Symphonie N°1 en Si mineur: I. Moderato - Allegro agitato

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
08 Janvier 2017 à 03:59:17
Rebonjour à tout le monde! Après quelques années d'inactivité, j'avais à cœur de vous faire part d'un projet en production qui m'est très cher : ma première symphonie, dont voici le premier mouvement qui m'a pris 100 heures à composer.
(Oubliez tout de suite la composition que j'ai faite intitulée La Vita Symphonie : j'étais jeune, 'faut pas me juger!)

J'aurai peut-être encore besoin d'apporter quelques ajustements. C'est pourquoi je la publie ici dans le but de recevoir vos précieux commentaires. Donc, si vous l'écoutez, je vous conjure de me faire part de vos impressions : que préférez-vous? Qu'aimez-vous le moins? Comme améliorer le produit final sur tous ses aspects (composition, structure, mixage, etc.)?

Description de la symphonie
Tonalité : Si mineur
Nombre de mouvements : 4
Genre : Romantique avec un respect des règles classiques
Influences (en ordre d'importance non-exhaustive) : Dvořák, Tchaïkovski, Beethoven, Saint-Saëns, Schubert
Caractéristiques : Forme cyclique

Description du premier mouvement
Tempo : Moderato [111 bpm] (pour l'introduction lente) - Allegro [116 bpm] (pour le reste)
Forme : Allegro de sonate
Mesure : 5/8

Pourquoi une mesure à cinq temps? Pour symboliser les sentiments d'instabilité et d'impasse.
Pourquoi le mode mineur? Pour son sérieux et sa mélancolie.
Pourquoi la tonalité de Si? Parce que.

Orchestration
Tous les instruments proviennent de la librairie Eastwest Symphonic Orchestra.
Bois
  • 3 flutes
  • 1 piccolo
  • 3 hauts-bois
  • 3 clarinettes
  • 1 basson
  • 1 cor anglais
Cuivres
  • 6 cors français
  • 4 trompettes
  • 4 trombones
  • 3 tubas wagnériens
  • 1 tuba
Percussions
  • 5 timbales (la, si♭, si, do#, ré)
  • 2 cymbales
Cordes
  • 18 premiers violons
  • 11 seconds violons
  • 1 section d'alti
  • 1 section de violoncelles
  • 1 section de contrebasses

Technique et structure du mouvement
J'ai étudié méticuleusement la forme sonate classique et ai tenté de respecter au mieux le schéma de celle-ci dans les proportions romantiques qu'elle peut prendre. Il s'agit donc d'une structure bithématique avec un premier thème (A) plus vif et oppressé et un second thème (B) plus doux et apaisant. Les deux sont évoqués successivement dans l'exposition, employés avec variations dans le développement, puis à nouveau évoqués successivement dans la réexposition. L'introduction lente du mouvement présente un thème qui ne sera pas revu dans cette composition, exception faite d'un clin d’œil dans le développement final : il s'agit du thème de cette symphonie de forme cyclique : un thème qui, bien que respectant les thèmes indépendants de chaque mouvement, demeurera omniprésent dans la suite du déroulement.

Voici donc la structure que suit le mouvement dans les détails :

1. Introduction lente (0:00)
  • – Thème de la symphonie de forme cyclique, qui reviendra parfois dans les mouvements suivants, et non le thème du mouvement
2. Exposition (2:00)
  • – Thème A à la tonique en Si mineur (2:00) exposé deux fois en progression de force
  • – Pont modulant (3:12)
  • – Thème B au relatif majeur : Ré majeur (3:23)
  • – Codetta (4:09)
3. Développement (4:20)
  • – Variations sur les deux thèmes dans différents modes et tonalités
  • – Fausse réexposition en mode majeur (6:35)
  • – Fugato, d'abord sur le thème A principalement, auquel vient s'ajouter le thème B (7:06)
4. Réexposition (8:34)
  • – Thème A à la tonique en Si mineur exposé deux fois (8:34)
  • – Thème B à la tonique en Si majeur (9:48)
5. Développement terminal et coda (10:34)

Vision artistique
Je n'ai pas choisi de créer une symphonie de forme cyclique pour rien. Je désire faire passer un message humain en quatre étapes (mouvements) basé sur un thème central. Ce thème central, c'est la sanctification ou, défini plus vulgairement, la bonté. Il s'agit d'un cheminement spirituel au travers duquel un homme apprend à devenir bon ou tente de le demeurer au détriment de sa nature qui l'incite sans cesse à commettre des écarts dans sa conduite.

Au cours de ce premier mouvement, nous assistons donc, pendant les deux premières minutes, à l'énonciation des critères de ce qui fait un homme bon. On peut appeler ça la bonté elle-même, ou la loi, ou le devoir, ou encore les commandements de Dieu.

Suite à cette introduction lente de deux minutes, le premier mouvement présente la lutte constante et incessante de l'homme qui poursuit cet idéal de bonté sans jamais atteindre la perfection à laquelle il aspire. Au contraire, il semble toujours tomber plus bas. Ainsi se définit le thème A : c'est la course interminable semée d'embûches et pavée d'échecs. Le thème B, quant à lui, représente le seul baume possible aux blessures de l'âme : c'est le pardon. Le pardon que d'autres ont pu faire à l'homme pour les torts causés, le pardon que l'homme ose se permettre à lui-même et, dans une dimension spirituelle, le pardon de Dieu en personne. Cependant, bien que l'exposition de ce deuxième thème semble pleine de douceur et de sérénité lorsqu'on le prend à part, on voit dans le développement et dans la conclusion que le thème B s'estompe rapidement face aux les tourments du thème A et à la réalité toujours plus lourde des échecs qui semblent être les seules réponses à toutes ces vaines tentatives de changer la nature humaine.

Dans le développement, l'homme tente de retourner son problème dans tous les sens : accepter son sort, se révolter, lutter tantôt avec tempérance, tantôt avec rage, voir les choses du bon côté, abandonner et se laisser emporter dans le flot constant de la noirceur profondément tapie en lui, etc.

La réexposition présente à nouveau les deux thèmes, avec quelques changements, comme une rétrospective plus mature sur les éléments du problème (échecs et pardon).

Et finalement, le développement terminal et la coda, ce sont la révolte absolue de l'homme sur sa condition : une rage débordante de mépris et du sentiment d'être pris au piège. Le tempo ralentit : l'homme est fatigué de se battre avec lui-même.

En résumé, ce premier mouvement se définit comme
une course oppressante, effrénée et impossible vers la bonté.

Voilà! J'espère que ce long texte ne vous aura pas effrayé et vous permettra d'apprécier ce mouvement pour ce qu'il est. Comme mentionné plus haut, j'ai grandement besoin de vos commentaires pour faire mieux et peaufiner le tout! Alors je ne peux que vous souhaiter une bonne écoute! Merci de m'accorder votre temps! :)

Edit : Tant que la symphonie est toujours « en chantier », j'en profite pour renommer le premier mouvement Allegro agitato, ce qui, à mes yeux, représente bien plus l'esprit de la composition. Agitato, vous l'aurez compris, signifie agité, tandis que con brio signifie avec brio (ou avec brillant), et même si l'introduction violente de la symphonie n° 5 de Beethoven portait ce dernier qualificatif (ce qui m'avait convaincu de l'employer dans mon mouvement dur et effréné), je désire donner une idée plus claire du contenu de mon mouvement.
Modifié: 18 Janvier 2017 à 23:47:17 par Techmixer
Retrouvez mes meilleurs compositions sur Soundcloud : https://soundcloud.com/jonathanlauzon

Hors ligne ⵛⴷⴽⵍⵏⵛⵉⴽⴷ

  • Habitué
  • **
  • Messages: 359
  • 61 points
08 Janvier 2017 à 11:15:28
Bonjour j'écoute ton morceaux en même temps que je te laisse ce commentaires.

Le classique n'étant pas ma musique de prédilection, peut-être que mon commentaire ne sera pas pertinent.

Niveau mixage rien à redire pour moi, j'entend tous les instruments, tout est bien distinct. Les changements de volume sont bien proportionné (  :gratte: je sais pas si on peut dire ça comme ça ) .

Ta compo prend aux trippes, on a envie de ce lever devant son écran et de jouer au chef d'orchestre, un peu comme du air chef d'orchestre  :lol5: .

Les 12 min 28 passe très bien tellement le morceau et varié et travaillé, je ne me suis pas ennuyé tellement mes oreilles chercher à capter tous les sons.

Stop aux éloges  :p , il y a un ou deux truc qui m'on dérangé, c'est la réalité de certains instruments, comme les violons et certaines flûtes, clarinette, ou hautbois pour eux je ne saurais dire lequel c'est, car certains me paraisse réaliste.

Après à confirmer par certaine personne comme felknia, antek etc... car je dis peut être des bêtises mais c'est mon ressenti.

Cela dis, sa reste une très belle compo je te félicite pour ton travaille et je pense que les grands du classique du FC ont trouvé un adversaire sérieux, encore bravo.

 



Hors ligne Purple Cat

  • Membre
  • *
  • Messages: 30
  • 4 points
08 Janvier 2017 à 12:08:42
Niveau composition, je te dit chapeau au niveau de la structure! Les changements de tonalité sont très bien choisis par endroit pour nous faire ressentir les sentiments, ce qui aurait fallu faire à mon avis c'est de mettre encore plus d'expression dans tout les instruments pour rendre ton morceau réaliste! (certes le réalisme de certains instruments sont à désirer et joue un role dans tout ca après si on le joue avec un vrai orchestre, ca donne vraiment un morceau magnifique)
Après je pense t'as du vraiment y passer des heures voir des journées à rien que composer le morceau en lui même car je trouve composer dans l'époque classique avec de plus plusieurs mouvements avec tout un orchestre est la plus dur des choses à faire niveau composition!

Je te souhaite bonne chance!

Hors ligne Doc Ed

  • Honorable
  • ***
  • Messages: 4433
  • 172 points
08 Janvier 2017 à 18:30:22
Salut,

En voilà un ancien :) et je dois dire qu'en écoutant ta compo, je ne peux qu'être ravi de ton retour !
Tu maitrise parfaitement la chose, douceur et puissance se côtoient avec brio. J'ai bouffé les 12 minutes avec un vrai plaisir, je suis vraiment impressionné !
Niveau mix et humanisation pour moi c'est propre, rien ne m'a sauté aux oreilles.

Mon commentaire s'arrêtera là car je n'ai pas assez de connaissance et d'expérience pour t'apporter ce que tu cherches, mais d'autres passerons j'en suis sûr ;)

Beau boulot et merci !

A+

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
09 Janvier 2017 à 19:03:17
Stop aux éloges  :p , il y a un ou deux truc qui m'on dérangé, c'est la réalité de certains instruments, comme les violons et certaines flûtes, clarinette, ou hautbois pour eux je ne saurais dire lequel c'est, car certains me paraisse réaliste.

Pour ce qui est des bois qui t'ont semblés irréalistes, pourrais-tu m'indiquer un ou plusieurs moments précis de la composition où tu as entendu des sons qui t'ont dérangé? Je pourrai alors trouver de quels instruments tu parles et apporter les corrections nécessaires si possible.

[...] ce qui aurait fallu faire à mon avis c'est de mettre encore plus d'expression dans tout les instruments pour rendre ton morceau réaliste! (certes le réalisme de certains instruments sont à désirer et joue un role dans tout ca après si on le joue avec un vrai orchestre, ca donne vraiment un morceau magnifique)

Je suis tout à fait d'accord avec toi! C'est la galère du classique réalisé par MAO! Je fais de mon mieux sur le plan humain de l'exécution des notes, mais si tu as identifié des passages que tu trouvais particulièrement peu expressifs, tu peux toujours m'en faire part et je travaillerai davantage sur ceux-la. ;)

Après je pense t'as du vraiment y passer des heures voir des journées à rien que composer le morceau en lui même car je trouve composer dans l'époque classique avec de plus plusieurs mouvements avec tout un orchestre est la plus dur des choses à faire niveau composition!

Effectivement! 100 heures de travail! Et sans compter les centaines d'heures que je passe à écouter de la musique classique et romantique dans le métro presque chaque jour : Dvorak, Brahms, Tchaïkovski, Beethoven, Bach, Saint-Saëns, Mendelssohn, Schubert, Chopin, Vivaldi, etc. pour ne citer que les plus écoutés!

Merci à vous trois pour vos commentaires! Je suis heureux de voir que ce mouvement vous a plu, peu importe votre parcours avec la musique, et que les douze minutes vous ont semblé passer rapidement! Je suppose que ça doit être ce que tout compositeur de classique rêve d'entendre dans ce monde où les gens sont habitués à des morceaux de cinq minutes max environ.

Hors ligne ⵛⴷⴽⵍⵏⵛⵉⴽⴷ

  • Habitué
  • **
  • Messages: 359
  • 61 points
09 Janvier 2017 à 21:28:18
Re, je n'irai pas jusqu'à irréaliste, mais j'ai l'impression que le mec il reprend pas son souffle.

Genre à 8 min, après demande confirmation à un expert et ne prend pas ce que je dis pour argent comptant, car c'est juste un ressenti, si sa ce trouve l'instrument sonne naturellement comme ça, mais vu que j'y connais rien.

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
10 Janvier 2017 à 05:26:26
Genre à 8 min, après demande confirmation à un expert et ne prend pas ce que je dis pour argent comptant, car c'est juste un ressenti, si sa ce trouve l'instrument sonne naturellement comme ça, mais vu que j'y connais rien.

C'est vrai que le son à ce moment semble étrange au niveau des vents. C'est qu'il s'agit en fait d'une harmonie entre trois bois : flute et piccolo à l'octave supérieure, puis haut-bois à l'harmonie. Ces trois bois jouent les mêmes durées, et presque les mêmes écarts entre les notes, ce qui donne un produit sonore qui pourrait faire penser à un nouvel instrument à vent plus inhabituel et synthétique.

Hors ligne Marma

  • Habitué
  • **
  • Messages: 238
  • 2 points
10 Janvier 2017 à 11:58:23
Salut Techmixer!
Je n'ai vraiment plus le temps de participer à Fruityclub comme avant...
Je peux te répondre rapidement sur ta compo bien sûr.
Déjà, félicitation pour le progrès réalisé! Je pense que c'est vraiment impressionnant.

Quelques remarques:
- les thèmes choisis ne sont pas assez "diversifiés" rythmiquement. C'est à dire que le "motif" rythmique choisi est composé pour majorité des mêmes unités de temps, ce qui rend difficile de les discerner par rapport à un accompagnement.
- dans les question/réponse entre les deux thèmes, il est judicieux d'avoir un thème plus rythmique et l'autre plus lyrique, et ici j'ai du mal à entendre ce type de dialogue, les deux thèmes me semblent assez rythmiques.
(un bon exemple est la 5ème de beethoven où le passage rythmique laisse place à un moment plus lyrique)
- les accompagnements que tu choisis sont très bons mais rendent assez mal avec des sons "synthé". Tu as fait le choix de privilégier la technique de composition par rapport au réalisme, ce qui n'est pas un mal en soi, mais ce qui fait que de temps en temps ça sonne un peu brouillon. C'est surtout vrai lorsque tu choisis des accompagnements "legato" rapides dans les basses ce qui est probablement le plus difficile.
- les transitions ne sont pas toujours très lisses, c'est toujours relativement difficile de passer de moments fort rythmiques et animées à des passages plus lents.

Globalement, un excellent travail dans la diversité de la compo, il y a surtout une bonne maitrise du contre-point (le point fort) et de la variation, même si les thèmes et motifs rythmiques sont un peu courts.


Hors ligne dot.musique

  • Habitué
  • **
  • Messages: 751
  • 0 points
10 Janvier 2017 à 15:47:52
Hello,

Bon en termes de compo, tu te poses là.  ;)
On entend bien que tu sais ce que tu fais et que rien n'ai laissé au hasard. Le choix des instruments est maîtrisé, on sent bien leur utilité respective. La stéréo et les volumes sont super bien gérés (j'écoute au cassque). Tout s'enchaîne à la perfection. En revanche, et c'est le problème perpétuel de ce type de compo faite avec FL, ça sonne bien MAO par moment quand même. Mais j'ai essayé de me projeter et d'imaginer un orchestre pour profiter pleinement de ta composition. Cela dit j'aime beaucoup les cuivres.
Entre 2:00 et 3:22, je ne suis pas fan du tout. Cette accélération rompt trop nettement avec le côté romantique de l'introduction et c'est bien dommage.
Entre 3:23 et 4:09, c'est juste absolument magnifique. C'est le type d'harmonies qui me touche et qui sont amenées d'une façon vraiment élégante. Tu aurais fait tout le morceau dans ce style je t'aurai embrassé ! Le reste sonne assez BO de film américain de Noël dans mes oreilles (surtout le passage qui commence vers 7:07). Il ne faut pas prendre ça comme une attaque, ce n'est qu'une impression personnelle.

Je critique mais j'ai passé un très bon moment.
Merci.

10/10.  :++:

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
11 Janvier 2017 à 03:34:40
Je n'ai vraiment plus le temps de participer à Fruityclub comme avant...
Je peux te répondre rapidement sur ta compo bien sûr.

C'est tout ce que je voulais! Navré d'avoir fait appel à toi malgré ton départ! J'espère ne pas avoir été un poids. J'aimerais, avec ta permission, te consulter de la même manière pour les trois mouvements suivants. Mais sois sans crainte : ils n'arriveront pas vite! Et un commentaire simple et efficace comme tu viens de le faire me suffit amplement! J'ai simplement besoin d'avis expérimentés.

- les thèmes choisis ne sont pas assez "diversifiés" rythmiquement. C'est à dire que le "motif" rythmique choisi est composé pour majorité des mêmes unités de temps, ce qui rend difficile de les discerner par rapport à un accompagnement.

Effectivement! Je ne m'en suis rendu compte que trop tard. Ça ne m'a pas empêché de jouer avec et de faire des variations, mais quand j'en suis venu à composer le fugato, entre autres, je me suis rendu compte des limites d'un thème dont toutes les notes ont le même intervalle. Sauf qu'à ce moment, il était trop tard pour peaufiner. Je comptais le contrebalancer avec le deuxième thème, qui lui est beaucoup plus lent avec intervalles plus variés.

- dans les question/réponse entre les deux thèmes, il est judicieux d'avoir un thème plus rythmique et l'autre plus lyrique, et ici j'ai du mal à entendre ce type de dialogue, les deux thèmes me semblent assez rythmiques.

C'était bien mon intention, suivant l'exemple beethovénien des thèmes mâle et femelle. Mon deuxième thème était censé être lyrique. Peut-être penses-tu que si je l'avais fait plus long (ce que j'ai tenté de faire, mais seulement une fois que j'étais trop avancé dans la composition et que j'ai donc abandonné), il aurait mieux correspondu à ta conception du lyrique?

(un bon exemple est la 5ème de beethoven où le passage rythmique laisse place à un moment plus lyrique)

Passage, entre autres, dont je croyais m'être inspiré, justement! XD Je crois que c'est le manque de développement de mon second thème, qui aurait pu comporter davantage de phrases musicales, qui aurait pu donner un véritable ton lyrique. Cependant, je voulais éviter qu'il prenne trop de place dans le rendu, désirant que ce qu'il symbolise apparaisse comme un baume éphémère et non comme une guérison durable.

- les accompagnements que tu choisis sont très bons mais rendent assez mal avec des sons "synthé". Tu as fait le choix de privilégier la technique de composition par rapport au réalisme, ce qui n'est pas un mal en soi, mais ce qui fait que de temps en temps ça sonne un peu brouillon. C'est surtout vrai lorsque tu choisis des accompagnements "legato" rapides dans les basses ce qui est probablement le plus difficile.

Si tu m'indiques les moments où le bas blesse particulièrement, je pourrai veiller à corriger ça de mon mieux.

- les transitions ne sont pas toujours très lisses, c'est toujours relativement difficile de passer de moments fort rythmiques et animées à des passages plus lents.

En effet! Pour le moment, j'aime ce que ça donne dans l'esprit du premier mouvement, mais j'en prends bonne note et je veillerai à soigner particulièrement bien ce genre de transition dans les prochains mouvements.

[...] il y a surtout une bonne maitrise du contre-point (le point fort) [...]

Probablement le plus beau compliment qu'un autre compositeur aurait pu me faire! XD J'ai en effet pas mal étudié le contrepoint et la fugue dans le Guide des formes de la musique occidentale de Claude Abromont, ayant toujours admiré cet aspect de la musique et le considérant également comme la marque des grands esprits (je pense en premier lieu à Bach, l'Inégalé). C'est pourquoi ce fut un véritable défi doublé d'un grand plaisir d'insérer un fugato à la fin du développement.

[...] les thèmes et motifs rythmiques sont un peu courts.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, et si ce n'était pas que j'ai déjà essayé, après avoir terminé l'écriture mouvement, de rallonger les thèmes, et que j'ai trouvé cela contre-productif (car le développement et les variations basés sur le matériau premier étaient déjà finalisés), j'aurais apporté des extensions aux deux thèmes. C'est environ au 3/4 du travail seulement que j'ai fait ce terrible constat et j'ai été très déçu. Je me suis juré de me reprendre particulièrement dans le quatrième mouvement qui sera probablement de forme rondo-sonate.

En tout cas, je suis heureux que tu m'aies fait cette dernière remarque, car elle confirme mes propres craintes sur mon mouvement. Je compte bien apprendre de mes erreurs! Merci beaucoup Marma! ;)

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
11 Janvier 2017 à 06:10:55
Entre 2:00 et 3:22, je ne suis pas fan du tout. Cette accélération rompt trop nettement avec le côté romantique de l'introduction et c'est bien dommage.


Ironiquement, le romantisme auquel tu fais allusion n'est pas tout à fait le romantisme (courant musical) auquel cette composition fait référence. Le procédé que j'ai utilisé ici, celui de l'introduction lente, n'est pas censé avoir d'influence thématique sur le reste du mouvement. Il a pour seule fonction d'apporter une atmosphère avant de se lancer dans le vif du sujet. Ce procédé a bien évidemment été utilisé de nombreuses façon, mais nous voyons dans la plupart des cas des symphonies classiques et romantiques (du moins celles dont je me suis inspirées) que c'est dans cet ordre d'idées que l'introduction lente est conçue. Je peux te citer en exemple les symphonies n° 4 et 7 de Beethoven, la n° 5 de Tchaïkovski et la n° 3 de Camille Saint-Saëns. Je te mets les liens ci-dessous et pour chacune le moment où prend fin l'introduction lente. À différents niveaux elles ont toutes en commun la rupture du tempo lent et la séparation complète du matériau thématique d'avec le reste du mouvement. C'est d'ailleurs pourquoi mon mouvement s'intitule Moderato - Allegro con brio. Moderato, c'est le rythme « modéré » de l'introduction lente, auquel suit le rythme « allègre » du cœur de la forme sonate : Allegro con brio.

N° 4 de Beethoven (Jusqu'à 3:16)

N° 7 de Beethoven (Jusqu'à 4:28)

N° 5 de Tchaïkovski (Jusqu'à 2:35) [Mon coup de cœur personnel!]

N° 3 de Saint-Saëns (Jusqu'à 1:20)

Entre 3:23 et 4:09, c'est juste absolument magnifique. C'est le type d'harmonies qui me touche et qui sont amenées d'une façon vraiment élégante. Tu aurais fait tout le morceau dans ce style je t'aurai embrassé !


Dans ce cas, prépare-toi! Le deuxième mouvement s'en vient!  :lol:

Blague à part, sauf exceptions, dans les règles classiques, le premier mouvement d'une symphonie et de beaucoup d'autres œuvres musicales a pour fonction principal d'être fort. Rien ne l'empêche de présenter des émotions magnifiques et élégantes telles la mélancolie ou la sérénité, mais au-delà de ces options le premier mouvement se doit d'être marquant. Certains le feront turbulent, telle la célèbre introduction de la cinquième symphonie de Beethoven, d'autres le feront aventureux, comme le premier mouvement de la neuvième symphonie de Dvorak, mais en règle générale, son tempo est semi-rapide, sa cadence plus marquée et ses contrastes font apparaître des temps particulièrement forts. Là-dessus, j'ai tout misé. J'y suis même allé un peu à l'extrême, je l'avoue, en allant chercher des émotions comme l'anxiété, le conflit et la passion.

En revanche, le deuxième mouvement (certains compositeurs préfèrent que ça soit le troisième, comme Beethoven dans sa neuvième symphonie) est celui des passions les plus tendres. Le tempo ralentit, de même que le volume. Tu peux comparer, dans le cas des quatre symphonies que je t'ai présentées ci-haut, le premier mouvement avec le deuxième, et tu devrais constater un changement de dynamique radical! (Les temps pour chacune des vidéos sont respectivement 11:00, 13:16, 15:04 [mon coup de cœur encore!] et 10:43)

Et j'ai fait le choix de suivre cette norme. Mon deuxième mouvement est présentement en début de composition et son thème est doux (Adagio), de même que beaucoup plus étoffé que le thème doux que tu as pu entendre dans cette composition-ci. Alors j'espère que tu reviendras entendre la suite le moment venu! ;)

Je critique mais j'ai passé un très bon moment.


Y'a pas de mal à ça! Je me plais moi-même à dire que plus j'aime une œuvre, plus je la critique! C'est ma manière de souligner son potentiel! De plus, quelqu'un qui a une véritable pensée d'artiste n'a que faire des flatteries et des compliments! Ce qu'il veut, c'est s'améliorer, et c'est là que ta critique est la bienvenue! Merci!

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
11 Janvier 2017 à 06:31:10
Le seul bémol c'est ta banque de sons. Après, il faut l'ordinateur qui va avec mais tu devrais préférer des banques de'instruments uniques pour Kontakt qui sont beaucoup plus réalistes (pas pour tous les instruments mais des fois ça pique les oreilles)

Tu veux savoir ce qui est marrant? J'ai fait l'achat de la Complete Composers Collection d'Eastwest, incluant Synphonic Orchestra (que tu entends dans cette compo), et le Hollywood Orchestra qui est beaucoup plus récent et de bien meilleure qualité.

Le hic, c'est que mon FL Studio (64 bit) plante dès que je ne fais que charger les sections de cordes! Mon ordinateur (de gamer) a besoin d'une bonne mise à niveau pour atteindre ce niveau-là. Donc, les instruments, je les ai! Je ne peux juste pas m'en servir pour l'instant! C'est comme qui dirait un cruel coup du sort... Mais le jour viendra! Je pourrai alors faire un petit peu de ménage dans certaines compositions comme celle-ci.

[...] tu es celui qui maîtrise le mieux le classique sur le fruity club à ce jour.

Je ne peux pas accepter un tel compliment, et crois-moi, il ne s'agit pas là d'une fausse humilité! Vas voir les compositions de Marma, ci-haut! En particulier les deux premiers mouvements de sa symphonie n° 2. Je peux dire qu'il a grandement contribué à me donner l'espoir qu'on pouvait faire de grandes choses même en classique à l'aide de la MAO! Encore aujourd'hui, malgré son absence du Fruity Club, je lui envoie un message pour lui demander son avis sur mes compositions quand j'ai besoin d'un avis d'expérience.

Tu vois autant j'adore le boulot d'Antek comme auditeur, autant ton travail me donne envie d'étudier le classique en profondeur pour comprendre ses rouages.

Et je serais comblé de joie à t'y aider! C'est ma passion! T'as qu'à poser tes questions et je te donnerai les meilleures pistes que je peux! Garde à l'esprit toutefois que je ne suis qu'un amateur comme tant d'autres ici.

Si tu as un soundcloud ou un autre site, donne moi l'adresse je ferai tourner ça.

Oui, bien sûr! Il n'y a pas grand composition dessus, mais j'ai un Soundcloud, avec en prime trois musiques de jeu vidéo que je n'ai pas publiées sur le FC : soundcloud.com/jonathanlauzon
Modifié: 11 Janvier 2017 à 18:31:16 par Techmixer

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
11 Janvier 2017 à 18:26:39
Figure toi que dès cette nuit après écoute de ta compo, j'ai commencé à lire sur le net ce qui caractérise une sonate.

Fais bien attention de distinguer le genre de la forme sonate, qui portent tous deux le même nom : voici un article qui explique globalement ce qu'est la forme sonate : www.apprendrelesolf ege.com/la-forme-sonate

Mais bien honnêtement, je n'ai jamais trouvé meilleure lecture sur le sujet que dans des livres en papier. C'est dur de trouver de la théorie musicale complète et solide sur Internet.
Modifié: 11 Janvier 2017 à 18:32:48 par Techmixer

Hors ligne dot.musique

  • Habitué
  • **
  • Messages: 751
  • 0 points
12 Janvier 2017 à 00:37:32
Ironiquement, le romantisme auquel tu fais allusion n'est pas tout à fait le romantisme (courant musical) auquel cette composition fait référence. Le procédé que j'ai utilisé ici, celui de l'introduction lente, n'est pas censé avoir d'influence thématique sur le reste du mouvement. Il a pour seule fonction d'apporter une atmosphère avant de se lancer dans le vif du sujet.

Si, si. Je pensais au courant romantique. Moi qui aime bien le quatuor pour piano de Fauré je vois vaguement ce que c’est.  ;)
Je me suis peut-être mal exprimé mais, les émotions, je les ressens surtout dans les parties douces de ta compo. Les parties plus rythmiques n'ont pas la profondeur des autres parties. Ce n'est pas le côté rythmique et le contraste qui me gêne. En fait, je trouve qu'il y a un peu trop d'emphase dans les parties les plus dynamiques. Enfin, c'est mon ressenti.


Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5160
  • 835 points
16 Janvier 2017 à 10:46:20
Salut !

C'est un travail d'une très grande complexité que tu nous proposes, et mon commentaire ne pourra évoquer que la surface de tout la signification de cette composition. Premièrement, je vais commencer par décrire, partie par partie, ce que j'ai aimé, et ce qui m'a un peu perdu.



L'introduction nous montre une mélodie de six notes à temps égales, se terminant par un fa#. L'apparition régulière de ce thème permet de s'y habituer et de s'en imprégner, ce qui est un bon point. Le fait que celui-ci se termine par un fa# est assez particulier, car cette note ne correspond à aucune cadence de fin de thème, me donnant l'impression qu'il faudra une autre mélodie en réponse pour terminer la cadence. Comme celle-ci ne vient pas, j’imagine alors un ressassement incessant de ce que représente ce thème, donnant à la symphonie un côté très hésitant, et je sens que ce doute va planer pendant toute la symphonie, comme si des question sans réponses étaient posées. Sur la fin de ce segment d'introduction, je sens que la complexité devient un peu trop importante et que beaucoup de lignes mélodiques se mélangent, ce qui me perd un peu.

Alors que commence la deuxième minute, le rythme devient bien plus effréné, et j'aime le côté "cinq temps" très marqué. Les mélodies, chacune répétées deux fois, sont très calquées sur la rythmique, et j'aime ce côté mécanique et automatique (dans la composition, car il est dommage que les instruments n'aient pas une sonorité plus naturelle, et qu'il soient mécaniques).
J'aime le petit pont modulant que tu as placé, repartant comme si'il y avait une autre exposition du thème A, mais avec un chromatisme aux cuivres qui vient faire effondrer cette dernière exposition, pour entrer dans quelque chose de soudainement calme et serein.
Le thème B est apaisant, serein et rassurant, de par ses harmonies. On imagine bien le pardon. Mais par contre, en terme de composition, il est bien plus dur à suivre que le premier, car j'ai l'impression qu'il part un peu dans tous les sens. Les notes de la mélodie passent des graves aux aigus, et j'ai du mal à discerner un mouvement global dans tout ça. Rythmiquement, par contre, les mélodies sont très uniformes (toutes les notes de même longueur).
La codetta ressemble un peu au pont modulant (avec son chromatisme), mais un plus puissant et sinistre. J'aime bien la petite référence au thème A, signifiant la victoire prochaine des embûches sur le pardon.

C'est alors maintenant que l'on entre dans le développement. Il y a des petites notes courtes au bois esquissant un thème proche du thème A, ou viennent les cordes graves pour créer une nappe mélodique, et les cordes aigües pour créer une mélodie douce. À 5:22, les cuivres reprennes pour marquer les temps, mais je les trouve un peu mous. Dans la suite, on a des changements de gammes vers les aigus, pour poser une variation du thème A, avec une mélodie puissante de cors pour la surplomber. Avant d'enchaîner sur la partie suivante, il y a un petit apaisement joué avec les bois, parfait pour aborder la partie en mode majeur. Mon avis sur ce développement est qu'il est bien construit, mais un peu complexe, surtout quand les mélodies se superposent.
Alors, l'harmonie devient majeure dans la suite. On retrouve la construction du thème A, mais en majeur. L'échec devient-il rassurant ? L'homme devient-il masochiste ? En tout cas, c'est de manière dramatique que se termine cette "fausse" exposition.
La codetta que tu as construite avec le variations du thème en si mineur, et en fa mineur, me font beaucoup penser à certains passages chez Beethoven. Je pense que tu t'en es servi de base. J'adore la flûte qui vient se placer au sommet de l’instrumentation. Les incessantes réflexions de l'homme sont bien représentées par ces passages en mode majeur puis en mode mineur, entre lueur d'espoir et déception.

Enfin, on retrouve le thème A. je trouve que c'est une bonne idée de retourner entièrement dans des thèmes connus vers la fin d'un morceau, car c'est un grand pas vers la cohérence. À 9:43, il y a une note (de cor ?) avec un glissando que je trouve très efficace pour donner l'impression de quelque chose de démesuré qui transitionne vers quelque chose de rassurant, un peu comme si la musique se tordait.
Pour le thème B, tu as dit si mineur. Tu n'aurais pas voulu dire si majeur ?

Enfin, on a de nouveau cette montée en pression après le thème B, comme un retour à l'affrontement. Je reconnais pendant une petite pause, le thème de l'introduction, qui repasse, l'air de dire "bonjour". Ce retour inopiné m'évoque un moment comateux où l'homme retrouve, l'air d'un instant, le vide dans lequel il baignait avant sa naissance. Enfin, le thème A revient, avec au dernier moment, cette flûte au sommet que j'aime beaucoup. La fin est très brusque mais très marquée.



Maintenant, je vais m'attaquer à un autre aspect qu'il ne faut pas négliger dans la composition en MAO : il s'agit du réalisme des instruments. En effet, je pense que c'est là qu'il y a le plus à retravailler.
Premièrement, le jeu des cordes est très brusque. L'émotion, au sein de chaque note, pourrait être plus marquée, avec des crescendos et des diminuendos pendant les notes. Il doit surement y avoir un potentiomètre dans EWSO pour l'expression du jeu. Cela aussi te permettra d'avoir des transitions entre les notes moins brusques, car j'ai une très forte impression de mécanicité pendant les transitions entre les notes.
En ce qui concerne le legato, je n'ai pas l'impression que celui-ci est pris en compte. Dans les séries de notes legato, les sons sont toujours comme si chaque note commençait une phrase, avec une attaque. Cela donne un effet très mécanique, limite "synthé" sur certains passages, bois ou cuivres.
Certains effets sont très bien rendus, donnant une irrégularité que j'apprécie beaucoup. Quand les cors puissant jouent avec des fioritures, on croirait vraiment entendre des vrais. Les notes aiguës de flûtes, avec les petites gammes, sont elles aussi, extrêmement vraisemblables. La note de cor à 9:43 rend très bien. Les staccatos, en général, sont très bien rendus.



Globalement, du coup, c'est une composition, extrêmement basée sur l'aspect technique. Il y a beaucoup de contrepoint, des parties très calquées sur la rythmique. L'aspect émotion est présent, mais un peu moins. Je trouve que les parties faisant référence au thème A sont très cohérentes, et cette rythmique forme comme une trame, comme un tissu où se construit la composition. Je décroche par contre un peu pendant le thème B et le développement, les trouvant trop complexes à mon goût. Je n'ai pas tous les outils en tête pour percevoir la cohérence dans ces parties là. Mais en général, c'est un travail d'une excellente facture que tu nous as présenté, et donc bravo et merci du partage !
Dans cette phrase, il y a ? lettres "a".
Écrire le chiffre en toute lettres.

Hors ligne Techmixer

  • Compositeur amateur et passionné
  • Habitué
  • **
  • Messages: 620
  • 0 points
17 Janvier 2017 à 08:25:13
Salut Voekoevaka,

Premièrement, un gros merci! Deuxièmement, je suis franchement impressionné par ton analyse! Elle démontre une écoute (ou plusieurs écoutes) concentrée(s) de ma composition, et j'en suis honoré! Un tel commentaire vaudrait bien à lui seul 15 points! :P

À 5:22, les cuivres reprennes pour marquer les temps, mais je les trouve un peu mous.

Pourrais-tu me donner une idée de ce qui pourrait leur manquer d'après toi? Est-ce davantage une question de timbre ou d'orchestration?

Alors, l'harmonie devient majeure dans la suite. On retrouve la construction du thème A, mais en majeur. L'échec devient-il rassurant ? L'homme devient-il masochiste ? En tout cas, c'est de manière dramatique que se termine cette "fausse" exposition.

La manière dont j'imaginais cette « tentative de majorisation » du thème A était comme une tentative de l'homme d'assumer son problème. De l'accepter, de ne pas s'y opposer et d'en tirer même de la joie. Mais tôt ou tard, sa conscience finit par le rattraper.

La codetta que tu as construite avec le variations du thème en si mineur, et en fa mineur, me font beaucoup penser à certains passages chez Beethoven.

Tu parles de la codetta ou du fugato à ce moment-là de ton commentaire?

Il faut dire que Beethoven est celui qui a popularisé la forme sonate dans son aspect le plus complexe : un grand développement et un extraordinaire parcourt tonal, insérant à de nombreuses reprises des fugatos dans ses mouvements, pratique que j'admire et à laquelle j'aspire beaucoup. Les compositeurs qui l'ont suivi n'ont fait que poursuivre l'expansion de son génie (comme lui-même a bâti sur celui de ses prédécesseurs). Il est également vrai que j'ai étudié la structure des symphonies de Beethoven dans un ouvrage très schématique (avec supports visuels) que je recommande à tous : La musique symphonique de Beethoven de Michel Lecompte.

Enfin, on retrouve le thème A. je trouve que c'est une bonne idée de retourner entièrement dans des thèmes connus vers la fin d'un morceau, car c'est un grand pas vers la cohérence.

C'est aussi ce qui fit toute la force et le succès de la forme sonate dans la musique savante. De même que dans tout exposé, il est bon de suivre une structure d'exposition, développement et récapitulation pour bien se souvenir du sujet abordé.

Pour le thème B, tu as dit si mineur. Tu n'aurais pas voulu dire si majeur ?

Bien vu! Autant pour moi! C'est en si majeur.

En ce qui concerne le legato, je n'ai pas l'impression que celui-ci est pris en compte. Dans les séries de notes legato, les sons sont toujours comme si chaque note commençait une phrase, avec une attaque. Cela donne un effet très mécanique, limite "synthé" sur certains passages, bois ou cuivres.

J'ai pourtant pris, dans la mesure du possible (et c'est le cas de toutes les sections de cordes notamment) des instruments ayant une propriété de legato. Mais j'ai remarqué, comme toi, les limites de réalisme dans mes suites de notes. Peut-être est-ce moi qui ne l'utilise pas bien. Cela pourrait être le cas si ces instruments n'utilisent pas leur fonction legato d'office dans le rendu et qu'il faut paramétrer certaines préférences dans le plugin. Là, j'avoue que je ne suis pas très au courant. Mais j'en profite pour dire que si quelqu'un ici s'estime expérimenté dans la gestion d'EWQLSO, je suis preneur de tout renseignement/instruction/conseil.

Enfin, encore une fois, je te suis très reconnaissant d'avoir pris le temps pour me bâtir un commentaire si étoffé! J'apprécie sincèrement d'avoir nuancé avec minutie les appréciations comme les difficultés à l'écoute! Je compte sur toi pour faire le suivi des mouvements qui vont suivre (au sujet desquels tu as déjà percé à jour certains indices). De mon côté, comme j'aurai besoin de poster quinze nouveaux commentaires pour pouvoir publier chacun d'eux, je compte sur toi pour me fournir autant de compositions que possible à écouter! ;)

Hors ligne Voekoevaka

  • Radio Manager / Meri Jaan
  • Administrateur
  • Honorable
  • *****
  • Messages: 5160
  • 835 points
17 Janvier 2017 à 20:21:12
Premièrement, un gros merci! Deuxièmement, je suis franchement impressionné par ton analyse! Elle démontre une écoute (ou plusieurs écoutes) concentrée(s) de ma composition, et j'en suis honoré! Un tel commentaire vaudrait bien à lui seul 15 points! :P
J'ai du l'écouter une dizaine de fois, pour m'habituer à la structure.

Pourrais-tu me donner une idée de ce qui pourrait leur manquer d'après toi? Est-ce davantage une question de timbre ou d'orchestration?
Je pense qu'un peu plus de staccato irait bien à cet effet.

Tu parles de la codetta ou du fugato à ce moment-là de ton commentaire?
C'est le fugato.

J'ai pourtant pris, dans la mesure du possible (et c'est le cas de toutes les sections de cordes notamment) des instruments ayant une propriété de legato. Mais j'ai remarqué, comme toi, les limites de réalisme dans mes suites de notes. Peut-être est-ce moi qui ne l'utilise pas bien. Cela pourrait être le cas si ces instruments n'utilisent pas leur fonction legato d'office dans le rendu et qu'il faut paramétrer certaines préférences dans le plugin. Là, j'avoue que je ne suis pas très au courant. Mais j'en profite pour dire que si quelqu'un ici s'estime expérimenté dans la gestion d'EWQLSO, je suis preneur de tout renseignement/instruction/conseil.
Ça, je ne peux pas te dire, je n'utilise que des samples one-shot dans directwave.

Enfin, encore une fois, je te suis très reconnaissant d'avoir pris le temps pour me bâtir un commentaire si étoffé! J'apprécie sincèrement d'avoir nuancé avec minutie les appréciations comme les difficultés à l'écoute! Je compte sur toi pour faire le suivi des mouvements qui vont suivre (au sujet desquels tu as déjà percé à jour certains indices). De mon côté, comme j'aurai besoin de poster quinze nouveaux commentaires pour pouvoir publier chacun d'eux, je compte sur toi pour me fournir autant de compositions que possible à écouter! ;)
De rien, c'est naturel ! Je serai au rendre-vous sur les autres mouvements. En ce qui concerne les compos à écouter, il y en a beaucoup de beaucoup d'auteurs différents. Après, si les compos ne t'évoquent rien, ne t'oblige pas à commenter pour ne pas perdre ton temps. Si un jour, tu as envie de passer sur les autres que j'ai faites, ça me fera plaisir !

Hors ligne ϟPЯΛĐЄ

  • tueur d'oreilles professionnel
  • Honorable
  • ***
  • Messages: 2445
  • 4 points
11 Février 2017 à 23:41:17
Salut !
Un grand bravo à toi ! C'est absolument exceptionnel ce que tu as réussi à créer, qui plus est sur logiciel !
à mes yeux il y a 2 défauts qui ressortent du lot, c'est la sonorités de quelques instruments qui ne sont pas adaptés à ceux qui les entourent (tout les autres sont absolument parfait, ce qui fait d'autant plus ressortir ce défaut :lol5:)
Ensuite, je trouve que dans les moments forts ça devient un peu plus "la fête" dans la dynamique, mais ce doit être le format mp3 qui fait ça (MP3 + classique = caca)
Tout le reste est absolument parfait, encore un grand bravo et bonne continuation !

 

* Mon Compte

* Radio Smoothie, la plus fruitée des radios !

*Discussions
Rafraîchir Historique
0 connecté(s)

  • Les demandes d'entraide sont à poser sur le forum !
  • Ross13370 Hier à 19:19:50
  • :lol:
  • culé d'Judas  :lol:
  • qui est la piche qui a inventé le wi fi  :lol:
  • F4ke Hier à 19:22:37
  • "Oui c'est triste que beaucoup de francais n'ont meme pas l'envie de voter Et que d'autres votes pour le "moins pire" surtout si ils font rien pour changer ça
  • Ross13370 Hier à 19:23:45
  • faire c'est une chose en meme temps, que se passera t il si on fait, et que fera t on ?
  • dubaï s'est pas contruit en un jour
  • :lol:
  • oh Fake t'as trouvé la box ?
  • :lol:
  • F4ke Hier à 19:30:51
  • La box?
  • Ross13370 Hier à 19:31:06
  • t'as la fibre ?
  • :lol:
  • F4ke Hier à 19:32:08
  • Non
  • Ross13370 Hier à 19:36:26
  • et voilà c'est pour ça  :lol:
  • F4ke Hier à 19:38:13
  • C'est pour ça que quoi?
  • Ross13370 Hier à 19:38:27
  • que t'as pas la vibe
  • :lol:
  • toujours est il que la vibe n'atteint pas un certain public bien décidé a refaire les meme erreurs qu'autrefois
  • Babasmas 🐢 Hier à 21:31:20
  • Pub [lien]
  • Melo Hier à 22:38:19
[Trance] Aujourd'hui à 06:36:36
[Trance] Aujourd'hui à 06:22:49
[Trance] Aujourd'hui à 06:17:41
[Trance] Aujourd'hui à 06:08:28
[Expérimental] Aujourd'hui à 04:15:34
[Electro-House] Aujourd'hui à 01:07:20
  par Yod
[Techno] Hier à 22:43:45