* Bienvenue sur FruityClub.net !

Le FruityClub.net est le site des utilisateurs francophones du logiciel de Musique Assistée par Ordinateur FL Studio développé par la société Image Line. C'est une association à but non lucratif qui a pour ambition de rassembler les utilisateurs de FL Studio dans un esprit d'échange et de partage des connaissances.

Ici vous pourrez partager vos créations, vos conseils, vos talents et créer de la musique à plusieurs. Tutoriels pour apprendre, Ressources en tout genre, Forum pour discuter et s'entraider, Compos à télécharger, écouter et critiquer, le FruityClub est un lieu d'entraide, de partage et de création !

Le FruityClub est un site, mais une de ses parties les plus vivantes est son Forum, venez y faire un tour, présentez-vous, discutaillez entre créatifs et venez y trouver la solution à vos problèmes !

*RADIO SMOOTHIE, LA PLUS FRUITEE DES RADIOS !


Il est temps de vous annoncer l'arrivée de la Radio Smoothie ! Notre Fruityclub préféré regorge de compos de tous styles et de tous genres, un grand nombre d'entre elles méritent d'être écoutées plus régulièrement et de faire partie de la culture de notre site.

Vous pourrez y écouter les compos du Fruityclub 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et la trouverez sur le côté droit entre le bloc "Mon Compte" et le bloc "Devenir Vip ?". Cliquez sur la flèche sur la gauche. Pour la fenêtrer afin que celle-ci puisse continuer à jouer lorsque vous changez de page, il suffit de cliquer sur l’icône  appropriée.

Pour l'instant, la programmation jouera des playlists de compositions de 8 heures à minuit, et une sélection aléatoire de compositions pendant la nuit. Le mardi et le jeudi vous pourrez entendre des interviews, à 10h, 16h et 22h.

Venez participer à son contenu sur les prochains topics dédiés !

*Quoi de neuf ?

Felknia
Ce Teuf-teuf club a été une superbe expérience ! On était en effectifs réduits mais on ne s'en est pas moins éclatés ! Voici quelques photos prises dans la jungle de la soirée. . . Ainsi qu'un petit aperçu du before et de l'after tout aussi sympathiques ! LES PHOTOS C'EST PAR ICI Et voici deux vidéos prises dans le feu de l'ambiance, avec un Carl dévergondé, un Felknia déchaîné qui pousse la chansonnette aux côtés de Voekoevaka. Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay Lay ! Carl : C'est ça qu'il fait Koala ? Felknia : Ouais ! Carl : Mais c'est vachement bien ! Tous : LALALALALALALALALAL ALALA
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. 1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page "Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. 2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. 3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.
Quasar
Présentation         Le FruityClub a décidé de dépoussiérer la chaîne Youtube dans le but de donner de la visibilité à vos compositions. A l'image des chaines promotionnelles actuelles (MrSuicideSheep, Diversity, UKF) nous allons promouvoir les meilleures tracks du forum.     Ce sera donc aux travers des réseaux sociaux : Youtube, mais aussi Facebook et Soundcloud que nous partagerons les créations qui auront retenu notre attention, au rythme d'une publication par semaine. Comment soumettre ma composition ?     Il suffit de compléter ce formulaire en ligne :     Nous ferons donc une sélection qui viseras à faire ressortir les talents du FC sans pour autant mettre en avant un genre en particulier mais plutôt la diversité que renferme le FC.     Nous vous demandons ainsi de ne pas proposer trop de titres à la fois, seulement ceux dont vous êtes le (la) plus fier(e). La chaîne doit de proposer du contenu de qualité et pour cela nous nous devons d'exiger un bon mixage .
Felknia
Le saviez vous ? Le FC dispose d'une page Facebook officielle. N'hésitez pas à vous y abonner, on y publie quelques news, et en général c'est là qu'on se retrouve quand le site est down ! C'est par ici !
Amandine
Salut a tous! Les Admins et Modos sont fatigués de devoir rappeler à certains d'entre vous que l'on est sur un site d'échange. Echange ça veux dire qu'il faut donner pour recevoir. En d'autres termes, si vous souhaitez des com' constructifs, il faut en donner. Qu'est ce qu'un com' constructif ? C'est un commentaire dans lequel vous exprimez ce que vous ressentez de la musique. Au niveau des émotions par exemple (mélancolie, tristesse, joie, bonheur, bref peu importe. . . ) : Hey ! La compo est très belle, mais l'humanisation du saxophone n'est pas à la hauteur. Déjà, son son est étrange, surtout dans les aigus, et les articulations sont très saccadées. Les pads procurent une ambiance astrale et le saxophone solitaire nous amène sous un pont dans un décor mélancolique du New York des années 30. On se sent distant des problèmes du monde avec ça. Puis s'entame un final avec le Rhodes qui intervient, toujours timide, mais joli. Sur mes bonnes vieilles enceintes style Windows NT, le mixage passe très bien et la mise en retrait du saxophone ne me dérange absolument pas. Au contraire, elle accentue l'impression d'espace ! Elle dit quoi, la voix ? Voici un com' typiquement tourné vers l’émotion (donc pas spécialement technique). Pas besoin de faire un roman sur le mixage si vous savez pas de quoi il s'agit ! Mais tout le monde a des oreilles et est donc capable de s'exprimer sur la qualité sonore! (enfin je crois!) Si vous êtes plus technique vous pouvez écrire[ un truc plus technique, plus axé sur le mixage, le mastering, ou le placement des instruments: Salut! Les delays sont très sympas. par contre le rimshot en permanence en contretemps c'est pas facile. il lui manque aussi de la reverb. d’ailleurs un rimshot c'est une caisse claire et le batteur a le droit de taper au centre de celle-ci j'aurais mis plus de rondeur à la basse avec une forme d'onde plus travaillée et un filtre. dans l'ensemble ça manque quand même pas mal de reverb. Le son fait un peu brut de décoffrage. Le kick manque d'harmonique. Un peu de medium pour le démarquer serait bienvenu. L'ensemble charley, cymbale manque aussi de puissance. Si vous le souhaitez vous pouvez mixer les deux  . Quoi qu'il en soit on vous demandera environ 2 ou 3 lignes suivant le contenu de celles-ci. Les trucs du style: " " " c'est trop cool " " c'est pas bien " " peut mieux faire " " " et autre trucs qui veulent rien dire seront systématiquement modérés. Modérés ça veut dire quoi ? Que votre compo, que vous aurez posée en "volant" des points (en spammant! ce qui est interdit par le règlement du forum que vous avez accepté en vous inscrivant! ICI ) sera supprimée, jusqu’à modification de vos commentaires. Nous serons alors obligés de vous surveiller, vous empêchant de poster un commentaire sans que celui-ci ne soit revu par les modérateurs avant sa publication, ce qui est on vous l'accorde très désagréable. Si vous êtes modéré, pas de panique ! Votre musique n'est pas perdue! On la garde au chaud ! Vous aurez quand même un avertissement (suivant l'humeur du modo : vous lui donnez du boulot supplémentaire et donc il ne le verra peut-être pas d'un bon oeil) , mais celui-ci disparait assez rapidement ! Par contre pour que votre musique réapparaisse dans la file des compos il faudra être un peu plus constructif ! Pour se faire vous avez accès à tous vos commentaires dans : mon profil > infos du profil > voir les contributions. Une fois que vos messages sont modifiés, vous pouvez contacter un modo ou un admin, par MP ou sur le Chat. Inutile d’être désagréable (ça risque de jouer contre vous !) demandez si votre compo peut être rétablie. Si vos coms ont été modifiés alors elle sera remise en ligne. Voila je pense que j'ai fait le tour du problème. . . et j’espère qu'il n'y en aura plus !  Cette mesure est provisoire le temps que l'on trouve un moyen de vous forcer (c'est quand même malheureux d'en arriver là nan ?) à écrire des messages constructifs. Bien entendu ceci ne vous concerne pas si vous étiez déjà constructifs et fairplay avant, si jamais vous avez un doute sur la façon de bien faire un commentaire, si vous vous demandez si votre commentaire est suffisamment rédigé, n'hésitez pas à nous solliciter : nous vous aiderons, on est quand même pas des monstres Et inspirez vous des autres commentaires sur le site ! Des commentaires constructifs donneront une bonne image de vous aux autres, même si ils sont négatifs (merci de ne pas l’envoyé de message privé pour me dire que vous ete pas content )

*Dernières Ressources

JP5
Bonjour, Deux banques de sons gratuites chez Sonuscore . ?utm_source=weekly_newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter+hebdo+du+18+mars+2017
HellMoon
Plop, je suis de retour(enfin je passe juste) pour vous jouer un BON tour ! Juste en vous créant un compte sur le site de Fragment Audio vous accès à de nombreux contenus(dont des trucs vraiment pas dégeulasses dans des styles assez chaud a trouver de type Neurofunk/ Crossbreed). Pour vous assurer la qualité du bousin, sachez que Lowroller(un des plus gros producteur de NeuroFunk/ Crossbreed/ Hard DnB) à participé à la création de nombreux patchs, notemment le "complex Neurofunk design". ?v=2jjFLNDQnkc [IMG] [URL=?id=492338fragmentaudio2. png][IMG] [URL=?id=869314fragmentaudio3. png][IMG] [URL=?id=850201fragmentaudio4. png][IMG] [URL=?id=425420fragmentaudio5. png][IMG][/URL]
Carl M.
Intitulé sobrement « Musical Chord Progression Arpeggiator », cet outil en ligne cherche à générer une échelle musicale (autrement dit : une gamme). Codé entièrement en HTML5, CSS et Javascript, l’interface vous permet de générer un ensemble de sons musicaux (des degrés) formant alors les bases d’une œuvre musicale. Pour rappeler le fonctionnement d’une échelle musicale, elle est définie par les intervalles conjoints qui la composent et ce, indépendamment de toute idée de tonalité et de tonique. Ici dans l’interface vous pourrez choisir et manipuler différents modes (en anglais) comme le mode ionien, le mode dorien, phrygien, lydien, mixolydien, éolie, ou encore le mode locrien. Sous forme de schéma vous pourrez aussi choisir le style, la note principale, etc. C’est assez hypnotisant… pour les oreilles ! Lien : Musical Chord Progression Arpeggiator Source
Damaham
Je viens de regarder une vidéo sur VST Symphonic Choirs. J'ai Flstudio12 et je souhaiterai acquérir VST Symphonic Choirs. , mais je ne le trouve pas. . . HELP !!! Sinon comment passer d'une vidéo sur Youtube par exemple, en fichier midi pour Flstudio ? Merci beaucoup Amitiés
Soundstravelers
Petit pack de sample sympa à télécharger. :++: :++: 250+ hand-crafted drum samples, loops, effects, transitions, impulse responses, reverb tails, synths, harmonies and more from Cristofer Odqvist.
Heartii
Salut, Aujourd'hui je viens partager une drum machine de trés bonne qualité de chez studiolinked. Voilà au sujet de mon avis personnel je trouve les samples de bonne qualité, le seul problème selon moi c'est la compression qu'il ont appliqué rendant compliqué en mon sens le contexte de mixage. Lien pour le téléchargement : A noter que des expansions peuvent être achetées si vous aimez.

*Derniers Tutoriels

Alilox prod
Voici une belle suite de Plugins dont l'apparence peu attractive est opposée à leur puissance. ReaPlugs de REAPER, entièrement gratuits - ReaComp : compresseur ultra configurable et très obéissant (oui il aime ça :rulaiz:) - ReaXcomp : compresseur multibande, bandes illimitées) - ReaDelay : délai avec LP, HP et largeur stéréo) - ReaEQ : il affiche les notes correspondantes aux fréquences en direct, très obéissant et pas mal) - ReaFIR : merveilleux, 5 modes : EQ, Gate, Compresseur, Convolve L/R, et Subtract. Amusez-vous bien ^^) - ReaGate : un Gate ultra paramétrable - ReaJS : Wow ! Une centaine d'effets (délais, compresseurs, limiteurs, convolution, distortion, édition spectrale de noise, analyseurs, loop samplers et effets créatifs en tous genres. ) - ReaStream et ReaControlMIDI (que je n'ai pas utilisés)
JeanPhi
J'ai publié une version présentable de mon nouveau projet. Il s'agit d'un outil pour nous aider à construire des progressions d'accords dans une (ou des) gammes définie(s). Si vous trouvez des bugs, des choses à améliorer ou si vous avez des idées de nouvelles fonctionnalités, n'hésitez pas :++: >>>
ETHAN VAN GUARD
Salut tout le monde! J'ai commencé ma propre série de tutoriels sur les fonctionnalités de FL Studio. Je ne prévois pas de vous apprendre à mixer ou à "faire un son de basse monstrueux", je vous apprends purement et simplement à vous servir du logiciel. Voici le sommaire prévu pour l'instant : 0. 1 - Présentation des différentes zones de travail 0. 2 - Architecture et personnalisation du Browser 0. 3 - Architecture de la barre de contrôles 1. 0 - Le Channel Rack 1. 1 - Le Channel Rack : fonctions disparues! 2. 0 - Le Piano Roll : bases 2. 1 - Le Piano Roll : automations et paramètres des notes 2. 2 - Le Piano Roll : la Riff Machine 2. 3 - Le Piano Roll : Autres fonctionnalités de la boîte à outils 3 - L'utilisation de samples 4 - L'utilisation de synthétiseurs (software et hardware) 5 - La Playlist 6 - L'enregistrement audio et MIDI 7 - Les automations 8 - Le mixer 9 - Les effets (software et hardware) 10 - Le mode performance 11 - Utilisation de FL Studio avec d'autres logiciels ou objets Si cette série de tutoriels vous a plu, n'hésitez pas à le manifester à travers les likes, commentaires, partages, likes facebook ou abonnements! Merci de votre attention! Cette chaîne n'est pas monétisée, je ne gagne rien avec ces tutoriels, merci de ne pas les recopier sans mon avis!
Amandine
Yop all! :rulaiz: un petit tuto vite fait car bisarement dans la section tuto du fruity club il n'y a rien pour assigner un controleur a FL ou un VST. Alors deja on parle de quoi comme controleur. bah on parle de truc genre launchcontrol par exemple. un truc a vec plein de potards et de boutons qui ne servent qua bouger des potards et des boutons. . . :lol2: [size=18pt][color=orange]1 ) premier cas, l'interface de FL et les VST natif. l'avantage de ces derniers c'est qu'il sont assignable directement. pas besoin de passer par un un menu, celui qui s'ouvre directement permet d'assigner le potard virtuel, au reel. donc: 1) clic droit sur le potard pour faire apparetre le menu: [img] 2) cliquez sur "link to controller" 3) puis bouger le potard de votre controleur voilou! quand vous bouger le potard de votre controlleur, celui du VST (ou du mixer ou de Sytrus. . . . ou de tout ce qui sort de chez image line) Bouge!!! :rulaiz: [size=18pt][color=orange]2 ) second cas, vous voulez bouger un potard d'un VST externe (tout ce qui ne viendras pas de chez image line donc!) il faut donc passer par un menu en plus. plus precisement par le Browser (la partie a gauche dans FL) 1) ouvrir le menu plugin option situer en haut a gauche de votre VST: [img] 2) selectionner "browse parametter". ceci ouvriras les paramettres assignable du VST dans le browser 3) dans mon exemple je vais assigner la saturation a mon controlleur. je bouge donc le potard sur le VST. ceci auras pour effets de mettre en surbrillance le paramettre dans le browser. 4) clic droit sur le parametre dans le browser, puis comme pour les VST natif, "link to controller" 5) bouger le potard de votre controleur. . . et voilou! :rulaiz: [hr] pour sauvegarder une assignation, il suffit d'enregistrer votre "musique" (le flp avec l'assignation) dans les template de FL. moi j'enregistre dans le dossier "minimal" dans le dossier "empty"de FL: D:\Program Files (x86)\Image-Line\FL Studio 12\Data\Projects\Templates\Minimal\Empty ainsi vous la retrouverais dans "news from template" quand vous commencerais une musique :)
JIM-CB-EDM
Je voulais vous donner des informations concernant la chaîne basique utilisée en mastering EDM. Je vois déjà certains me dire « c’est du pré-mastering, le mastering c’est le glass-master, le pressage, etc. » Certes mais aujourd’hui avec l’avènement du numérique, le « pré-mastering » est devenu le « mastering ». C’est le terme employé par les professionnels simplement. [b]Pourquoi ces informations ? Je vois trop de mauvais conseils et c’est dommage. Et vous allez voir que faire du mastering pour de l’EDM n’est pas si compliqué. Mais en général les débutants rencontrent un souci : la track ne sonne pas aussi fort qu’une référence. Et si le débutant essaye de pousser le volume, il va trop dégrader le signal. Les raisons à cela sont multiples : - Mauvais mixage ; - Plug-ins non adaptés ; - Plug-ins utilisés dans le désordre ; - Plug-ins mal exploités ; - etc. [u][b]Comment doit être mon mixage avant le mastering ? Alors évidemment le mixage de votre track doit être bon (mais pas forcément parfait, en fait il ne doit pas l’être car il ne peut pas l’être). Mais qu’est-ce-qu’un bon mixage ? C’est un mixage qui sonne bien sur votre système d’écoute principal (monitoring ou très bon casque ou les deux). Un mixage qui sonne bien c’est un mixage où chaque son sera à sa place et dont le mélange n’entrainera pas une sorte de « bouillie » auditive. Sans revenir en détails sur le mixage, tout ceci se fait grâce principalement à du nettoyage de fréquences, de la compression, de la reverb et à la bonne utilisation de l’image stéréo. Une balance des volumes sur chaque piste doit permettre d’assurer une bonne assise et une présence cohérente de chaque élément suivant une ou plusieurs références. En EDM on pratique aussi le hard clipping sur les pistes des instruments qui n’ont pas besoin de conserver des hauts niveaux sur les transients. Il suffit simplement de mettre un plug-in de hard clipping et de couper ce qui dépasse sans que cela change la perception du son. Ceci permettra lors des divers compression et maximisation d’être optimal. Le dernier point est vraiment très important. Ne tentez surtout pas de trop vouloir apporter de brillance, de chaleur voire même de basses dans votre track. Il faut laisser cette mission au mastering. On peut comparer cela à la photographie pour les connaisseurs. En photo, il est bon lors de la prise de vue d’équilibrer l’exposition (photo ni trop sombre ni trop claire) et de ne pas saturer trop les couleurs. Cela sera lors du développement numérique (ex : photoshop ou lightroom) que l’on va accentuer les couleurs, en atténuer d’autres et jouer sur le contraste, le bruit, etc. En audio, la production et le mixage c’est la prise de vue et le mastering c’est le développement. Je vais m’arrêter là pour la comparaison. Évidemment votre headroom doit être correct c’est à dire ne pas dépasser les -3dbFs. [u][b]Techniquement, que font les studios des mastering en EDM ? Si on devait retenir une chaîne de mastering EDM, on doit retenir celle-ci : - « Gluer » le mix ; - Mettre sous contrôle les fréquences du mix ; - Nettoyer le mix ; - Colorer et faire briller le mix ; - Apporter de la chaleur au mix ; - Maximiser le volume global du mix. Je vais maintenant passer aux détails techniques. Cela dit je ne vais pas détailler les paramètres et expliquer le paramétrage de chaque plug-in. Cela pourra faire l’objet d’un tutoriel séparé si demandé. [u][b]Gluer le mix Derrière ce terme un peu étrange se cache une première chose fondamentale à faire. Vous devez rendre votre mixage homogène. Il va falloir donner l’impression que tout sonne à sa place en donnant aussi le ressenti que tout sonne tel un ensemble. On va en fait lier le mixage. Pour cela, on va utiliser une compression légère (2:1) de type analogique. Je vous recommande donc de mettre le plug-in Duendo SSL Bus Compressor pour faire cela. [u][b]Mettre sous contrôle les fréquences du mix Le plug-in utilisé est le compresseur multibandes. En EDM, on va utiliser que 3 bandes sur le master : basses, mediums et aigus. La compression de chaque bande doit être légère avec une attaque au moins égale à la durée d’une croche (environ 100ms). L’idée est de garder intacts les transients du mix. Une fois la compression active , on va ajuster le volume de chaque bande de façon à se rapprocher au maximum de l’équilibre bass, medium et aigu que l’on souhaite. Utilisez un compresseur multibande de qualité comme celui de la suite Ozone par contre. Je sais que certains ont du mal avec la compression et encore plus avec la compression multibande. Si je trouve le temps, je vous donnerai une méthode simple pour cette partie. [u][b]Nettoyer le mix Assez classique mais il faut le rappeler. Il est important de vérifier qu’aucune sifflante ou fréquence désagréable soit présente dans le mix. Faites ce travail de soustraction avant de passer à la suite. Pour cela, l’EQ2 reste un bon plug-in. Mais pour plus de précision je vous recommande l’EQ Fabfilter. [u][b]Colorer et faire briller le mix C’est là où vous allez dégainer votre plus beau EQ. Oubliez celui de FL, il va trop faire ressortir son côté « digital » quand vous allez augmenter les fréquences. Je vous recommande donc l’Oxford Native EQ en mode 4 ou GML. La première chose à faire est de mettre un low cut à 30Hz. Ensuite, vous pouvez intensifier et réduire les fréquences qui vont amener votre mix à la perception spectrale souhaitée (comme d’habitude on se base sur une référence). Et vous verrez qu’avec cette EQ et en utilisant de larges facteurs Q, vous pourrez augmenter ou réduire des fréquences jusqu’à 3 ou 4db sans que le résultat paraisse extrême. Cela reste précis et acceptable. Les algorithmes derrière ce plug-in sont très performants. Pour ajuster encore plus précisément cette coloration, on peut aussi tenter une EQ M/S (en gros, on égalise ce qui est au centre séparément de ce qui est sur les côtés et inversement). Et pour finir, on va ajuster l’image stéréo à l’aide de plug-ins. Le bx-control de Brainworks est très utilisé pour cela en mastering. En général, on rend mono tout ce qui est en dessous de 150 Hz et on ajuste la largeur stéréo suivant une référence. On surveille aussi le vu-mètre de corrélation pour assurer une compatibilité mono (être en 0 et +1). [u][b]Apporter de la chaleur au mix Ici on va encore essayer de masquer ce côté musique par ordinateur. On veut apporter une touche analogique supplémentaire. Je recommande le très bon Oxford Inflator où il suffit juste d’augmenter l’effet pour obtenir un mix plus chaleureux. Selon votre mix et le sous-genre EDM, je vous recommande d’essayer une valeur d’effet entre 30 et 75%. Ce plug-in est vraiment magique dans le sens où y’a qu’un seul fader à monter ou descendre. [u][b]Maximiser le volume global[/u] Cette étape cruciale est incontournable aujourd’hui. La Loudness War oblige chaque producteur à amener du niveau au mastering au détriment d’une dynamique toujours plus petite. L’objectif est donc d’augmenter le volume en écrasant le mix mais sans que l’effet de saturation soit dérangeant. Ne vous inquiétez pas, il existe des plug-ins de limiteur très performants qui ont été conçus spécialement pour cela. En général, on utilise deux limiteurs mais pas n’importe lesquels. Le premier est le Oxford Limiter (décidemment cette série Oxford nous sert beaucoup en mastering). On l’utilise en Safe Mode, auto gain et auto comp actifs avec l’attack de 1ms (valeur max). L’astuce est cette attaque car elle est connue de tous les producteurs professionnels. On ne sait pas comment ni pourquoi mais quand on va augmenter le gain input, les transients du kick et des drums en général vont rester intacts. Notez le gain réduction ne doit pas dépasser environ 2. Votre mix doit danser sur ce vu-mètre. Ce premier limiteur doit vous réduire la dynamic range à environ 6 db (utilisez le TT Dynamic Range Meter pour le savoir). Mais on va devoir réduire la dynamic range à 5 ou 4 pour sonner aussi fort que les titres du commerce. Vous pouvez aussi tenter d’augmenter le paramètre enhancer, cela peut apporter encore de l’harmonie et de la chaleur dans le mix. On utilise un second limiter : le AOM Invisible Limiter G2. Ce dernier va pouvoir aller jusqu’à une DR de 4 ou 5 sans dégrader (de façon perceptible) le signal. Il suffit juste d’ajuster l’input gain et le tour est joué. Encore un plug-in magique. Je recommande aussi de mettre une limitation à -0. 3 db (idéal pour les conversions mp3, youtube, etc. ). Évidemment, oubliez le limiteur de FL pour le mastering. Et voilà ! Avec tous ces conseils vous devriez avoir un mix masterisé EDM similaire à ceux du commerce. Évidemment la qualité de producteur et de mixage en amont va aussi jouer énormément. Dernier conseil, jusqu’à l’étape de maximisation, comparer chaque effet ajouté en gardant toujours un volume identique. Car je vous le rappelle, si un effet fait sonner plus fort, cela va paraître meilleur. Or, c’est une fausse idée. Il faut toujours écouter l’effet ajouté en ayant un gain RMS identique. En général chaque plug-in dispose d’un make up gain ou output gain que vous pouvez baisser ou augmenter. Ce conseil est très important. Enfin, je sais que les plug-in que je recommande sont payants et très chers pour certains. Libre à vous de les acheter ou juste les essayer gratuitement en version d’essai. Ceux qui veulent les pirater, cela reste leur affaire. Car oui, ils sont tous « piratables ». En espérant que tout cela vous aide beaucoup, je vous souhaite bon courage.
Voekoevaka
♦ La section des compositions occupe une place centrale sur le FruityClub. Et s'il y a quelque chose à ce propos qui revient souvent en tant que sujet de conversation dans le forum, ce sont les commentaires. Beaucoup se plaignent de ne pas en avoir assez, d'autres en sont avares. La politique du site, avec le système de points (que je trouve bien fondé même si il peut faire penser à une forme de flicage) oblige à commenter pour partager sa propre musique, et, comme le fait de vouloir parler de sa personne et d'exposer son art au grand public est très présent dans l'air, on retrouve souvent des membres qui ne commentent que dans le but de poster leurs propres compositions. Cela donne lieu à un grand nombre de dérives, dont les pires sont des commentaires de quelques mots, sans réel message, l'auditeur n'ayant pas écouté la composition jusqu'au bout des fois même ! Je me permet donc d'écrire un guide afin de redonner au commentaire la place qu'il mérite, en espérant qu'il sera lu par beaucoup d'utilisateurs du site. [color=yellow][size=18pt]1 - Le commentaire, c'est quoi ? ♦ On associe souvent le mot "commentaire" à un exercice que les étudiants en littérature connaissent bien : le commentaire composé. Celui-ci, globalement, consiste à parler d'un objet d'art, généralement un texte ou un extrait de texte, et le but étant de confronter la vision de l'auteur avec celle du commentateur, pour répondre à une problématique, dans un raisonnement structuré et argumenté. Il appartient donc à la lignée des processus créatifs, tourné vers la découverte et l'introspection. ♦ Sur le FC, cette vision du commentaire est valable : on peut essayer de déterminer la sensibilité du compositeur, d'analyser le message du morceau de musique, et d'utiliser l'argumentation pour dégager certaines conclusions à propos de celui-ci. Mais sur ce site, il y a de nombreuses autres utilités au commentaire, et ce sont celles que la plupart reconnaitront : exprimer ses ressentis, et puis, comme on est sur un site d'entraide où la plupart des membres sont amateurs, critiquer les aspects techniques. C'est d'ailleurs ces deux points là qui ont été évoqués dans la page [url='est-ce-qu'un-commentaire-constructif-42251/]"Qu'est ce qu'un commentaire constructif" d'Amandine, vers où pointe d'ailleurs un lien présent dans l'onglet de réponse sur la section des compositions. Heureusement, je ne vais pas redire ce qui est écrit dans ce post, mais je vais apporter une vision totalement complémentaire. Mais c'est sur les premiers aspects - argumenter et analyser - que je vais vouloir m'attarder, car, à long terme, ils peuvent avoir de nombreux effets positifs sur le commentateur, que ce guide va essayer de dévoiler et d'expliquer. ♦ Il y a aussi un autre adage sur les commentaires qui est souvent diffusé sur le site : beaucoup commenter permet de recevoir beaucoup de commentaires en retour. Cela fonctionne, mais vraiment à très petite échelle. Dans mon cas, je commente beaucoup dans des styles étrangers, mais c'est souvent la même bande d'habitués que je retrouve sur les commentaires de mes propres compositions. Commenter avec soin est surtout un exercice qui permet de se mettre en face de sa propre compréhension de la musique, et c'est donc plus utile pour ses propres compos que pour ses commentaires que l'on recevra. [size=18pt]2 - Que permet le commentaire ? ♦ Premièrement, je ne vais pas cacher que le commentaire est quelque chose qui apporte du positif à l'auteur de la composition : - Déjà, recevoir des commentaires permet de titiller son égo en apportant une petite dose d'auto-satisfaction, et donner l'impression d'exister en voyant son travail écouté et analysé. [i]Une félicitation de la part du commentateur peut par exemple offrir une journée plaisante à l'auteur, alors que des reproches peuvent le motiver à reprendre le travail. - Ensuite, les commentaires sont l'occasion de recevoir des retours techniques sur sa composition, que ce soit en terme de mixage, de solfège, que de rendu sonore ou de références culturelles même. Dans un site ou beaucoup sont là pour s'améliorer, il ne faut absolument pas négliger cette fonction du commentaire. N'hésitez pas à relever le panoramique des instruments, leurs fréquences, la quantité de réverbération utilisée. - Enfin, venons en au plus profond. L'auteur de la composition peut vérifier à travers les commentaires si le message qu'il a voulu transmettre est bien passé chez les auditeurs. C'est ce que l'on peut vouloir chercher dans des commentaires lorsque l'on a déjà une bonne expérience de la musique et que l'on est plus limité par les aspects techniques. Par exemple, si on fait une compo qui parle d'un voyage en Islande, alors que dans les commentaires, on retrouve des récits de jeux de cartes, on peut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé dans le processus de construction pour créer ce décalage. Mais la différence des perceptions peut aussi être une chose amusante. Comment satisfaire ces points avec un commentaire ? C'est simple : parlez de votre ressenti, de votre interprétation dans vos commentaires. Mentionnez aussi les aspects techniques en apportant si possible des solutions aux problèmes, s'il y en a. Enfin, adoptez un argumentaire qui fera comprendre au compositeur ce que vous voulez dire. Tout cela est déjà dit dans le post d'Amandine. Si l'auteur de la composition se retrouve dans les commentaires qu'il reçoit, alors il pourra considérer son travail comme réussi en terme de partage, et sera gratifié de retrouver sa vision du monde dans les pensées des autres. ♦ Deuxièmement, le commentaire est prolifique d'un point de vue artistique. Dans la confrontation entre deux mondes de création que sont les cerveaux du compositeur et du commentateur, de nombreuses idées peuvent germer lorsque l'on en s'applique à commenter, pour chacun : - Que le commentateur apporte des solutions pour pallier aux manques de la composition peut faire naître chez le compositeur de nouvelles idées. Par exemple, lorsque l'on fait remarquer à un compositeur que sa musique n'a été construite que sur une boucle, il peut alors se poser la question de comment faire apparaître plusieurs thèmes, comment réaliser des transitions, comment créer des variations, et appréhender d'autres manières de composer, comme sortir de la boucle. - Mais c'est surtout chez le commentateur que le commentaire peut révéler de nouveaux horizons musicaux. En effet, commenter permet de découvrir le style de quelqu'un d'autre, de découvrir des arrangements nouveaux, voire même des nouveaux instruments ! On peut découvrir un nouvel accord dont on avait pas soupçonne l'existence jusqu'à maintenant, ou une sonorité qui nous plait particulièrement. Qui n'a jamais été inspiré par une musique existante pour construire son propre style dessus ? En plus, les artistes d'ici sont accessibles, donc il n'y a pas mieux pour échanger et apprendre des nouveaux procédés musicaux. Donc, l'acte de commenter, quand il est réalisé avec une bonne analyse des compositions, peut être une source d'inspiration immense : soyez à l'affut de chaque aspect, de la structure des musiques, des instruments utilisés, des procédés de mixage ! Faites plusieurs écoutes, espacées d'autres activités pour retrouver de nouveaux points de vue. Qui sait si vous les utiliserez des recettes du compositeur dans vos prochaines créations ? Disposer d'une grande palette d'idées possibles vous aidera à mieux trouver comment construire vos compositions, à trouver une solution plus adaptée aux problèmes que vous vous posez, ou même trouver la solution qui vous paraît comme une évidence. ♦ Troisièmement, commenter de manière assidue est un outil extraordinaire pour vous développer vous même : - Comme j'ai dit dans le point précédent, analyser la musique vous donnera une palette d'idées possibles. Mais en allant explorer de nouveaux univers, vous trouverez parmi ces idées celles qui correspondent le plus à vos goûts. Trouver ce qui entre en résonance avec votre idée de la musique vous permettra de mieux affirmer votre style, et de construire votre propre univers musical à long terme. Peut-être que la trap n'est pas forcément votre truc après avoir entendu de la valse-musette ! - Se soumettre à la tache de chercher une argumentation pour chacun de vos propos dans vos commentaires vous donnera un meilleur esprit critique. Par exemple, on peut essayer de comprendre, en utilisant les outils psychologiques, ou les notions de solfège en sa possession, pourquoi telle transition à un effet si marqué dans l'émotion dégagée. De plus, ladit esprit critique vous sera utile afin de mieux réfléchir à vos propres compositions, à mieux vous analyser vous même pour trouver des solutions qui vont faire passer efficacement vos impressions. Mais c'est aussi une chose utile dans toute la vie. - Enfin, c'est carrément votre art qui sera gratifié par votre assiduité à commenter. Découvrir le sens de ce que font les autres vous délivrera des messages. Bien commenter vous aidera à les entendre, mais aussi, en structurant votre pensée, cela vous aidera à mieux construire le votre. Si vous comprenez qu'un compositeur utilise les codes du dubstep dans des mixtapes house pour exprimer sa joie de vivre, alors vous aurez sans doute l'idée d'étaler votre spleen en augmentant la distorsion de votre basse. Donc, posez vous des questions sur ce que vous écoutez, et puis essayez d'y répondre de manière précise et argumentée. En décryptant les autres, c'est vous même que vous construisez. N'ayez pas peur d'aller au fond des choses et de remettre tout en cause. Puis retournez ces questions sur vous, sur le fond de votre pensée et sur la manière de l'exprimer. C'est dans l'interaction que les avis évoluent, alors commentez jusqu'à sentir votre propre vision du monde entrer en contact avec celle du compositeur. [size=18pt]3 - Que conclure ? ♦ Commenter, ce n'est pas que donner aux autres un message qui va les occuper un peu, en bien comme en mal. Cela peut être aussi être pour vous, un outil pour vous construire un véritable esprit critique, mieux comprendre vos goûts et faire évoluer votre vision du monde. Ce n'est pas pour rien que l'on donne cet exercice dans les classes ! Le commentaire est alors bénéfique pour tous : le compositeur, le commentateur, mais aussi ceux qui liront le commentaire et qui attraperont un peu de votre sensibilité et votre argumentaire, et enfin le site, qui en sera que plus vivant. Vous avez la chance de pouvoir commenter une montagne de compositions et d'échanger avec des artistes accessibles. Saisissez alors cette chance au lieu de prendre cela pour une corvée, car vous progresseriez beaucoup si vous laissez de l'importance à vos commentaires. Voilà, ce guide est à présent terminé. N'hésitez pas à le relire à plusieurs moments, espacés, pour donner plus de profondeur et de matière à cos commentaires. Parmi les recettes que j'ai données, il y en a à tous les niveaux, et donc relire vous permettra de s'approprier des nouvelles, en phase avec votre évolution.

*Partenaires

*Compos Récentes

Anibal
Salut tout le monde , ça fait longtemps que je n'ai rien mis sur le forum mais aujourd'hui j'ai quelque chose à vous proposer. Voici ma dernière compo . C'est une instru Trap scary assez sombre , je tiens à préciser que je n'ai actuellement pas de matos et que j'ai fais ça avec un casque pas fait pour donc niveau mixage je pense que c'est pas la folie , dite moi ce que vous en pensez , j'ai des doutes en ce qui concerne la basse . Sinon bon c'est pas un truc de fou , la mélodie est simple et répétitive mais j'aime l'ambiance j'ai pas mis très longtemps à faire ça et comme d'hab je me dit que j'aurais pu changer 2 ou 3 trucs mais je suis faignant XD donc voila ! il y a dans cette prod : Un synthé , un pad , un lead , une cloche et la basse 808 sur un BPM à 110 pour le beat : Un kick , un snare , une cymbal et hihat . Voila rien de bien compliqué , dites moi ce que vous en pensez , merci . Si jamais vous êtes intéressé par ma chaîne youtube la voila , J'y met toute mes compos et ça fais toujours plaisir d'avoir des avis , à bientôt .
Voekoevaka
[size=10pt]Une nouvelle reprise ! C'est maintenant Nosfell que je vais reprendre avec un morceau de son célèbre premier album. Au programme, du métal, que l'on tape dessus pour faire des percussions, où que l'on en fasse des tuyaux pour faire vibrer ses lèvres. Des chœurs et une grande dose de psychédélisme. [size=14pt]Paroles : [size=8pt][i]Bhunya Khan Dunfell Dhil Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela Our fellow walks alone Through your lands and your ears He was born to do so So like no one would interfere Fellow being made of Hands flesh and wood Though he needs people to swarm Around and Every time Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela He would make his cord swing Deep inside his heart And nostrum fellow isn't someone You can even stop walking Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela I'm walking and feeling those crates in my dreams I fight against this sweet disease I need I feed I love and breed And spread it all over again Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela You're dancing for your star It shines above your eyes Hoping the lights would spread and brake The gates of your devoted mind For it to bring you out Of this world around But your sweet mother first fellow You have to bring her down Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela You're dancing through my spine It's made of gold and silver The men behind the line Will offer your some slavers of So many lies Hidden behind the trees Then you'll be walking through that desert To feed up your disease Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Khuin Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela I'm walking and feeling those crates in my dreams I fight against this sweet disease I need I feed I love and breed And press until the stress grows mean I'm walking feeling they scratch my dreams I fight against this sweet disease I need I feed I love and breed though And just spread it all over again, hey low And spread it all over again, say no away oh low low And spread it all over again Yeah baby You're dancing like a cat And wiggling like a snake No one can bring you down No one will ever brake your neck 'Cause underneath this pure Stainless skin Lives a humble monkey With the heart of a king Om Khunsha Dhil Soy Blur Mindala Jinka Dlis Dhil Queen Dhil Koy Goe Osonda Lemsem Dhin Ya Sela Blumba Goe Dhin Dunfell Osohonde Dun Di Ana Choko Sondela [color=yellow][size=14pt]Instrumentation (ordre d'apparition) : [size=10pt]♦ Percussions métalliques ♦ Cymbale ♦ Marimba ♦ Mandolines (3) ♦ Flute traversière ♦ Violoncelle ♦ Guitare ♦ Santoor ♦ Contrebasse ♦ Trompettes (4) ♦ Trombones (2) ♦ Tuba ♦ Tuba contrebasse ♦ Saxophone [img width=100]@0_mall/k-gakki/cabinet/mandolin/img56426675. jpg?_ex=128x128://www. kevinmcmullin. com/wp-content/uploads/2013/09/tuba. jpg://thumbnail. image. rakuten. co. jp/@0_mall/chuya-online/cabinet/item30/36350. jpg?_ex=128x128 ://4sound. net/imgcache/2375073. jpg?v=1482213787 $T2eC16dHJFwFFZtvEZVrBRY0mQyb9Q~~_35. JPG://www. iconshock. com/img_jpg/BRILLIANT/musical_instruments/jpg/128/trumpet_icon. jpg[5]. jpg [font=courier][size=14pt][color=yellow]Contexte et explications : [size=10pt]Cette version est assez proche de la version que l'on peut entendre dans le live de Nosfell à Bruxelles. Sauf que le beatbox a été remplacé par des percussions métallique, et ce changement est le point de départ de la composition. Du coup, le morceau s'est vu teinté d'une couleur ethnique, avec la multitude des percussions. Comme pour la version live, la fin vient se perdre dans les méandres du jazz, et c'est dans un mélange de voix que le changement se fait progressivement. Et pour pimenter le tout, il y a un saxophone qui marquera les pauses avec quelques solos erratiques.
Gius3ppe
Bonjour, Voici ma nouvelle compo. après une longue absence. . . Je crois que c'est de la Techno ou quelque chose dans le genre. . . :lol5: Les VST externes employés : Sylenth1, Nexus, Ozone (mastering) Merci pour vos commentaires et merci de liker sur SoundCloud si ça vous plait (je participe à un remix contest). :rulaiz:
Maxsowento
Hello tout le monde j’espère que va bien !! Je viens vous faire écouter une première version de ma nouvelle musique " My life begin at midnight " une petite balade électronique qui m'est venu un peu comme ça en tapotant sur mon Minilab. Pour le moment c'est juste une première version pas encore vraiment construite totalement et avec seulement un pré mastering :) Niveau synthé alors il y a du sytrus , 3xosc , sylenth , spire , serum , sonic academy kick 2 , mt power drum kit 2 et nexus pour les voix un sample vocal homme que j'ai acheté et un vocal chop que j'ai crée a partir d'un accap . Voila merci d'avance a tous pour vos avis :) ?v=7ipUhfR6fUk
Divady . J
hello Comme l été approche ,je me suis remis a la Tropical House. . . . j'avais déja fais la base mélodic en intro hier . . . . et j'ai tout fais aujourd hui l arrangement. . . . et je penses changer la guitar par un piano car ma guitar sonne horrible ,j'arrive pas a la rendre naturelle. Je vais préciser cette fois que le morceau est au maxi de mes compétences. . . . donc biensure je suis conscient qu il manque de ci ou de ca pour etre amélioré. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( Mais n hésitez pas de me dire quoi. . ) J ai aussi Fais faire un Mastering a LANDR juste pour réhausser le punch Vst _ Nexus ( pluk ,bass ,Mélo Sound , Pads, Arp ,piano, violons ) Synth Hardward -Yamaha motif Fx ( guitar ) Samples Vengeance ( kik ,Hat ,perc fill. . . . ) Ma Video ?v=hhCxxMDtDWk&feature=youtu. be my souncloud
Felknia
Ola ! Cette compo est un défi que je me suis lancé tout seul, l'objectif étant de réaliser une compo en deux jours seulement. Au final j'ai explosé l'objectif vu que je l'ai finie en quelques heures seulement. Faut dire que je me suis facilité la tâche, je n'ai pris qu'un seul instrument ! Le point de départ de cette compo était ce sample de guitare enregistré par Voekoevaka : A partir de ça, j'ai repris la mélodie et l'ai arrangé à ma sauce dans ce long solo de piano. La compo est au piano mais j'ai beaucoup hésité à la jouer à l'orgue ou au clavecin. Dans tous les cas je souhaitais un instrument à clavier qui puisse facilement couvrir une large bande de fréquences, vu que je savais qu'il n'y aurait qu'un seul instrument. Le morceau s'appelle "Nostalgia" car il m'a rappelé quand j'ai composé mon morceau "Destress" qui possède lui aussi un piano un peu fou, ainsi que mon morceau "Neutron Star" avec son long solo d'orgue. Le morceau est en Ré mineur, j'en ai profité pour glisser un clin d'oeil au Flood Storm Riddim, un morceau de Soca que j'adore tout particulièrement. ?v=pEKeiUCatdk&list=PL_hPFfAZfJAir3RnS6u1H2SZQbH60Z6Tq J'aime beaucoup la gamme de ré mineur, j'ai déjà fait un certain nombres de compos dans cette tonalité (Mes morceaux de Soca, je crois que Destress est dans cette gamme également, et il y en a sans doutes d'autres). J'étais donc très à l'aise pour composer, c'était parfait pour ce challenge. Le mixage est quasiment inexistant, j'ai juste boosté les hautes fréquences de l'instrument. J'ai également mis un tout p'tit maximus histoire de réhausser le master un peu faiblard à mon goût. Voilà voilà, bonne écoute !

*Entraide

loiloil
Salut Dans le piano roll lorsque je rapproche des snare effet mitraillette ba ca sonne plus fort et j apercois dans la jauge de decibel que ca augmente de 2 ou 3 . Pareil pour les kick du coup jss obligé de jouer avec la velocité J ai bien coché la case cut itself Quelqu un a deja eu ce pbm?
Vulkaneus
Salut à tous, j'ai deux, trois questions sur le mastering Je souhaiterai connaître la procédure à suivre concernant l'augmentation du gain du compresseur (Solid Bus Comp de chez NI) parallèlement au gain du limiteur (AOM Invisible Limiter G2) sur ma piste master. Dois-je augmenter le gain du compresseur et du limiteur en même temps, ou dois-je augmenter uniquement le gain du compresseur et ne pas toucher au gain du limiteur (0,0 dB) pour arriver au -0,3 dB plafonné par ce dernier ? Sachant que je compte ajouter un Fabfilter Pro MB (compresseur multibande) pour contrôler les fréquences en 3 bandes (basses, medium et aigus) également sur la piste master, dans quelle ordre dois-je charger les compresseurs Solid Bus Comp et le Fabfilter Pro MB dans la chaîne d'effets sur le master ? Merci  ;)
RoiHill
Salut à vous les Fliens. Tout roule pour vous ? En naviguant un peu dans la barre de recherche du fl club je n'ai pas pu trouver réponse à ce sujet. En effet j'aimerais savoir si vous êtes plus reverb ou delay pour rajouter de la presence à vos drums notamment sur les snare ou claps. S'il s'agit pour vous de reverb , j'aimerais savoir de quel type elle est : j'imagine courte sur un petit espace mais plutôt en mono ou en stereo ? en mid/ ou en side ?sur toute les fréquences ?(j'ai pris pour référence le fruity reverb 2) Je demande ca car j'ai un peu tout testé sur la reverb et c'était un peu dégeu. Enfin s'il s'agit de delay, de quelle façon l'appliquez vous pour rendre ces snare ou clap plus présents ? Merci à vous , La bise, El juegoRoiHill ps : je ne suis pas nouveau sur cette communauté je n'arrive juste plus à récupérer mon ancien mot de passe du coup j'ai fait un nouveau compte hihihi  :lol5:
F4ke
Bonsoir! J'ai reçu ce fameux controller midi Nektar LX25+ qui me parait vraiment bien pour le prix. . . Mais j'ai un problème pour l'assignation des pads, le manuel dit (et je l'ai vu dans une vidéo) qu'il faut aller dans l'option "pad learn" choisir le pad et jouer sur les touches du clavier le son qu'on veut sur le pad puis "sortir" de pad learn. Moi je le fais ça marche, mais (admettons que j'ai mis un kick) je veux un clap alors je selectionne le clap sur fl, et dès que je fais ça, le sample précédent n'y est plus et est remplacé par une note du clap que j'ai selectionné. . . SI vous avez une solution je vous aime!
Pstine
Bonjour à tous et à toutes ! Voila ça fais plusieurs jours maintenant que je bloque dessus. Je cherche à créer une enveloppe cutoff pour 3 lead différents. (réparti sur 3 patterns différents). Mais je n'y arrive pas, j'ai chercher sur internet plusieurs vidéos et quand je suis ce qui est fait, ça me créer de simple automatic clip. Dans mon cas, j'ai 3 lead différents réparti sur 3 patterns différents. Je pourrai créer des automatic clip pour chacun d'eux séparément mais je préfère faire une enveloppe qui les englobera tous (je trouve plus simple à géré, du moins c'est ce que j'ai pu voir dans beaucoup de tuto). Mes 3 leads sont sous Sylenth. Je fais donc ce qu'il faut pour faie une enveloppe mais ça me donne ceci : [IMG] Sur cette capture j'ai essayer de créer une enveloppe à partir de mon premier lead mais il fonctionne seulement pour le premier lead et non les deux autres présent aussi dans la playlist (dans la cas de cette capture d'écran, on en voit deux). Et voici ce que je recherche à faire : [URL=?id=187870Enveloppeflstudio. png][IMG][/URL] Une enveloppe qui prends en compte tous les patterns sous le vst choisi. Dans le cas de cette capture d'écran, le type à créer 2 patterns sous Massive et à fait une enveloppe qui prends en compte les 2 patterns dans la playlist. Voila j'espère avoir été le plus claire possible dans mon explication. Je bute sur ça depuis plusieurs jours
Vulkaneus
Bonsoir à tous, une petite question me trotte : Je voudrai savoir s'il est conseillé (ou non) d'augmenter la qualité de certains VST d'effets comme l'Oversampling (x2 ou x4) pour les compresseurs, ou le Natural Phase/Zero Latency du Fabfilter Pro Q2, juste avant l'export ? Je vais pas tarder à faire mon mastering.

*Experiences Musicales

C.L.A.
J'apprend le beatmaking depuis peu et j'aurai besoin de vos avis pour pouvoir progresser rapidement. Tout avis est bon à prendre . . .
Goldenzip
Bonjour à tous , Donc voici une intro electro, mais j'ai vraiment du mal a me projeter pour la suite du coup je mets tous sa en lien . Pour l'instant vous aurez besoin que de nexus pour commencer !
Fatal Studio
Alors voilà, j'ai envie de faire de la trap, seulement je ne sais PAS du tout comment m'y prendre.   J'ai commencé une petite compo à trouver ci dessous, je ne sais même pas si ça fait "trap". De plus j'ai du mal à savoir quels presets utiliser, comment éviter que ça soit trop répétitif. . . Etc. Je suis preneur de tout conseils. Merci :)
seb16120
Bonjour, Je suis pas nouveau, ni un habituer. J'ai fait une assez longue pause et je reprends doucement FL Studio. Je voulais votre avis sur ma nouvelle composition.
Divady . J
Bonjour je mets a dispo mes mélodies  de piano composées , avec les midi . . . et des intros club non abouties. . je précise que je suis sur Fl studio 11 morceau que j avais commencé si ca interesse quelqu un. . . . tres brut aucun plug a part limiteur demo intro du nexus et du real guitare le flp la mélodie piano de mon morceau "once upon a Time" piano mélo démo ( sur kontakt avec alycia key ) le midi de la mélo partie 1 piano partie 2 midi piano partie 3 midi Piano Morceau "Ghost" démo pino ( sur kontakt (Alicia Keys ) midi de toutes les parties piano Une Ballade electro particuliere ,j'avais voulu faire un morceau sur le meme theme que Yazoo "Only You" donc tres rétro. . la demo le flp ( nexus & spire )
Le Neck
Bonjour (ou bonsoir, adapté selon l'heure à laquelle vous lisez ceci) J'ai essayé de mettre un sample osef dans une compo pour essayer le vocodex et le scratch (avec une grosse beat), mais ça ne marche (lire le titre). Je suis friand de conseil pour m'aider à mieux caler le sample dans la compo :) Des bisoux! ps : Désolé pour le côté très (très) cheap du truc ^^

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Twinklycapella Hier à 23:13:35
  • Yop !
  • dot.musique Hier à 23:13:47
  • what's up ?
  • Séquence auto-promo : [lien]
  • F4ke Hier à 23:18:17
  • Yep pas bête Felk merci! Bonne nuit le FC!
  • dot.musique Hier à 23:20:46
  • Have good night
  • Sleep tight
  • Hier à 23:29:50
  • * Twinklycapella mange une pomme.
  • dot.musique Hier à 23:32:59
  • Bonne nuit !
  • C.L.A. Hier à 23:46:11
  • re
  • Felknia Hier à 23:56:22
  • hello
  • NairLess Aujourd'hui à 01:16:26
  • Amis du soir bonsoir
  • DM Darkned Aujourd'hui à 01:26:06
  • hello ppl been a while
  • NairLess Aujourd'hui à 01:54:00
  • yo
  • Switchback Aujourd'hui à 02:38:48
  • Marrant le chat.
  • Pas marrant genre je me bidonne à m'en taper les cuisse
  • En plus il regroupe les messages, comme sur discord.
  • C bô
  • F4ke Aujourd'hui à 07:43:27
  • Moi je trouve ça moche ^^
  • En plus dès je parle ça s'enlève loul...

*Derniers Commentaires

*Messages Récents