amandine
Yop all! :rulaiz: un petit tuto vite fait car bisarement dans la section tuto du fruity club il n'y a rien pour assigner un controleur a FL ou un VST. Alors deja on parle de quoi comme controleur. bah on parle de truc genre launchcontrol par exemple. un truc a vec plein de potards et de boutons qui ne servent qua bouger des potards et des boutons. . . :lol2: [size=18pt][color=orange]1 ) premier cas, l'interface de FL et les VST natif. l'avantage de ces derniers c'est qu'il sont assignable directement. pas besoin de passer par un un menu, celui qui s'ouvre directement permet d'assigner le potard virtuel, au reel. donc: 1) clic droit sur le potard pour faire apparetre le menu: [img] 2) cliquez sur "link to controller" 3) puis bouger le potard de votre controleur voilou! quand vous bouger le potard de votre controlleur, celui du VST (ou du mixer ou de Sytrus. . . . ou de tout ce qui sort de chez image line) Bouge!!! :rulaiz: [size=18pt][color=orange]2 ) second cas, vous voulez bouger un potard d'un VST externe (tout ce qui ne viendras pas de chez image line donc!) il faut donc passer par un menu en plus. plus precisement par le Browser (la partie a gauche dans FL) 1) ouvrir le menu plugin option situer en haut a gauche de votre VST: [img] 2) selectionner "browse parametter". ceci ouvriras les paramettres assignable du VST dans le browser 3) dans mon exemple je vais assigner la saturation a mon controlleur. je bouge donc le potard sur le VST. ceci auras pour effets de mettre en surbrillance le paramettre dans le browser. 4) clic droit sur le parametre dans le browser, puis comme pour les VST natif, "link to controller" 5) bouger le potard de votre controleur. . . et voilou! :rulaiz: [hr] pour sauvegarder une assignation, il suffit d'enregistrer votre "musique" (le flp avec l'assignation) dans les template de FL. moi j'enregistre dans le dossier "minimal" dans le dossier "empty"de FL: D:\Program Files (x86)\Image-Line\FL Studio 12\Data\Projects\Templates\Minimal\Empty ainsi vous la retrouverais dans "news from template" quand vous commencerais une musique :)
JIM-CB-EDM
Je voulais vous donner des informations concernant la chaîne basique utilisée en mastering EDM. Je vois déjà certains me dire « c’est du pré-mastering, le mastering c’est le glass-master, le pressage, etc. » Certes mais aujourd’hui avec l’avènement du numérique, le « pré-mastering » est devenu le « mastering ». C’est le terme employé par les professionnels simplement. [b]Pourquoi ces informations ? Je vois trop de mauvais conseils et c’est dommage. Et vous allez voir que faire du mastering pour de l’EDM n’est pas si compliqué. Mais en général les débutants rencontrent un souci : la track ne sonne pas aussi fort qu’une référence. Et si le débutant essaye de pousser le volume, il va trop dégrader le signal. Les raisons à cela sont multiples : - Mauvais mixage ; - Plug-ins non adaptés ; - Plug-ins utilisés dans le désordre ; - Plug-ins mal exploités ; - etc. [u][b]Comment doit être mon mixage avant le mastering ? Alors évidemment le mixage de votre track doit être bon (mais pas forcément parfait, en fait il ne doit pas l’être car il ne peut pas l’être). Mais qu’est-ce-qu’un bon mixage ? C’est un mixage qui sonne bien sur votre système d’écoute principal (monitoring ou très bon casque ou les deux). Un mixage qui sonne bien c’est un mixage où chaque son sera à sa place et dont le mélange n’entrainera pas une sorte de « bouillie » auditive. Sans revenir en détails sur le mixage, tout ceci se fait grâce principalement à du nettoyage de fréquences, de la compression, de la reverb et à la bonne utilisation de l’image stéréo. Une balance des volumes sur chaque piste doit permettre d’assurer une bonne assise et une présence cohérente de chaque élément suivant une ou plusieurs références. En EDM on pratique aussi le hard clipping sur les pistes des instruments qui n’ont pas besoin de conserver des hauts niveaux sur les transients. Il suffit simplement de mettre un plug-in de hard clipping et de couper ce qui dépasse sans que cela change la perception du son. Ceci permettra lors des divers compression et maximisation d’être optimal. Le dernier point est vraiment très important. Ne tentez surtout pas de trop vouloir apporter de brillance, de chaleur voire même de basses dans votre track. Il faut laisser cette mission au mastering. On peut comparer cela à la photographie pour les connaisseurs. En photo, il est bon lors de la prise de vue d’équilibrer l’exposition (photo ni trop sombre ni trop claire) et de ne pas saturer trop les couleurs. Cela sera lors du développement numérique (ex : photoshop ou lightroom) que l’on va accentuer les couleurs, en atténuer d’autres et jouer sur le contraste, le bruit, etc. En audio, la production et le mixage c’est la prise de vue et le mastering c’est le développement. Je vais m’arrêter là pour la comparaison. Évidemment votre headroom doit être correct c’est à dire ne pas dépasser les -3dbFs. [u][b]Techniquement, que font les studios des mastering en EDM ? Si on devait retenir une chaîne de mastering EDM, on doit retenir celle-ci : - « Gluer » le mix ; - Mettre sous contrôle les fréquences du mix ; - Nettoyer le mix ; - Colorer et faire briller le mix ; - Apporter de la chaleur au mix ; - Maximiser le volume global du mix. Je vais maintenant passer aux détails techniques. Cela dit je ne vais pas détailler les paramètres et expliquer le paramétrage de chaque plug-in. Cela pourra faire l’objet d’un tutoriel séparé si demandé. [u][b]Gluer le mix Derrière ce terme un peu étrange se cache une première chose fondamentale à faire. Vous devez rendre votre mixage homogène. Il va falloir donner l’impression que tout sonne à sa place en donnant aussi le ressenti que tout sonne tel un ensemble. On va en fait lier le mixage. Pour cela, on va utiliser une compression légère (2:1) de type analogique. Je vous recommande donc de mettre le plug-in Duendo SSL Bus Compressor pour faire cela. [u][b]Mettre sous contrôle les fréquences du mix Le plug-in utilisé est le compresseur multibandes. En EDM, on va utiliser que 3 bandes sur le master : basses, mediums et aigus. La compression de chaque bande doit être légère avec une attaque au moins égale à la durée d’une croche (environ 100ms). L’idée est de garder intacts les transients du mix. Une fois la compression active , on va ajuster le volume de chaque bande de façon à se rapprocher au maximum de l’équilibre bass, medium et aigu que l’on souhaite. Utilisez un compresseur multibande de qualité comme celui de la suite Ozone par contre. Je sais que certains ont du mal avec la compression et encore plus avec la compression multibande. Si je trouve le temps, je vous donnerai une méthode simple pour cette partie. [u][b]Nettoyer le mix Assez classique mais il faut le rappeler. Il est important de vérifier qu’aucune sifflante ou fréquence désagréable soit présente dans le mix. Faites ce travail de soustraction avant de passer à la suite. Pour cela, l’EQ2 reste un bon plug-in. Mais pour plus de précision je vous recommande l’EQ Fabfilter. [u][b]Colorer et faire briller le mix C’est là où vous allez dégainer votre plus beau EQ. Oubliez celui de FL, il va trop faire ressortir son côté « digital » quand vous allez augmenter les fréquences. Je vous recommande donc l’Oxford Native EQ en mode 4 ou GML. La première chose à faire est de mettre un low cut à 30Hz. Ensuite, vous pouvez intensifier et réduire les fréquences qui vont amener votre mix à la perception spectrale souhaitée (comme d’habitude on se base sur une référence). Et vous verrez qu’avec cette EQ et en utilisant de larges facteurs Q, vous pourrez augmenter ou réduire des fréquences jusqu’à 3 ou 4db sans que le résultat paraisse extrême. Cela reste précis et acceptable. Les algorithmes derrière ce plug-in sont très performants. Pour ajuster encore plus précisément cette coloration, on peut aussi tenter une EQ M/S (en gros, on égalise ce qui est au centre séparément de ce qui est sur les côtés et inversement). Et pour finir, on va ajuster l’image stéréo à l’aide de plug-ins. Le bx-control de Brainworks est très utilisé pour cela en mastering. En général, on rend mono tout ce qui est en dessous de 150 Hz et on ajuste la largeur stéréo suivant une référence. On surveille aussi le vu-mètre de corrélation pour assurer une compatibilité mono (être en 0 et +1). [u][b]Apporter de la chaleur au mix Ici on va encore essayer de masquer ce côté musique par ordinateur. On veut apporter une touche analogique supplémentaire. Je recommande le très bon Oxford Inflator où il suffit juste d’augmenter l’effet pour obtenir un mix plus chaleureux. Selon votre mix et le sous-genre EDM, je vous recommande d’essayer une valeur d’effet entre 30 et 75%. Ce plug-in est vraiment magique dans le sens où y’a qu’un seul fader à monter ou descendre. [u][b]Maximiser le volume global[/u] Cette étape cruciale est incontournable aujourd’hui. La Loudness War oblige chaque producteur à amener du niveau au mastering au détriment d’une dynamique toujours plus petite. L’objectif est donc d’augmenter le volume en écrasant le mix mais sans que l’effet de saturation soit dérangeant. Ne vous inquiétez pas, il existe des plug-ins de limiteur très performants qui ont été conçus spécialement pour cela. En général, on utilise deux limiteurs mais pas n’importe lesquels. Le premier est le Oxford Limiter (décidemment cette série Oxford nous sert beaucoup en mastering). On l’utilise en Safe Mode, auto gain et auto comp actifs avec l’attack de 1ms (valeur max). L’astuce est cette attaque car elle est connue de tous les producteurs professionnels. On ne sait pas comment ni pourquoi mais quand on va augmenter le gain input, les transients du kick et des drums en général vont rester intacts. Notez le gain réduction ne doit pas dépasser environ 2. Votre mix doit danser sur ce vu-mètre. Ce premier limiteur doit vous réduire la dynamic range à environ 6 db (utilisez le TT Dynamic Range Meter pour le savoir). Mais on va devoir réduire la dynamic range à 5 ou 4 pour sonner aussi fort que les titres du commerce. Vous pouvez aussi tenter d’augmenter le paramètre enhancer, cela peut apporter encore de l’harmonie et de la chaleur dans le mix. On utilise un second limiter : le AOM Invisible Limiter G2. Ce dernier va pouvoir aller jusqu’à une DR de 4 ou 5 sans dégrader (de façon perceptible) le signal. Il suffit juste d’ajuster l’input gain et le tour est joué. Encore un plug-in magique. Je recommande aussi de mettre une limitation à -0. 3 db (idéal pour les conversions mp3, youtube, etc. ). Évidemment, oubliez le limiteur de FL pour le mastering. Et voilà ! Avec tous ces conseils vous devriez avoir un mix masterisé EDM similaire à ceux du commerce. Évidemment la qualité de producteur et de mixage en amont va aussi jouer énormément. Dernier conseil, jusqu’à l’étape de maximisation, comparer chaque effet ajouté en gardant toujours un volume identique. Car je vous le rappelle, si un effet fait sonner plus fort, cela va paraître meilleur. Or, c’est une fausse idée. Il faut toujours écouter l’effet ajouté en ayant un gain RMS identique. En général chaque plug-in dispose d’un make up gain ou output gain que vous pouvez baisser ou augmenter. Ce conseil est très important. Enfin, je sais que les plug-in que je recommande sont payants et très chers pour certains. Libre à vous de les acheter ou juste les essayer gratuitement en version d’essai. Ceux qui veulent les pirater, cela reste leur affaire. Car oui, ils sont tous « piratables ». En espérant que tout cela vous aide beaucoup, je vous souhaite bon courage.
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. [color=yellow][size=18pt]1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page [url='est-ce-qu'un-commentaire-constructif-42251/]"Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. [size=18pt]2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. [i]Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. [size=18pt]3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.

*Partenaires

*Compos Récentes

Rawwrrr Oui fouette moi fort
Hello ! New track pour vos oreilles de fragile manifeste ! De la chill trap des familles Des familles de Normandie et de tombouctou, c'est un savant mélange entre la culture Malienne et Viking ! Ça donne le Malking ! c'est classe hein ! Sinon j'ai utilisé : - Ma souris - Mes mains - FL - Des barres chocolatées  - De la boisson énergisante qui donne des ailes La Malkingsie vous salue !
Makaak
Bonjour à tous! Ca fait une paye que j'étais pas venu ici. . . !! Pour mon retour sur le forum, je me décide enfin à poster un morceau. . . Tous vos commentaires seront les bienvenus! A plus!
Felknia
Hello hello, nouvelle compo chantée, il y avait longtemps ! je m'attaque ici au Cherry Pie Riddim, qui est une reprise de "Cherry Oh Baby" de Eric Donaldson L'histoire est tout con, c'est un gars qui drague une nana et qui fait des pieds et des mains pour obtenir ses faveurs. Le ton est volontairement à l'eau de rose, faut prendre la compo globalement avec une pincée de second degré. Attention : mon disque dur a crash avant que je ne puisse finir la compo, du coup le mix n'est pas fini, certains enregistrements ne sont pas définitifs (par exemple à l'intro il est censé y avoir une voix de fille, je n'ai pas pu la mettre, du coup c'est ma voix pitchée à la place). . . désolé pour ça. Je compte un jour refaire les enregistrements mais là je vais partir en vacances donc je n'aurai pas le temps, c'est pour ça que je vous laisse ce work in progress en attendant ! Sans plus tarder, voici les paroles. [color=green]INTRO [color=orange]- Hello miss, aïe aïe aïe, mais qu'est-ce que t'es belle ! - Huh huh ? - Pourrais tu me dire comment tu t'appelles ? - . . . non. - Depuis que je t'ai vue je me sens pousser des ailes ! - Eh ben va voler ailleurs ! Je pense à toi du matin à la nuit Baby tu occupes mes rêves aussi J'espère sincèrement être plus qu'un ami Car ce que je ressens ne peut être défini REFRAIN x2 Tu veux du charme et du plaisir ? Demande à Madred ! Quelqu'un pour assouvir tes désirs ? Demande à Madred ! Du bonheur sans réfléchir ? Demande à Madred ! Oui c'est ça qui m'inspire Et j'ai pas peur de le dire COUPLET 1 Oui j'ai osé poser ma voix sur cette version Dans l'espérance d'attirer ton attention Donne moi le signal et on passe à l'action Toi et moi marchons dans la même direction Demande à Madred, demande à Madred ! Si tu as besoin d'aide je serai là sans scred J'ai la potion le remède pour que ta nuit soit raide Et si l'amour est un crime alors c'est coupable que je plaide REFRAIN x2 COUPLET 2 Quand tu me dis bonjour j'en vois de toutes les couleurs Quand tu me dis bonsoir baby ça fait mon bonheur Laisse moi te découvrir, je serai l'explorateur Et si tu tombes malade je serai ton docteur Quand tu wine wine wine ton body j'deviens fou girl C'est le genre d'image qui me suis tous les jours girl Tu danses sans cesses et l'ambiance devient floue girl J'n'en perds pas un bout, et j'irai jusqu'au bout A toi j'ai accroché mon coeur et mes espoirs Tu es gravée dans ma tête et ma mémoire C'est pas du cinéma, je n'te raconte pas d'histoires Mon nom c'est Madred MC, mais tu peux m'appeler ce soir REFRAIN Le charme et le plaisir ? C'est avec Madred ! Quelqu'un pour assouvir tes désirs ? Demande à Madred ! Du bonheur sans réfléchir ? Demande à Madred ! Oui c'est ça qui m'inspire, huh ! COUPLET 3 On va le prendre old school J'aime quand t'es calme oui j'aime quand t'es cool Pas besoin d'alcool pour qu'entre nous ça colle Le vol est sans escales et c'est ce soir qu'on décolle Si tu veux qu'on décale, dis le ! De mon P. O. V. je suis L. O. V. E dans ma L. I. F. E tu es V. I. P. Le couplet est long, mais il n'est pas fini J'ai encore quelques mesures qui me viennent à l'esprit Je pense à toi de midi à midi Baby tu éloignes toute forme d'ennui Je n'ai pas pour habitude de m'exprimer ainsi Dis moi si tu approuves ce que je te dis Chaque seconde en ta présence est une source de plaisir Je décrocherai la lune pour te voir sourire Glisse moi dans l'oreille ce qui te ferai plaisir Je ferai l'impossible pour répondre à tes désirs REFRAIN x2 Ma baby girl viens avec moi, que tous les deux on s'pose Est tu d'accord pour dire qu'on est en symbiose ? Je pense qu'entre toi et moi, il se passe quelque chose Je t’emmènerai dans un pays de flamands roses Oui j'ai osé poser mes lèvres sur les tiennes Je t'ai volé un baiser, mais j'en voudrais une centaine Tu ne m'as pas dit non, c'est que tu voudrais que je revienne Alors ma chérie, écoute ma rengaine REFRAIN x2 OUTRO - Pfff ! - Roooh je demande pas grand chose, tu sais ce que j'espère ! - Alalalala - Que tous les deux on se pose, et qu'on aille boire un verre ! - Et puis quoi encore ? - Et le reste se passe de commentaires ! - Blablablabla. . . Il y a quelques clins d’œils disséminés dans le texte, par exemple l'intro est une reprise directe d'un des couplets de Taï J dans son morceau "Boom Bang Bang", et le couplet "De mon P. O. V. . . . " est a été inspiré par le couplet couplet de VIP. R dans le morceau "All Stars" de B. O. S. S. Un grand merci à Voekoevaka et Keshika pour avoir participé aux chœurs ! Bonne écoute à tous, en attendant la version définitive qui prendra du temps !
NairLess
Salut !  [MAJ suite au comm de Dj Pomme au niveau des freq, du mix + améliorations au niveau du piano, ajout d'un meilleur sidechain sur le deuxieme drop, reverb de la voix baissé et voix recoupée pour enlever les bruits parasites, changement de kicks au break et à la fin] Je vous propose aujourd'hui ma dernière composition de melodic techno nommée "Emotions", je vous laisse découvrir la musique sans en dire plus ;). J'espère en tout cas que vous apprécierez ! Les VST utilisés sont simples : - Sylenth1, - Sakura. En plugins : - Gross Beat, - Fruity Parametric EQ 2, - Fruity Delay, - Fruity Reeverb 2. Bonne écoute !
Freedomeda
Salut les fruitos ! Après une longue pause pour retrouver l'inspiration, je reviens pour sortir un son orienté progressive house. Bonne écoute !
djams dean
Bonsoir à vous tous , sa fait un petit moment déjà que je scrute ce forum a l'affut de bon conseil tout style confondu , alors vois j'avais envie de vous faire écoutez un projet style un peu house , et j'ai énormément de vous afin de l'améliorer au niveau technique comme créatif , pour moi ce morceau a l'air pas mal mais il sonne un peu trop amateur , voila vous etes les 1er a l'écoutez et j'attend vos retours avec impatience

*Entraide

floriancossard
Bonjour, J'ai actuellement un problème qui m'empêche de composer. Lorsque j’appuie sur le bouton Play de ma playlist ou pattern, le curseur ne défile pas et va directement à la fin, sans donc passer une seule note. J'ai joint un Screenshot pour que vous pussiez comprendre et m'aider à réparer ce bug ! Merci beaucoup
Foxy
Bien le bonjour ! Je compte investir prochainement dans un clavier maitre. Je m'en serivrai pour composer et pour utiliser les samples que je déniche. J'ai repéré celui-ci qui m'a l'air plutôt simpa :  Quelqu'un aurait-il un avis dessus ? Du coup je me demandais, des touches de clavier à qui on assigne des samples revient au même qu'une MPc mis à par qu'il y a le touché en moins (qui doit être plus agréable et plus intuitif sur une MPC) je me trompe ?
nass
Bonjour, j'ai la v 12. 1. 2 de flstudio at j'aimerais passer à la 12. 4, est-ce que j'ai de nouveau besoin d'une clé de registre ou pas ? Merci d'avance
desportj
Salut :) Je poste ce sujet car je cherche quelque chose dont je connais pas le nom, En gros, c'est ce genre de truc (en apparence pas au niveau fonctionnalités) : (assez grand, 4 très larges pads, jouable aux baguettes) Mais en version MIDI, car tout ceux que j'ai vu c'est de l'électronique avec écran et samples intégrés Ca m'étonne que ça existe pas mais pas trouvé sur Thomann Si quelqu'un sait. . . :)
Alexandre Coën
Bonsoir, Je voudrais savoir si il est possible d'ecrire sur le pianoroll en utilisant une tablette graphique (je parle d'une tablette format A4 que ce servent les illustrateurs / dessinateur 2d pour dessiner directement sur photoshop par exemple). J'aimerai pouvoir avoir mettre les notes sur la pianoroll avec un stylet sur la tablette plutot que de mettre les notes sur la grille a la souris. Je me demandais si c’était possible sur FL ou pas, en complément du clavier et la souris Es-ce quelqu'un a déjà testé ça ? Merci ^^
ants
salut j ai suis dans le pétrin je ne sais pas comment envoyer du midi de fl dedans mon korg j ai un microkorg et j aimerais envoyer du midi  dedans en passant si vous connaisser un pack de drum rock ultra réaliste  sa m aiderais  >:(

*Experiences Musicales

eresi38
salut tout le monde !  j'aimerai vous partager mon expérience de la scène pour avoir mixé à un festival accueillant blasterjaxx vinai firebeatz. . . des avis ? ?v=7gT_4lIphkA
Musictuto
Salut tout le monde, je vous partage ma chaîne Youtube Whoo de partage de musique libre de droit sous license Créative Commons. Je vais essayer d'augmenter le catalogue a 500 musiques d'ici la fin d'année. ?v=vGHocOxn64k Pour en voir plus:
steve12
Bonjour actuellement je cherche a comprendre comment faire de l'afro beat pour composer le drums j'ai compris mais sauf que je ne comprend pas comment trouver la mélodie qui va avec j'ai cherché partout sur YouTube mais personne n'explique clairement comment faire une mélodie pour afro beat. Merci
Soundstravelers
http://www. fruityclub. net/profile_pictures/57482_1497798711. png Bienvenue chez les Soundstravelers !!!!!! C'est quoi le "Big Mix" ?    :petard: C'est notre fil rouge à Dj T et moi depuis près de 7 ans maintenant. Un projet jamais principal mais toujours présent. . . . . un truc qui titille nos chastes oreilles depuis des années. . . . . Quand on compose un album, un EP, un morceau, on part souvent dans de très bonnes/mauvaise directions. . . . . . Les gimmiks isolés, les trouvailles abandonnées, les boucles perdues. . . . . . . . Tout ça s'accumule mais reste, imperturbable, sur notre disque dur. . . . . . . Le Big Mix, c'est simplement le moyen de leur permettre de retrouver leur habit de lumière et de leur donner un espace dans lequel ils ont liberté pour trouver leur propre existence. Le projet prendra donc la forme d'un gros Mix set complètement original monté par nos douces mains sur Fl Studio. Du Trip Hop, du Hip Hop, un zeste d'electro, une pincée de musique du monde et de rock. . . . . . . . On retrouvera l'univers habituel des Soundstravelers. Bon voyage !!!!! Ps: Vous pouvez télécharger le set. . . . Suffit de cliquer sur le bouton "téléchargement" du lecteur. Les sound's. Virez: Composition, Mixage Dj T: Scratch, arrangements
Bernie51
Bonjour Comment crée un roulement de batterie  comme l'intro  des  Cactus de Dutronc ? merci
Voekoevaka
[size=10pt]Et voilà le troisième album (car l'autre intitulé [url=]"Cinq Mélodies de Piano" est en quelque sorte un album hors série). Je vous invite à aller l'écouter et le télécharger en suivant le lien ci-contre : lien ! [img width=530 height=530] [color=yellow]Liste des morceaux : [img width=530 height=530] [color=yellow]Liens vers les compos (pour des informations supplémentaires) [size=14pt][color=yellow]: [center][font=courier][size=10pt][url=]Communicating with You [url=]Abuela Conmigo [url=]Sator Arepo Tenet Opera Rotas [url=]PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy [url=]Deux Cent Seize Mots [url=]Chromosome et Datura [size=14pt][color=yellow]Explications : [size=10pt]Cet album prend sa source dans les années 2011, lorsque j'ai découvert que la manière de composer que j'avais ne me convenait pas. En effet, j'ouvrais le logiciel (FL, MuseScore ou Guitar Pro 5), et j'y mettais les idées que j'avais directement en tête, avec peu de préméditation. En conséquence, les compositions que je faisaient ne reflétaient pas du tout ce que je cherchais à exprimer, étant bien trop "fait sur le moment" et sans fond. Alors j'ai changé ma stratégie : j'ai commencé à laisser les morceaux maturer longtemps dans ma tête, avant d'écrire quoi que ce soit. C'est ainsi que les idées que j'avais à l'époque se sont organisées naturellement en trois albums, qui commencaient à se préciser de plus en plus : mon premier album, [url=(sommeils-des-vieux-mondes-et-transes-chamaniques)/]"Hay Roses" est un album très calme, où il est question de chamanisme, avec une ambiance qui se veut apaîsante comme exotique, sorti en 2013. Le second, "Silver Loves", est assez bipolaire. Une première moitié très directe, beaucoup moins calme, centrée sur les textes. Et une seconde moitié très abstraite, très éthérée. Cet album est sorti un an après, en 2014. [size=10pt]À ce moment là, j'avais quasiment en tête tout ce qu'il fallait pour réaliser le troisième opus, avec une sortie espérée en 2015. Seules les paroles restaient à écrire (c'est toujours une partie qui me ralentit), car l'album était initialement conçu pour 4 titres : sans "Deux Cent Seize Mots", et "Chromosome et Datura". Mais une expérience très originale a totalement bloqué la production de l'album pendant 2-3 ans. En effet, si vous avez l'idée de faire chanter un texte long, d'autant plus qu'il est écrit dans une langue que vous avez inventée, difficile à prononcer, et de plus qu'il y a 4 voix féminines qui chantent au même moment, alors attendez vous à ce que cela prenne du temps ! Mais grâce au courage et aux attitudes linguistiques des quatre chanteuses de "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy", l'album a enfin pu devenir complet ! Donc, comment est structuré cet album ? Il est construit autour de trois morceaux, qui sont "Abuela Conmigo", "Sator Arepo Tenet Opera Rotas" et "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy" : trois morceaux construits avec beaucoup de similarités, que ce soit dans la structure, dans les mélodies, dans les arrangements vocaux, que dans le tempo. - Ces morceaux s'inscrivent dans une pratique qui me convient de plus en plus : aller puiser dans les archétypes structuraux de la musique rock, voire même pop (tout ce qui est refrain, pont, intro, tempo très carré, breaks, pré-refrains, couplets, solos composés où improvisés, voire même parties progressives), mais poussés à l'extrême, et surtout transposés dans des instrumentations et des styles totalement différents (musiques celtiques, classiques, gothiques, arabes, indiennes, jazz, tribales, méditatives…). - De plus, dans chacun de ces trois morceaux, je me suis permis un écart de conduite par rapport à mes habitudes. En effet, j'aime beaucoup garder une instrumentation stable et cohérente, même dans une composition lente, sauf que ici, les morceaux sont bâtis autour d'une bipolarité dans l'instrumentation. Dans le premier, c'est l'arrivée soudaine de cuivres, d'un orchestre de bois, et d'instruments plus atypiques comme l'harmonica de glace et le beatbox, placés dans une fraction minime de la composition. Dans le second, c'est un solo de oud, instrument qui n'a pas montré son nez pendant les 5 premières minutes et qui ne reviendra plus après son solo de 20 secondes, et qui va ouvrir la voie à un piano, à un saxophone et à une section cuivres, qui ne vont pas durer spécialement plus longtemps dans la pistes, apportant avec eux le style jazz qui s'enfuit dès que l'on a le temps de s'y habituer. Dans le troisième, c'est la présence d'un pad électronique qui va structurer le morceau, et de la dualité entre une guitare, accompagnés de quelques solistes, et d'un orchestre, qui aura sa partie dédiée. D'ailleurs, comme cette guitare ne joue que dans le premiers tiers, on peut entendre le guitariste quitter la scène au bon milieu du morceau. - Ensuite, un autre aspect que j'ai expérimenté sur ces morceaux est l'harmonie vocale. C'est quelque chose que j'aime énormément, car ça donne beaucoup plus de vie et de convivialité à un morceau, tout en étant très solennel et esthétique, et c'est quelque chose vers lequel je me dirigerai de plus en plus (il n'y a qu'à écouter [url=]"The Odd Triangle" qui fera partie d'un prochain album pour le remarquer). - Enfin, on retrouve dans chacun des trois morceaux des solos construits et rapides, où alors des mélodies répétées au point de rentrer de force dans la tête. C'est un moyen que j'aime employer pour donner une identité aux morceaux. Les voix sont construites autour de couplets et de leur énumération, et il y a toujours une partie qui se place en opposition avec le reste du morceau, que ce soit un style jazz, orchestral, ambient, expérimental ou même ballet. [size=10pt]L'album est aussi doté d'une mise en bouche au doux nom de "Communicating with You", qui est plus une grosse expérience de langage qu'une composition construite de manière classique. À première vue, c'est une sorte de danse médiévale qui part dans tous les sens, avec une instrumentation évolutive et aucun thème fixe. Mais le fondement de ce morceau, c'est que les phrases mélodiques et les ostinatos rythmiques vont remplacer les lettres et les mots, pour constituer une sorte de prière qui va donner un sens à l'album. Car en effet, le message de l'album, c'est l'art. L'art comme codage, ou comme l'expression concrète de conceptions abstraites. C'est ce qui m'a guidé lorsque j'ai inventé une langue construite, que j'ai écrit des messages (au sens propre, pas au sens figuré) en utilisant les notes pour support, que j'ai établi un parallèle entre les Cathares et le Peuple de la Terre qui habite mon monde imaginaire, que j'ai établi un parallèle entre Jésus et un procédé thermodynamique d'évacuation du mal dans un monde cyclique (avec création nulle d'entropie), que j'ai établi un parallèle entre la dynamique d'un arbre dans une forêt et le fonctionnement de l'esprit humain, et que j'ai cherché à donner vie à des concepts inanimés, comme les nombres. Il n'y a pas mieux que cette phrase, tirée de la piste éponyme, pour le résumer : "Cuando pienso a las unidades de mi colección inmóviles como monolitos se haran caracteres y sus historias se enumeran con respeto a sus condiciones como uno perfecto equilibrio eterno". Traduction : "Quand je pense aux unités de ma collection, ils deviennent des personnages, et leurs histoires se déclinent en fonction de leurs nature, comme un parfait équilibre éternel". La cryptographie et le langage ont donc une place importante dans l'album. Je n'ai pas encore parlé des deux dernières pistes. Celles-ci sont venues se greffer plus tard dans la réalisation de l'album. Visiblement, "Chromosome et Datura" va totalement dans le sens inverse de l'album. On est plus du tout dans l'énumération structurée de séries d'idées abstraites, complexes et organisées, mais bel et bien dans le conte pur et dur, dans un voyage parmi les ambiances, les rêves et les cauchemards, parmi les chimères pathétiques et les rêveurs anonymes. En effet, le début de l'album n'a rien d'un songe, mais il a été produit par le songe, par l'abstraction, et il va être temps de se réveiller pour la fin. C'est le sens de cette chanson : la vie est difficile, et c'est une sorte de mise en garde. Le style, tango, est parfait pour en parler, car il est très bien capable de poster des ambiances oniriques. Enfin, entre la contemplation des objets abstrait et le réveil, sont venus s'intercaler deux cent seize mots, dans un morceau, plus ancien, qui constitue le pont parfait pour les relier, et donc qui a naturellement trouvé sa place dans cet album. Ce morceau, sobrement intitulé "Deux Cent Seize Mots", est une sorte de litanie médiévale (sans rappeler la piste d'ouverture), avec une rythmique très tarabiscotée, remplie de contretemps, et une mélodie, qui, comme à mon habitude, devrait rentrer dans votre tête à grand coups de bélier. Beaucoup d'explications, car j'estime que c'est important pour comprendre un peu plus l'album, mais c'est terminé. Et sur ce, bonne écoute ! [color=yellow]Participations : [noembed][size=10pt]Je tiens à remercier tous les participants pour leur contribution vocale à l'album. Il y a : Claire César : Voix chantée dans "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy" [url=]Denis Mockler : Voix chantée et effets vocaux dans "Sator Arepo Tenet Opera Rotas" Émilie David : Voix chantée dans "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy", et chœur dans "Chromosome et Datura" Hugo, mon frère : Chœur et voix chantée dans "Chromosome et Datura" Isabelle Cerezo : Voix chantée dans "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy" Jean-Yves, mon père : Chœur dans "Chromosome et Datura" Josselin Algans : Chœur dans "Chromosome et Datura" Keshika ♥♥ : Voix chantée dans "PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy" Luciole Langevine : Voix chantée dans "Abuela Conmigo" Mara Oldfield : Voix chantée dans "Abuela Conmigo" Maria Engkvist : Voix chantée et effets vocaux dans "Sator Arepo Tenet Opera Rotas" Marie-Claire, ma mère : Chœur dans "Chromosome et Datura" Raphaëlle Grave : Effets vocaus dans "Sator Arepo Tenet Opera Rotas" [color=yellow]Paroles : [size=10pt]♦ Communicating with You : : [i][size=8pt]Vœ ♦ Abuela Conmigo : [i][size=8pt]Asi llego. No me puedo recordar cuando yo era tu y no me puedo imaginar cuando yo sea tu Pero siempre veo tu grande estatura caminando en el cielo dando la luz a los sabios y a otros que la vida les mata Rodeados de viejos libros en los atícos perdidos esperamos mi abuela conmigo ñero. Juntos a traves de la noche superaramos a todos los secretos mi abuela conmigo ñero. Cuando ando al largo de mi codigo que creo con las letras de mis pasos, y los simbolos de mis gestos. es para responder a los poemas de mis actos expresado de frutas de escaleras y ventanas abiertas. Con cientos de cuentos delante de la chimenea viajamos mi abuela conmigo ñero El otro que me hizo padecer al otro lado de la riviera le olvido mi abuela conmigo ñero. Por la noche, es la dulce luz que cuerpo a cuerpo con las voces la musica y los sueños, revela a mi tus movimientos suaves y enciende estrellas en mis ojos. Sequiré bailando. Rodeados de viejos libros en los atícos perdidos esperamos mi abuela conmigo ñero. Juntos a traves de la noche superaramos a todos los secretos mi abuela conmigo ñero. Cuando pienso a las unidades de mi colección inmóviles como monolitos se haran caracteres y sus historias se enumeran con respeto a sus condiciones como uno perfecto equilibrio eterno. Con cientos de cuentos delante de la chimenea viajamos mi abuela conmigo ñero El otro que me hizo padecer al otro lado de la riviera le olvido mi abuela conmigo ñero. Por una mañana, un árbol delicioso me dice que el bosque se va y que ello volará lejos Pero tambien añadio que nunca olvidará mis pasos mi respiración y mi presencia entre sus truncos. Rodeados de viejos libros en los atícos perdidos esperamos mi abuela conmigo ñero. Juntos a traves de la noche superaramos a todos los secretos mi abuela conmigo ñero. Y tambien, con cientos de cuentos delante de la chimenea viajamos mi abuela conmigo ñero El otro que me hizo padecer al otro lado de la riviera le olvido mi abuela conmigo ñero. Y ahora, rodeados de viejos libros en los atícos perdidos esperamos mi abuela conmigo ñero. Juntos a traves de la noche superaramos a todos los secretos mi abuela conmigo ñero Y tambien, con cientos de cuentos delante de la chimenea viajamos mi abuela conmigo ñero El otro que me hizo padecer al otro lado de la riviera le olvido mi abuela conmigo ñero. Y ahora, rodeados de viejos libros en los atícos perdidos esperamos mi abuela conmigo ñero. Juntos a traves de la noche superaramos a todos los secretos mi abuela conmigo ñero. Y siempre alegría y tristeza caminan maño a maño los miramos mi abuela conmigo ñero La vida es una historia que creamos pensando como un arte mi abuela conmigo ñero. [hr] [font=courier][size=10pt]♦ Sator Arepo Tenet Opera Rotas : [size=8pt]Quae natat personam specto in aqua marina ad oram, tum intellego hoc esse corpus meum, quia somnio tum, quia somnio tum. Propter peccatum potestatis, in absurda regione caeli diu ingredi debueramus, quia narras tu, quia narras tu. O terribilis spiritus doloris, redde mihi infantem meum, obsecro. O magna arbor cinerea, imploro ab te, imploro ab te. Possimne scire quando regnum tuum finem habiturum sit, in oceano consetudinis nostrae cadesne ? In die pacto, quia narras tu, quia narras tu. In obscuro flumine vitarum nostrarum, videsne ad lumen cordis qui ut sparsae stellae radiant, eo et ei vivimus. In dolore magno, in quiete summa, in tuortuosis aut claris viis vitae omnis. Damnationes successusque permanebunt, sator ad repo tenet opera rotas. Splendidos oculos tuos video, ubi fatigati mundi perpitui sunt. Manuus tuas corruptam video, quas abicis tu, quas abicis tu. Debebimusne vivere diu in eo castello, longe ab sole mundoque, nostri tectum ? Agat non solitudinem, me promittis tu, me promittis tu. Purgatio ritualis eveniet quae vinculum fati nostri rumpat. Portae viaeque vivere meliorem factum, meliorem factum. Ita in opacitate vivere delebimus, ut super cruce sapiens exivit. Revertam ad te, revertam ad te, itere meo acto, itere meo acto. In obscuro flumine vitarum nostrarum, videsne ad lumen cordis qui ut sparsae stellae radiant, eo et ei vivimus. In dolore magno, in quiete summa, in tuortuosis aut claris viis vitae omnis. Damnationes successusque permanebunt, sator ad repo tenet opera rotas. [hr] [font=courier][size=10pt]♦ PoTistwinstenstwan SpiTiskwinToy : [size=8pt]So Key KeyTistestenske ReyTisehtiRkey Rey So SoSpeskonstwansta ShoTikashwin ShdoTishaStoy Sho So Speskonstwan ShoTikashwinsta ShdoTishaStoy Shdo Tishda Stoy Rkey Sho Tipwinti Shdo Tishda Stoy So Sey PoTishwinskehshdask on SpoTishdashwinskenToy Shey TiSkwanse Stey Sho Sey PoTishwinskehshdask on SpoTisasatiToy Shey TiSkonshdaskon Stey Tishda Stoy So Sey PoTiskonshdaskon SpoSkensetoy Shey SoTirestarke ShoTistwinstenstwan ShdoTishdatiStoy Stey Sho SoTistensen ShoTistwinstenstwan ShdoTikatiStoy Shdo TiShda Stoy So So Po SoTistensen ShoTisen ShdoTishdatiStoy Spo Tisise Toy Sho Po SoTikashwin ShoTistensen ShdoTishdatiStoy Spo TiShase Toy Shdo TiSha Stoy Sho SoTistensen ShoTishwin ShdoTita Stoy Shdo Tishda Stoy So Sey Po Sey Tiseh Shey PoTikashwin SpoTisasatiToy Stey Spo Tisken Toy Shey SoSpeskonstwan Shospekashwinstwan ShdoTishdaStoy Stey Sho Sey PoTistensen SposkenseToy Shey So SoTikashwin ShoTishwin ShdoTita Stoy Sho PoTistwinstenstwan SpoTiskeToy Shdo Tisha Stoy Stey Sho Ko PoTistwinstenstwan SpoTishdasonskenToy Sko SoTison ShoTishwin ShdoTitaStoy Rko Shdo Tishda Stoy So Sey Po Tisken Spo Sey PoSpeskonstwan SpoSkensetiToy Shey SoSpesten ShoTistwin ShdoTisha Stoy Stey Toy Shey Tikashwin Stey Sho Sey PoTistwinstenstwan SpoRendwinskonToy Shey Sey PoSpekashwinstwan SpoTiserontenToy Shey Tistensen Stey Stey Sho Sey PoTikashwin SpoTiskonkaskenToy Shey So SoTistwinstenstwan ShoTisha ShdoTishaStoy Sho TiStenskwan Shdo TiSha Stoy Stey Sho Ko So PoTistwanrarensten SpoTisesonToy Sho TiStwinstenstwan Shdo Tishdati Stoy Sko TiDati Rko Shdo TiSha Stoy PoTistwinstenstwan SpoTiskwinToy So So PoTipwinshwin SpoTiskonkashwinToy Sho TiSha Shdo TiSha Stoy Sho So Po PoTistaskwanshwin SpoTikashwinToy Spo TiSekati Toy Sho TiKa Shdo TiSha Stoy Sho Sey PoSpeskonstwan SpoSkenseToy Shey So PoTishwin SpoTisetiToy Sho TiShda Shdo TiSha Stoy Stey Sho Ko So So PoTistwindonskwan SpoTipwinkaToy Sho TiShda Shdo TiSha Stoy Sho SpeStwin Shdo TiShati Stoy Sko PoTistensen SpoTidatiToy Rko Shdo TiSha Stoy So So So PoTiskaskwinshdasko n SpoTiseshdaToy Sho TiKa Shdo TiSha Stoy Sho PoTistwinstenstwan SpoTistwanToy Shdo TiShdati Stoy Sho So PoTisonskon SpoTishdashwinskenT oy Sho TiRka Shdo TiSha Stoy Sho Sey PoTistensen SpoTistaskeToy Shey Ko So PoTisten SpoTipwinkaToy Sho TiRka Shdo TiSha Stoy Sko PoSpesten SpoTisekatiToy Rko Stey Shdo TiSha Stoy Sey So So PoTiskaskwinshdasko n SpoTishdasenskonToy Sho TiSasa Shdo TiSha Stoy Sho Ko SoTistaske ShoTisapa ShdoTishaStoy Sko Tirkerko Shdo TiSha Stoy Shdey Po TiStwinstenstwan Spo PoTistenshdasken SpoTistatiToy Toy Stey Sey PoTikashwin SpoTisetiskenToy Shey So Ko PoTipwinti SpoTisentiToy Sko Po TiSpwinsen SpoTisentiToy Rko Sho TiKarka Shdo TiSha Stoy Stey Sey Ko PoSpeskonstwan SpoTidonsponToy Sko PoSpeskonstwan SpoTidonsenToy Rko Shey TiDonspontehpon Stey [hr] [font=courier][size=10pt]♦ Deux Cent Seize Mots : [size=8pt]Il en est de notre place Assis autour du feu Incessamment nous ressasse A leur lueur, leur yeux Nous, faire un vœu Douze mots bleus Profonds, silencieux Pour la transe secrète Des âmes complètes Idylliques muettes Cristallisent nos vides Dessinent la danse des sphères Façonnent notre chrysalide Tourne le ciel, la terre Qui agite l'air Tord la pierre Jaillit la lumière Puis ronge le fer Assemble, rompt Enfante la mer L'eau nourrit la plaine Et crée la graine Unit les feuilles et le vent Aligne les branches du chêne La forêt s'étend Magnifique, émerveille Sous la chaleur du Soleil Accroche solidement Colore le monde blanc Ésotérique enterrement Les pas font trembler la flore Animent la fleur des champs Renouveau, l’œuf éclore Aiguisées, coule le sang Comme une cigale Dans notre théâtre Le monde animal Là hyène devient lion Devient la patte Enfin papillon Nous fument bien avant naître Nous serons après la mort Retarde la crûe tempête Qui se renforcera encore Dors, ferme les yeux Inhale la nuit Devient ce que Ton esprit voit Souffle la vie Transforme-toi Deux cent seize mots Pour notre sacrifice Perle rouge larmoyant Jette les feuilles dans le vent Pour notre renaissance Succédant au noir silence Émergera, verte essence Printemps intemporel Une pensée éternelle Se poursuit dans le ciel [hr] [font=courier]♦ Chromosome et Datura : [i][size=8pt]Il est une vie, terrible, horrible Où chaque seconde, plus moribonde Ressasse l'instant, présent, absent Du sombre monde. Notre valet, sage et dévoué Proposa son aide, humble remède Pour chasser l'ennui, peindre la nuit La porte cède. Immobilisme et mouvement Dans un terrible acharnement S'affrontent avec fracas Se dérobent devant moi. Ils mélangent leurs humeurs Et échangent leurs couleurs Comme Chromosome et Datura L'un trône dans de beaux draps Attend ses proies perfidement Et les piège en brillant. Et puis l'autre valet Toujours voulant aider Se fraye un chemin Parmi de cruelles mains Écrit une symphonie L'orchestre de la vie. Qui a gagné, gloire et trophée Un riche lendemain, sombre dessein Et qui a perdu, déçu, vaincu Un jeu en vain. Devrais-je rester un prisonnier Détacher mes bras, vil apparat Nouer des ficelles, couper mes ailes Pourquoi ? Des loups-garous, des araignées Et créatures endiablées Leurs yeux qui brillent dans le noir Chuchotent les ombres et les cauchemards. Démystifie l'impondérable Jusqu'à compter les grains de sable Amène à lui l'étrange idée D'avoir pu se tromper Se rappelle de la chance D'être entré dans la danse. Et puis, l'autre valet Qu'on avait oublié Des souvenirs apporte Cachés derrière la porte Un monde de plaisirs Le pire est à venir. Qui aurait cru, souvenir déchu Cette vision de rêve, ultime trêve Afin d'oublier, se réveiller Le vent se lève. Il est une vie, terrible, possible Remplie d'imprévu, inattendu Où trône l'étrange, même le monde change N'en parlons plus…

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Rawwrrr Oui fouette moi fort Aujourd'hui à 16:08:01
  • qu'elle gamme s'accorde bien aec le E mineur ?
  • Carl M. Aujourd'hui à 16:17:29
  • mi mineur
  • Soundstravelers Aujourd'hui à 16:19:08
  • et bing ! 1-0 pour la beaufitude ! yeeees
  • je me F4kise p'tain.....
  • Felknia Aujourd'hui à 16:40:14
  • Bonjour !
  • RossProd Aujourd'hui à 16:41:28
  • Switch, c'était qui le plus pret du cochonnet
  • Rawwrrr Oui fouette moi fort Aujourd'hui à 16:41:57
  • Donc la gamme D mineur ?
  • RossProd Aujourd'hui à 16:42:10
  • et free cell
  • Rawwrrr Oui fouette moi fort Aujourd'hui à 16:42:32
  • free gsm ?
  • Felknia Aujourd'hui à 17:14:01
  • Mi mineur c'est e mineur :lol:
  • Rawwrrr Oui fouette moi fort Aujourd'hui à 17:17:57
  • et ya pas une gamme qui va bien avec ?
  • l'autre jour voek ma dit que mon sample été pas sur la bonne game mais que les deux gamme se marié bien, donc je suppose qu'il ya des gamme qui vont bien entre elle :p
  • RossProd Aujourd'hui à 17:19:21
  • ça dépend de la nappe
  • parfois la meme note ne sonne pas pareil
  • Sastaras Aujourd'hui à 17:23:12
  • ça dépend aussi du genre de musique
  • RossProd Aujourd'hui à 17:23:19
  • exactement
  • Sastaras Aujourd'hui à 17:24:21
  • mais la plupart du temps, on se focus plus sur la relation gamme/accord
  • plutôt que de mettre plusieurs gammes différentes
  • RossProd Aujourd'hui à 17:24:57
  • la tonalité
  • Felknia Aujourd'hui à 17:36:05
  • Log je te déconseille de t'aventurer à mélanger des gammes

*Derniers Commentaires

*Messages Récents